Dernière minute :
SELON LE MINISTRE AI DE L’EPSP EMERY OKUNDJI
Exetat 2019 : le taux global de réussite à Kinshasa est de 72%
mercredi 17 juillet 2019

* Une progression d'un pourcent par rapport à l'année passée.

La publication des résultats de l'examen d'Etat, édition 2019, a commencé hier mardi 16 juillet, dans laville de Kinshasa. Selon le ministre intérimaire de l'Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP),Emery Okundji, le taux global de réussite de ces épreuves dans la capitale congolaise est de 72%.

Les grandes artères de la ville de Kinshasa étaient prises d'assaut, hier mardi 16 juillet,par des finalistes du secondaire qui célébraient bruyamment leur réussite à l'examen d'Etat édition 2019. Ça et là, des scènes de liesse. S'aspergeant la poudre, des lauréats,filles et garçons, qu'accompagnent des proches, se jettent les uns dans les bras des autres, se congratulent mutuellement par des accolades qui n'en finissent pas.

Aux dires du ministre a.i de l'EPSP, le taux global de réussite de l'édition2019 de l'Exetat pour le compte de la ville de Kinshasa est de 72%. Un taux, a-t-il indiqué, à la hausse par rapport aux deux précédentes éditions (2017 -2018 et 2016-2017) qui étaient respectivement de 71% et de 69%.

Le numéro un de l'EPSP a reconnu que les résultats de l'Exetat pour le compte des écoles de la capitale Rd-Congo ont été publiés cette année en retard, soit 18 jours après la dernière journée des examens.

Il attribue ce retard à la prise en compte du fichier additionnel des candidats de la Formation professionnelle, métier et artisanat (FPMA) par le Centre national de correction pour son harmonisation.

L'une des causes du retard dans la publication des résultats donnés par le ministre est la réforme OHADA. Il a expliqué que cette réforme intervenue au niveau de l'option Commerciale et Gestion afait en sorte que 72.000 candidats ont présenté une épreuve ouverte dans cette filière.

Le ministre aprofité de cette occasion pour féliciter les lauréats et tous les autres élèves qui ont réussi. Il n'a pas manqué d'encourager ceux qui n'ont pas satisfaits cette année et leur a demandé de ne pas se décourager.

Comme d'habitude, à l'occasion de la publication des résultats de l'Exetat hier, le Vuvuzela et le siffletse sont vendus comme du pain.Des vendeurs occasionnels ont fait une bonne affaire et toutes les boutiques des différents quartiers se sont vite approvisionnées en ces produits.

Les réjouissances des diplômés d'Etat ont également eu un impact sur la vente de la bière et la boisson sucrée.A côté de la bière, les finalistes se sont rués vers les plats des restaurants composés notamment des chinchards, des poulets, la chikwangue, les poisons salés, le riz et autres mets congolais.

Dans le district de la Tshangu, beaucoup des bars et terrasses ont refusé du monde. On pouvait apercevoir des finalistes filles et garçons, des parents, voire des enfants dans des bistrots en train de boire et danser.

La publication des résultats de l'examen d'Etat a constitué aussi une aubaine pour certains jeunes kinois avertis. Les passants pouvaient consulter les résultats à partir de leurs téléphones portables moyennant 1.000 FC.

Le ministre intérimaire de l'Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP),Emery Okundjia par ailleurs précisé que les finalistes d'autres provincesconnaitront leur sort dans les prochains jours, selon l'ordre d'arrivée des males des résultats. Dina BUHAKE

Exétat 2019 : les rues de Kinshasa sous l'emprise des finalistes en liesse

La publication des résultats de l'Examen d'Etat édition 2019 a été effective hier, mardi 16 juillet à Kinshasa. Comme promis le 9 juillet dernier le ministre ad intérim de l'Enseignement primaire secondaire et professionnel (EPSP), Emery Okundji, à travers un communiqué diffusé dans la presse. Après dix-huit jours de psychose, les finalistes des humanités ont été fixés. A Kinshasa, l'on a enregistré 72% de réussite. Ce qui dénote une augmentation de 3% par rapport à l'année passée (69%). Pas étonnant que les rues de la capitale soient envahies durant tout l'après-midi jusque tard dans la soirée.

"La fumée blanche tant attendue de la chapelle Sixtine de l'Inspection générale a enfin révélé ses secrets", s'est écrié hier un détenteur de cabine téléphonique, à l'annonce dela publication des résultats aux abords de13 heures. Les CD contenant tous les résultats ont été remis officiellement aux différentes sociétés de téléphonie cellulaire, conformément à l'accord de principe, scellé depuis l'année passée avec tous les opérateurs mobiles de la RDC.

Dès lors, les cabines téléphoniques de la ville ont été prises d'assaut durant tout l'après-midi. L'offre était si grande que le réseau a été perturbé, au grand désarroi de certains finalistes qui tenaient à en avoir le cœur net. Désireux de consulter voire vérifier les résultats livrés par le ministère de l'EPSP, il fallait acheter du crédit, sinon payer des frais (2.000 FC) auprès de certains tenanciers des cabines téléphoniques qui, pour la circonstance, se sont mués en vendeurs ambulants. "Vision Exétat", criaient-ils sur leur parcours.

LES RÉSEAUX SATURÉS, LES FINALISTES PERTURBÉS

Les noms des lauréats ont commencé à tomber en cascade dès 13 heures, confirmant ainsi la thèse selon laquelle le temps de jouer aux prolongations appartenait désormais au passé.

Pris de panique, certains finalistes sont restés collés à leurs téléphones pour connaître illico presto leurs résultats, en suivant à la lettre le mode operandi des réseaux mobiles. D'autre part, certains ont accouru auprès des tenanciers de cabines téléphoniques. Ils voudraient tous, coûte que coûte, en avoir le cœur net sur leur sort.

Mais cette course contre la montre n'était pas offerte comme sur un plateau en or, car les entreprises de communication étaient saturées. C'est ce qu'ont attesté plusieurs bacheliers, à l'instar d'Henriette Misuba, qui a obtenu 60% en sciences commerciales. "Ce n'était pas facile pour moi de me procurer mon résultat, quand bien même j'avais des unités. J'ai essayé maintes fois avant de réussir. Le réseau était vraiment saturé. Mes grands frères avaient mon code de 14 chiffres, mais il y avait quelques perturbations. Dieu merci, j'ai réussi" et mon optimisme à l'issue des 4 jours n'était pas une utopie ", a-t-elle lâché.

Interrogées sur place, trois sœurs, ArmandineBalaga (72%), Ange Ilunga (69%), Hyacinthe Olowa (63%)ont exprimé leur joie en rendant grâce à Dieu, tout en encourageant ceux qui ont ramassé la gamelle. "La psychose est au rendez-vous aujourd'hui. Nous sommes très émues et contentes pour notre réussite. Sans ambages, il y avait une forte pression. Nous avons attendu depuis plus de deux semaines. Nous ne pouvons que remercier Dieu pour tout", ont-elles confié.

PLUS DE 720.000 FINALISTES ENREGISTREES

Des poudres, des sifflets, des t-shirts décorés de diverses manières étaient visibles à travers les rues. "Bazwakakaka, on ne sait jamais" (On réussit toujours…). Des scènes de liesse, des écarts de conduite et une forte présence des élèves des 6ème année des humanités dans des artères principales, des carrefours étaient visibles. C'était le cas des ronds-points Magasin Kintambo, Victoire, le très célébrissime " Bloc" de Bandalungwa, la 1ère rue Limete, pour ne citer que ceux-ci.

La présente édition de l'Examen d' État a connu la participation de 722.907 candidats. Le go de cette épreuve nationale a été donné le 2 mai dernier avec la dissertation. Puis, s'en sont suivis le français oral et le jury pratique.

La session ordinaire proprement dite s'est déroulée du 24 au 27 juin dernier. Lors du premier jour, il était question de la culture générale. Le deuxième jour, les prétendants au baccalauréat ont passé les cours d'options. Les sciences et les cours de langues (français, anglais) ont eu lieu respectivement les 3ème et 4ème jour. Gloire BATOMENE
Chantal Yelu rend hommage aux parents des scouts et aux confessions religieuses
jeudi 22 août 2019

La conseillère spéciale du chef de l'État en matière de jeunesse et lutte contre les violences faites à la femme, Chantal Yelu a rendu un vibrant (...)
lire la suite
19 personnes tuées dans un accident de circulation
jeudi 22 août 2019

Un grave accident s'est produit aux premières heures de la matinée d'hier mercredi 21 août sur la route nationale numéro 1 (RN1). Le bilan provisoire (...)
lire la suite
Début des travaux de construction du Sanctuaire national Bienheureuse Anuarite
jeudi 22 août 2019

Mgr Julien Andavo, Evêque d'Isiro-Niangara dans la province de Haut-Uéle, a lancé le vendredi 16 août dernier, le début des travaux de construction (...)
lire la suite
Le FIDA et la JICA organisent une rencontre sur les stratégies de sécurité alimentaire
jeudi 22 août 2019

Le Fonds international de développement agricole (FIDA), et l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA) organisent, le jeudi 29 août à (...)
lire la suite
Une organisation féminine milite pour la ratification du traité sur le commerce des armes
jeudi 22 août 2019

La Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté (WILPF/RDC) a organisé un atelier de plaidoyer pour la ratification du traité sur le (...)
lire la suite
RDC : www.eduquepsp.education est le nouveau site internet de l’EPSP
jeudi 22 août 2019

Le Ministère de l'Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel(EPSP) a procédé à la présentation officielle de son nouveau site internet (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting