Dernière minute :
TEMPLE DU SAVOIR POUR LA COMMUNAUTE ESTUDIANTINE
Le centre culturel Loango célèbre ses 30 ans d’existence
mercredi 26 juin 2019

24 juin 1989 – 24 juin 2019. Voici trente ans depuis que le centre culturel Loango a vu le jour. Logée au virage de l’avenue Kipase, au quartier Righini, à Lemba, cette résidence a accueilli, trois décennies durant, des centaines d’étudiants de la capitale, qui venaient y assouvir leurs connaissances, enrichir leur culture et développer des vertus humaines pour devenir des cadres utiles à la société.

Déterminés à graver en lettres d’or cet anniversaire, les responsables de ce centre ont organisé un colloque sur ‘‘la jeunesse congolaise face au défi de la formation professionnelle’’. Tenu le 22 juin dernier dans l’enceinte de ce centre, ce colloque a été animé par deux conférenciers, tous professeurs d’université.

Le premier orateur, le Professeur Isidore Ndaywel E Nziem, s’est appesanti sur ‘‘les enjeux majeurs du développement du Congo’’. L’historien et linguiste congolais a fait comprendre à la communauté estudiantine et aux professionnels présents que le développement, ce concept passe-partout, vise essentiellement le mieux-être.

En quête du mieux-être

«Nous sommes, dit-il, éternellement à la recherche d’un mieux-être. Sans doute individuel, mais essentiellement collectif. Notre problème, c’est la difficulté de jouer collectif. D’avoir une idée tout à fait précise sur le bien commun, qui doit être mis en valeur pour l’intérêt de tous. Il faut, dès lors, savoir se positionner, de sorte qu’on ne soit pas dans une démarche de sous-estimation de soi, encore moins de surestimation».

«Il faut donc avoir une idée exacte sur ce qu’on a comme atouts et comme faiblesses. C’est une démarche qui doit être faite au niveau de tous les ensembles qui se réclament d’œuvrer pour le développement de la RDC. Je suis fier que ce centre culturel prenne à bras-le-corps une thématique comme celle-là», a confié à ‘‘Forum des As’’ le Professeur Isidore Ndaywel, tout en conviant les intellectuels congolais à aider la société à arriver à ce mieux-être.

Une porte pour la carrière professionnelle

Pour sa part, le Professeur Raoul Kienge Kienge de la Faculté de droit de l’Université de Kinshasa s’est étalé sur «l’apport du Centre culturel Loango dans la formation et la préparation professionnelle». Ayant lui-même bénéficié de services de ce centre qui l’a accueilli pendant son cursus académique, le Directeur de l’Ecole de criminologie de l’Unikin a rendu hommage à tous ceux qui se sont succédé à la tête de cette résidence pour leur dévouement à l’égard de la jeunesse estudiantine.

Pour Raoul Kienge Kienge, le centre Loango est une porte pour la carrière professionnelle. En y accédant, l’étudiant apprend d’abord à s’orienter, en s’appuyant sur les conseils des aînés qui l’aident à repérer ses talents et ses nombreuses aptitudes, pour pouvoir choisir sa filière définitive en milieu universitaire.

Allié le savoir-faire au savoir–être.

Véritable école d’excellence, ce carrefour de la crème intellectuelle offre aux étudiants de différentes institutions universitaires de la capitale un cadre où ils peuvent parfaire leurs connaissances, en revoyant leurs notes dans salle d’étude et en enrichissant leur savoir à la bibliothèque de la place, renseigne Raoul Kienge Kienge.

Au centre Loango, dit-il, on vous demande d’étudier et d’être un meilleur professionnel dans son domaine pour mieux servir la société. Il importe, dès lors, d’acquérir la compétence professionnelle nécessaires et des aptitudes adéquates.

Mais, cela ne suffit pas pour réussir sa carrière professionnelle. Encore faut-il ajouter au savoir-faire, le savoir–être.

«A Loango, vous ne trouverez jamais une salle sale»

«A Loango, par exemple, vous ne trouverez jamais une salle sale. Si, à l’université, on ne vous demande pas de balayer l’auditoire, à Loango, par contre, on vous apprend les vertus de l’ordre, de la propreté, de l’entretien, de la ponctualité… », a fait remarquer ce Professeur de la Faculté de droit.

Directeur du Centre culturel Loango, Hervé Nyamabo renchérit : «Ce centre est un cadre où la jeunesse estudiantine vient compléter ce qu’il a appris à l’Université pour se préparer à un avenir meilleur du pays. On apprend ici des vertus humaines qu’on n’enseigne pas à l’Université. On forme ainsi une une jeunesse qui dirigera le pays demain».

Au nom de tous les anciens de Loango, Eben Kabeya et le Professeur Philémon Mwamba, Doyen de la Faculté des Sciences politiques de l’Université catholique du Congo (UPC) ont remercié tous ceux qui, de loin ou de près, se sont impliqués dans la réussite des festivités du trentenaire de ce centre culturel, d’où sont issus plusieurs cadres de ce pays. Yves KALIKAT

Gode Muamba et la FRABAMA organisent une expo-photo et témoignage en hommage aux oubliés de la République
vendredi 14 août 2020

Godefroid Muamba et l'ASBL Fraternité Bana Mont-Amba (FRABAMA)- dont il est le président- prennent date avec l'histoire. En ce mois d'août dédié (...)
lire la suite
Kathryn Brahy : "L’épanouissement de la femme congolaise passe par le changement de mentalités"
lundi 10 août 2020

Déléguée générale de Wallonie-Bruxelles en République démocratique du Congo, en poste à Kinshasa depuis onze ans, Kathryn Brahy côtoie au quotidien (...)
lire la suite
Prisca Enzilame : "La femme artiste ne doit plus se faire instrumentaliser"
mardi 4 août 2020

Tête d'affiche de "Kento bakaji", l'un de rares orchestres 100% femmes de la République démocratique du Congo, Prisca Enzilame "Caprice" est à la (...)
lire la suite
"Aimez Césaire Partie 1" de Youssef Branh porté sur les fonts baptismaux
jeudi 23 juillet 2020

Après ses nombreux prix remportés sur la sphère littéraire internationale, le jeune poète congolais Youssef Branh vient de sortir son énième oeuvre (...)
lire la suite
La résidence de Papa Wemba en voie de se muer en musée
mardi 21 juillet 2020

Au cours de la réunion du conseil des ministres, présidée par le Président Félix Tshisekedi le vendredi 17 juillet, le Gouvernement a adopté le (...)
lire la suite
Plaidoyer pour l’érection d’un monument en mémoire des chanteurs de la Table ronde de Bruxelles
jeudi 2 juillet 2020

L'artiste-musicien Portali Mangaya spécialiste en guitare solo, et analyste culturel, a plaidé, lundi, lors d'un échange avec l'ACP, pour que l'Etat (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Savoir gérer les effets secondaires du " Printemps judiciaire "

On ne le clamera jamais assez. Et ce, dans toutes les langues. Et même dans tous les dialectes et patois de l'immense RDC. Bravo pour le "Printemps judiciaire" en cours ! Au diable l'impunité ! (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting