Dernière minute :
FORT DE SON EXPERTISE ET DE SA LONGUE EXPERIENCE
Guy Loando Mboyo vise la Questure
lundi 15 juillet 2019

Sans attendre la publication du calendrier du vote, les ambitions aux différents postes du futur Bureau définitif du Sénat ont commencé à s'exprimer. Depuis le week-end dernier, l'opinion sait plus ou moins, qui veut quoi. Progressivement, les prétendants se manifestent. Les uns présentés par leurs regroupements et partis politiques. Les autres, brandissant l'étiquette de candidat indépendant. Cas du sénateur Guy Loando Mboyo. Cet élu de la Tshuapa ne jure que par la questure de la Chambre haute du Parlement.

Licencié en droit de l'Université de Kinshasa (UNIKIN), avocat d'affaires et plusieurs fois mandataire en Mines et Carrières, Me Guy Loando affrontera à ce même poste, le candidat du Front commun pour le Congo (FCC). Fort de sa longue expérience de dix ans au sein des entreprises aussi bien nationales qu'internationales,ce successeur potentiel au fauteuil de Jean-Philibert Mabaya (ancien questeur du Sénat pendant les deux dernières législatures), croit en ses capacités d'insuffler un vent de dynamisme à ce poste non négligeable dans le fonctionnement du Sénat.

Même si ce n'est pas encore la campagne électorale, des sources rappellent que le Sénateur Guy Loando Mboyo est une figure bien connue des miniers. Ce, au travers de son cabinet d'affaires labellisé "GLM & Associates", très actif notamment dans les mines et carrières. Très marié, ce père de trois enfants dont deux filles, présente un cursus professionnel sans équivoque. Ce, aussi bien dans l'administration moderne des entreprises, que dans les matières juridiques pour lesquelles il a consacré tout son parcours académique. Ce sont donc ces deux domaines qui l'ont aguerri. A ce jour, Me Guy Loando Mboyo déclare se sentir à l'aise à la questure de la Chambre des sages du parlement congolais.

Gestionnaire d'une joint-venture spécialisée dans les domaines de services, d'immobilier, de mines, de finances, d'hôtellerie et de restauration, le candidat questeur du sénat de la troisième législature de la 3ème République en RD Congo, dit ne rien à apprendre sur le tas. Bien au contraire. Son siège au sein des Conseils d'administration de plusieurs sociétés nationales et internationales, ainsi que sa qualité de consultant-expert dans plusieurs firmes, sont un atout essentiel dans l'exercice de ses futures fonctions de questeur du Sénat.

Pour cet élu de la Tshuapa, le droit doit se mettre au service l'humain. Autrement dit, il place le droit au centre de l'humanisme. Pour le cas de figure, il entend placer avant tout, les intérêts de ses collègues sénateurs ainsi que ceux des cadres et agents de l'administration du Sénat. Pratiquant assidu de la foi catholique, fils d'enseignants, Me Guy Loando Mboyo n'ignore pas les défis à relever pour un bon fonctionnement du Sénat, et promet de s'y investir.

Outre les éléments épinglés précédemment, des sources renseignent que ce jeune acteur politique est le fondateur, en 2018, de la Fondation Widal, une structure humanitaire dont la raison sociale reste l'assistance des Congolais les plus vulnérables. Particulièrement, ceux de la Tshuapa, sa province d'origine. Dans son mode opératoire, la "fondation Widal" mène une lutte acharnée contre le chômage des couches de la population active dont les jeunes. Cela au travers des formations en entrepreneuriat. En même temps qu'elle s'emploie à combattre, tant soit peu, la situation chronique de non-emploi des jeunes, la Fondation Widal se veut également le creuset de la promotion de la citoyenneté.

STATUT ET ROLE DU QUESTEUR

Ici comme ailleurs, le Questeur peut exercer sans restriction l'intégralité de son mandat parlementaire et est pleinement associé aux travaux des commissions permanentes, rouage essentiel de l'activité législative du Parlement.

En revanche, il ne peut être désigné en tant que membre de la Commission spéciale chargée du contrôle des comptes et de l'évaluation interne. Car, cette commission est notamment habilitée à lui donner quitus de sa gestion. En tant que membre du Bureau, le Questeur participe à ses délibérations dont certaines portent sur des matières de nature administrative. Dans ce cas, le Bureau délibère sur le rapport du Questeur.

Par ailleurs, les deux Questeurs ont dans leurs attributions la responsabilité de la gestion de l'ensemble de l'administration du Sénat, sous le contrôle du Bureau.Leur fonction découle directement du principe d'autonomie administrative et financière des assemblées parlementaires et qui constitue une des garanties de leur indépendance vis-à-vis de l'Exécutif. De ce principe découle que les assemblées doivent pouvoir gérer elles-mêmes leur administration, leur personnel et leurs crédits, sans être tributaires de décisions du pouvoir Exécutif.

Il faut noter que les Questeurs agissent collégialement au sein d'un Conseil de Questure qui se réunit dans le bureau de l'un des Questeurs. En principe une fois par semaine, lorsque le Sénat est en session. Lorsque le Sénat ne siège pas, le Conseil de Questure continue à se réunir, mais de manière plus espacée. Sous d'autres cieux, en France par exemple, les Questeurs sont assistés du Secrétaire Général de la Questure, qui assure le secrétariat des réunions de Questure, du Directeur Général des Ressources et des Moyens, enfin du Responsable de la Division de la Questure et des Affaires juridiques qui établit le procès-verbal des réunions et assure la publicité des décisions de Questure au sein du Sénat. Le Secrétaire Général du Sénat est présent aux réunions de Questure et tient le Président informé des décisions qui y sont prises. Grevisse KABREL
Un faux procès contre Gentiny Ngobila !
vendredi 23 août 2019

L'arrêté n°241 du 20 août 2019 portant permutation des bourgmestres et bourgmestres adjoints et désignation à titre provisoire de bourgmestres et (...)
lire la suite
Félix Tshisekedi : " La publication du Gouvernement pourra intervenir ce jeudi dans la soirée "
jeudi 22 août 2019

* Devant la presse angolaise hier à Luanada, le chef de l'Etat congolais a sollicité l'indulgence de l'opinion tant nationale qu'internationale, (...)
lire la suite
Kinshasa : voici la liste des bourgmestres et bourgmestres adjoints
mercredi 21 août 2019

* Selon l'Hôtel de ville, ces nominations et permutations à titre provisoire, sont motivées par des vacances consécutives à l'élection de certains (...)
lire la suite
Enfin, des ténèbres à la lumière ?
mercredi 21 août 2019

Il n'y a pas que les mines pour illustrer le paradoxe congolais. L'électricité aussi. Voilà un pays parmi les mieux lotis de la planète Terre en (...)
lire la suite
Ilunga Ilunkamba : "La dernière mouture du Gouvernement dans un ou deux jours"
mardi 20 août 2019

* Mais tout dépendra de l'ultime appréciation du chef de l'Etat, souligne une source qualifiée. La toute première mouture du Gouvernement Ilunkamba (...)
lire la suite
Ministres sortants : l’audit arrive !
lundi 19 août 2019

* Selon des sources dignes de foi, le numéro 2 de l'ANR requiert l'Inspecteur Général des Finances pour auditer tous les décaissements des fonds du (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Juste une question d’heures…

Rien ne s'est finalement passé hier jeudi. Le soleil s'est levé et s'est couché le plus naturellement du monde. Pas de publication du gouvernement tant attendu par la Ville, le Pays, l'Afrique et (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting