Dernière minute :

Matungulu , un politicien comme les autres
lundi 15 juillet 2019

Autant le préciser tout de go. Que le Président de la république ait présenté l'un des congolais le plus qualifié dans le secteur financier pour représenter l'Afrique centrale à la BAD, c'est tout à l'honneur du pays. Que le brillantissime économiste Freddy Matungulu ait accepté cette charge ne pose aucun problème a priori. Pour le coup, on peut même voir dans cette désignation la prime à la méritocratie.

Seulement voilà, Freddy Matungulu n'est pas que ce crack en économie blanchi sous le harnais de l'une des institutions de Bretton Woods. En l'occurrence, le FMI. Dans le contexte actuel, Matungulu renvoie d'abord à Lamuka. Mieux, il appartient -appartenait?- à l'aile dure de ce regroupement dont le credo est encore "la vérité des urnes". En vertu de cette doxa, le pouvoir actuel serait "illégitime".

Qu'est ce qui s'est donc passé pour que le leader de Congo na Biso opère une révolution copernicienne ? Au point de faire lui-même son coming out au nom de son parti. Ce grand écart assumé n'aurait dérangé grand monde s'il avait été le fait des politiciens traditionnels qui ont la transhumance dans leur ADN.

Or, Freddy Matungulu entendait incarner une autre façon de faire de la politique. Lui qui, au seuil de la présidence Kabila-fils, avait démissionné du poste ô combien juteux de ministre des Finances. Cet acte rarissime dans les mœurs politiques rd congolaises avait forcé l'estime des pans importants de l'opinion.

Voilà que le même Matungulu traverse la rue avec armes et bagages à la manière de tous les professionnels de la politique zaïro-congolaise. Ça sent la vieille tambouille. Les ayatollahs du " faire du neuf avec du neuf ", les chantres du "renouveau radical" en prennent pour leur…pari. José NAWEJ
Gare à la balkanisation de fait !
mardi 14 janvier 2020

Pas un seul centimètre carré du territoire rd congolais ne sera aliéné. Comme ses prédécesseurs, Félix-Antoine Tshisekedi n'est pas soluble dans la (...)
lire la suite
La salubrité, une affaire de tous, par tous et pour tous
lundi 13 janvier 2020

Au seuil de cette décennie, une bonne résolution que les Kinois peuvent légitimement prendre en chœur et faire chorus pour la concrétiser. Il s'agit (...)
lire la suite
100 jours, une fausse note appelée ODEP
vendredi 10 janvier 2020

Le "programme de cent premiers jours " restera un marqueur du début de l'ère FATSHI. Le successeur de JKK ne s'est pas privé de frapper les esprits (...)
lire la suite
L’UNIKIN ou miroir du pays ?
jeudi 9 janvier 2020

Condamner les actes de vandalisme perpétrés, deux jours durant, à l'UNIKIN relève du minimum syndical. Tant personne de sensé ne peut applaudir ces (...)
lire la suite
L’intérêt hier comme aujourd’hui
mardi 7 janvier 2020

Un zeste de politique étrangère. Encore que le bras de fer entre les Etats-Unis et l'Iran fait courir un risque non seulement au Moyen-orient, mais (...)
lire la suite
Le mérite du tocsin d’Ambongo
lundi 6 janvier 2020

Balkanisation ? Pas l'ombre d'un scoop. Le stratagème que le Cardinal Ambongo dénonce aujourd'hui est vieux comme le cycle de guerres d'agression (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Cessons de vieillir sans grandir

Le seuil de l'année sied aux bonnes résolutions. Il ne saurait donc en être autrement pour 2020. Allez ! Et si collectivement la RDC -comme pays et nation en construction- prenait pour résolution (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting