Dernière minute :
EN SIGNANT LE PROTOCOLE D’ATTENTE AVEC LES MINISTERES DE L’INDUSTRIE ET DE L’ENERGIE
La société SECAD compte fournir 340 MW d’électricité
mercredi 3 juillet 2019

Assurer le bien-être des Congolais, leur donner les meilleures conditions de vie et protéger l'environnement font partie des priorités du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. C'est dans ce cadre que les ministères de l'Industrie et celui de l'Energie ont signé, dans la soirée du lundi 1er juillet 2019, un protocole entente avec la société SECAD. Société, de droit congolais, représentée par MM. Laurent Chuet et Serge Kasanda, Président du groupe SERKAS. L'objectif est de ramasser les ordures ménagères particulièrement les objets en plastique pour les transformer en énergie électrique.

Se confiant à la presse après la signature de ce protocole d'accord, Laurent Chuet a fait savoir que les déchets seront incinérés dans des chaudières de dernière génération. La technologie qui sera utilisée, répond aux normes internationales les plus strictes en termes d'émissions, a-t-il souligné.

Aux dires du PDG de SECAD, les installations seront non polluantes et respectueuses de l'environnement. La chaleur dégagée par l'incinération des déchets sera récupérée sous forme de vapeur pour alimenter des turboalternateurs pour la production d'électricité, a-t-il soutenu.

Laurent Chuet est convaincu que les deux premières centrales seront opérationnelles d'ici deux ans et demi. L'ensemble du projet (6 centrales) produira plus de 340 MW d'électricité grâce à l'élimination des 8.000 tonnes de déchets que produisent les habitants de Kinshasa par jour. La vente de cette énergie assurera la rentabilité financière du projet dans sa globalité, fait-il remarquer..

Aussi, a-t-il poursuivi, ce projet s'inscrit dans le cadre de grands travaux pour le changement climatique et la préservation de l'environnement, la lutte contre l'insalubrité, et la conservation de la nature dans la ville de Kinshasa.

UN PROJET ECOLOGIQUE

" Collecter les déchets et nettoyer l'une de plus grandes villes du continent africain, est un défi majeur. Ce projet aura un impact positif sur la pollution déversée chaque année dans les océans par le fleuve Congo ", a-t-il laissé entendre.

Le président du groupe SERKAS a rendu un hommage mérité au Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui a exprimé sa volonté de lutter contre l'insalubrité dans la capitale et de préserver l'environnement. Cette volonté, a poursuivi Serge Kasanda, est un exemple à suivre pour la protection de l'environnement.

D'après Serge Kasanda, ce projet est générateur de croissance économique. Il pourra générer plusieurs emplois, rassure-t-il. Plus de 8.000 personnes seront embauchées à Kinshasa, en plus de 20.000 jobs sur l'ensemble du pays dans un futur proche, a mentionné Serge Kasanda.

Il a exprimé ses remerciements au ministre de l'Industrie et son collègue de l'Energie ainsi qu'au gouverneur de la ville pour leur accompagnement.

Par ailleurs, il a fait savoir que plus de 3 millions de tonnes de déchets sont produits chaque année par les habitants de Kinshasa. La situation est un véritable cauchemar. Les déchets jetés dans les rues sont un spectacle de désolation, les habitants vivent dans une décharge à ciel ouvert et cela devient un problème majeur pour tous les Kinois, a déploré le président du groupe Serkas.

TRANSFORMER 3 MILLIONS DE TONNES DE DECHETS EN ENERGIE ELECTRIQUE

Laurent Chuet a rappelé qu'une délégation officielle avait fait le déplacement de l'Espagne au mois de mai dernier. Cette délégation composée d'experts techniques des ministères de l'industrie et de l'énergie et du FPI avaient visité nos matériels qui fonctionnent avec la technologie de pointe. C'est ainsi que le gouvernement s'est engagé à traiter avec nous pour trouver une solution au problème d'insalubrité par la mise en place d'une collecte et la construction de 6 centrales d'incinération des ordures ménagères.

La société SECAD, par sa maison mère PANAFRICAN GREEN ENERGY et ses partenaires techniques, est spécialisée dans les Énergies Renouvelables et le traitement des déchets de toutes sortes (déchets hospitaliers, déchets industriels, déchets urbains, pneus usagés, bouteilles et sacs plastique…).

Basé au cœur de l'Afrique, PANAFRICAN GREEN ENERGY travaille avec les autorités locales et gouvernementales, afin de proposer des solutions globales dans les défis de l'environnement et la production d'énergie électrique.

Formé par un groupe solide des sociétés africaine européenne et américaine, représentatives de la filière du développement durable et les énergies renouvelables à partir du concept WASTE TO ENERGY, elle est composée de spécialistes dans les principaux domaines de la filière TRAITEMENT ET VALORISATIONS DES DÉCHETS.

Pour sa part, le ministre de l'Industrie a salué l'aboutissement de la première étape de ce projet par la signature du Protocole d'attente entre le gouvernement congolais et l'entreprise SECAD pour installer une industrie de ramassage des ordures ménagers, en vue de les transformer en électricité qui sera vendue d'abord à Kinshasa.

La prochaine étape est consacrée aux études de faisabilité qui doivent être menée qui vont conduire à l'implantation de cette industrie, a indiqué Marcel Ilunga Leu. " Nous avions amorcé ce travail pour rendre la ville propre depuis longtemps, cette industrie aidera la ville à devenir propre et préserver l'environnement par le ramassage des déchets en plastique". Mathy MUSAU
Bientôt l’institution d’une Autorité portuaire en RDC
mardi 14 janvier 2020

La République démocratique du Congo sera bientôt dotée d'une Autorité portuaire nationale pour la régulation de ce secteur. Un comité d'experts belges (...)
lire la suite
Nord-Kivu : les experts du PASA-NK renforcent les capacités des organisations paysannes
mardi 14 janvier 2020

Dans le cadre d'appui aux partenaires à la préparation de la saison agricole de février et harmonisation des plans opérationnels 2020, une délégation (...)
lire la suite
Julien Paluku Kahongya consacré "Chevalier de la paix"
lundi 13 janvier 2020

C'est sur le piédestal que Julien Paluku Kahongya a été honoré d'apprendre qu'il entrait désormais dans le panthéon des artisans de la paix. A (...)
lire la suite
La Banque Centrale du Congo s’engage à pérenniser la stabilité du taux de change en 2020
lundi 13 janvier 2020

La Banque Centrale du Congo (BCC) entend pérenniser "la stabilité actuelle du taux de change" en 2020. C'est du moins ce que révèle le communiqué (...)
lire la suite
PICAGL : le Comité de pilotage met le curseur sur la réfection des routes de desserte agricole
mardi 7 janvier 2020

Le Comité de pilotage du Projet Intégré de Croissance Agricole dans les Grands Lacs (PICAGL) a tenu sa toute première réunion de concertation annuelle (...)
lire la suite
Des organisations de la Société civile pour une justice indépendante
mardi 31 décembre 2019

*Toutefois, les mêmes mouvements associatifs dénoncent ce qu'ils qualifient d'acharnement contre les mandataires de cette société. L'affaire de 200 (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Gare à la balkanisation de fait !

Pas un seul centimètre carré du territoire rd congolais ne sera aliéné. Comme ses prédécesseurs, Félix-Antoine Tshisekedi n'est pas soluble dans la balkanisation. En tout cas, il a dit mille fois ces (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting