Dernière minute :
ANNONCE A LA BAD
Freddy Matungulu dans le filet de Fatshi
vendredi 12 juillet 2019

*"J'ai répondu favorablement à l'appel et souhaite dire ma gratitude au Président de la République", a réagi ce leader de Lamuka, dans un communiqué de presse.

La nouvelle fait le tour de la toile. Le Président Félix Tshisekedi aurait désigné Freddy Matungulu pour occuper un poste à la Banque Africaine de Développement (BAD). Selon la Libre Afrique (afrique.lalibre.be), le chef de l'Etat congolais a ''nommé'' ce leader de la coalition Lamuka et ce dernier a accepté cette proposition juteuse, assure Hubert Leclercq, l'auteur de cet article diffusé hier jeudi 11 juillet. Dans l'entourage de Félix Tshisekedi toutefois, on continue à démentir ''la rumeur'', la qualifiant de ''fake news''.

Freddy Matungulu serait-il tombé dans le filet de Félix Tshisekedi ? La rumeur vaut son pesant d'or. Joint hier au téléphone, un proche du chef de l'Etat s'est empressé de réfuter ce qu'il qualifie de ''Fake news'', dans la mesure où ''ce leader de l'opposition n'a, jusque-là, pas fait allégeance au Président de la république''.Contacté à ce propos, plusieurs proches de Freddy Matungulu se disent ''surpris'' par cette nouvelle largement relayée par les réseaux sociaux.

Pourtant, assure la Libre Afrique, Lamuka vient effectivement de perdre encore un de ses fondateurs."En effet, Freddy Matungulu a décidé de s'éloigner de la plateforme pour accepter un poste à la Banque africaine de développement, poste qui lui a été accordé par Félix Tshisekedi", précise ce média en ligne belge, très proche de Lamuka.

"J'AI REPONDU FAVORABLEMENT A L'APPEL"

Coupant court aux rumeurs, l'intéressé a aussitôt réagi depuis Abidjan par un communiqué de presse daté du 10 juillet, mais diffusé hier. Dans ce document, le président de Congo na Biso (CNB) confirme ce qui semblait encore être une rumeur :"J'ai répondu favorablement à l'appel et souhaite dire ma gratitude au Président de la République qui, par cet acte d'ouverture, réaffirme sa volonté de privilégier l'intérêt supérieur de l'Etat et de rassembler les Congolais au-delà des clivages et affrontements politiques, nuisibles à la Nation".

"Ce nouvel engagement international me réimpose des devoirs de réserve, indique-t-il. J'entends, dès lors, prendre une distance conséquente de mes activités politiques militantes, y compris dans Lamuka, pour me consacrer en priorité à l'effort collectif attendu de moi à la BAD, pour le bien de la RDC et de l'Afrique".

Selon Freddy Matungulu, le Président Félix Tshisekedi lui a fait l'honneur de le désigner pour assumer le mandat confié à la RDC au sein de cette institution financière, en qualité d'Administrateur pour le Burundi, le Cameroun, le Tchad et les deux Congo au cours des trois prochaines années.

LAMUKA MENACE DE SCHISME ?

"Avec cette nomination, écrit Hubert Leclercq, impossible pour Freddy Matungulu de prendre la tête du présidium de Lamuka que devait lui céder, à la fin de ce mois, Moïse Katumbi". Désigné, en effet, à la tête de la coordination tournante de Lamuka pour une durée de trois mois, Moïse Katumbi arrive au terme de son mandat le 20 juillet prochain. C'est dans cette optique qu'il a convoqué, en cette date, la prochaine réunion du présidium de cette plateforme de l'opposition.

Prévue à Lubumbashi (le fief du leader d'Ensemble pour le changement), ''la réunion de clarification'' de Lamuka intervient dans un contexte de crise au sein de la plateforme. Menacé de schisme, ce regroupement de l'Opposition fait de plus en plus face à des divergences des vues entre, d'une part, ceux qui soutiennent ''la vérité des urnes'', rangés derrière Martin Fayulu, et ceux qui prônent ''l'opposition républicaine'', à l'instar de Moïse Katumbi.

Ce qui est certain est que la rencontre de Lubumbashi ne connaîtra pas la participation du désormais ex-membre du présidium, Antipas Mbusa Nyamwisi. S'attendant sans doute à des perspectives meilleures, le leader du RCD-KML a tourné la page de l'opposition pour rallier Félix Tshisekedi, officiellement pour ''combattre le virus Ebola et l'insécurité à l'est du pays''.

UN NOUVEAU COUP DUR POUR LAMUKA…

C'est probablement conscient de ces tensions et méfiance entre Katumbistes et Fayulistes que le président de la coordination tournante de Lamuka a demandé aux leaders qui ne pourront se présenter à se faire représenter.

Ainsi donc, après le départ d'Antipas Mbusa Nyamwisi, qui a déjà rejoint Kinshasa pour soutenir la démarche de Félix Tshisekedi, ''la défection'' de Freddy Matungulu sonne comme ''un nouveau coup dur pour la plateforme de l'opposition'', fait remarquer La Libre Afrique. Selon ce média en lignebelge, "le soutien de Martin Fayulu a finalement trouvé sa vérité à la BAD plutôt que dans les urnes".

"LA PRISE N'EST PAS D'UN POIDS POLITIQUE TRES IMPORTANT"

Aux dires d'un membre du présidium de Lamuka, contacté hier par ''Forum des As'', ''la défection'' de Freddy Matungulu est belle et bien une réalité. Il s'agit, selon lui, d'un énième débauchage diligenté par la coalition au pouvoir pour affaiblir cette plateforme de l'opposition.

"Ces débauchages coûtent pourtant chers à Félix Tshisekedi, qui a promis un poste ministériel à Mbusa et cède un strapontin doré à Matungulu, alors qu'il y avait des candidats pour ces postes dans la plateforme CACH. Pas sûr que cela soit bien vécu par les siens. D'autant que la prise n'est pas d'un poids politique très important. Matungulu ne représentait que lui. On est dans le symbolique", lâche à cet effet un homme politique congolais, cité par la Libre Afrique.

DEVOS KITOKO : LAMUKA C'EST UN ETAT D'ESPRIT VA DEMEURER

"Non, la décision n'a pas été prise en accord avec Lamuka, et Lamuka ne peut pas concocter une quelconque décision avec les autorités aussi hostiles.

Maintenant à la question de savoir est-ce que Monsieur Freddy Matungulu fait partie de Lamuka, nous les saurons dans les heures qui suivent, mais ce que je peux vous dire entant que communicateur de Lamuka ce que si aujourd'hui, Monsieur Tshilombotrouve que pour légitimer leur pouvoir, ils doivent puiser dans Lamuka les personnalités qui constituent les présidiums ce regrettable, Lamuka ne sera jamais déstabiliser par le départ d'un quelconque leader.

Lamuka c'est un état d'esprit va demeurer, va continuer le combat jusqu'à ce que nous allons faire respecter la volonté du peuple". Yves KALIKAT
Vivement la motivation des électeurs comme infraction spécifique dans la loi électorale
mercredi 16 octobre 2019

* Cette suggestion a été formulée hier par le PG Flory Kabange, dans sa mercuriale à l'occasion de la rentrée judiciaire. La tradition a été (...)
lire la suite
Sécurité aérienne : le Gouvernement interpellé
mardi 15 octobre 2019

La République démocratique du Congo est endeuillée. Une fois de plus. Après les naufrages des embarcations, les déraillements de trains, les accidents (...)
lire la suite
Plus de prise en charge des Cabinets ministériels par les entreprises sous tutelle !
lundi 14 octobre 2019

* "De telles pratiques sont contraires à la bonne gouvernance et constituent une grave entorse à l'acte d'engagement éthique auquel les membres du (...)
lire la suite
Un avion cargo avec à son bord 8 personnes a disparu hier
vendredi 11 octobre 2019

*Selon l'Autorité de l'aviation civile, cet appareil partait de Goma à Kinshasa. Un avion cargo de type Antonov 72 transportant 4 membres (...)
lire la suite
Bruno Tshibala honoré par le Ne Kongo
jeudi 10 octobre 2019

Le Mouvement pour le développement du peuple Ne Kongo (MNDK), vient de décerner un diplôme et un trophée au Premier ministre honoraire, Bruno (...)
lire la suite
Un procès injuste contre Sylvestre Ilunga Ilunkamba
mercredi 9 octobre 2019

La formation du Gouvernement ayant pris près de sept mois, d'aucuns pensent que le Premier ministre bénéficie des circonstances atténuantes. (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting