Dernière minute :
HOPITAL MARIE BIAMBA MUTOMBO
Fistule obstétricale : l’UNFPA redonne du sourire aux femmes victimes
vendredi 24 mai 2019

L'UNFPA, en collaboration avec les hôpitaux Saint-Joseph à Limete et Marie Biamba Mutombo à Masina, a pris en charge la totalité des soins de femmes atteintes de la fistule obstétricale et a mis ainsi fin au calvaire de plusieurs d'entre elles au grand bonheur de familles. Témoignages des victimes à l'occasion de la 7ème journée de la fistule obstétricale célébrée hier jeudi 23 mai.

Ernestine Luzamba souffre de la fistule obstétricale depuis plus de 19 ans après l'accouchement de son dernier fils actuellement en 5ème des humanités. Cela après 8 accouchements. " Je ne savais pas que c'était une maladie. C'était arrivé lors de la grossesse de Mon 9ème enfant. A quatre mois de la grossesse, une fois je suis sortie pour aller vendre les bananes, j'ai constaté que j'avais du liquide qui coulait entre mes jambes. Je suis vite retournée à la maison et j'en ai parlé à mon mari qui n'avait pas compris de quoi il s'agissait. Après, quelques temps, ça s'est arrêté ", explique-t-elle.

Originaire du territoire de Masi-Manimba, dans la province du Kwilu, Ernestine a, après trois d'accouchements, constaté que ces fuites d'urines avaient repris. Jusqu'à ce qu'elle suivra sur la Radio Masi qu'on cherchait des femmes qui avaient des fuites d'urine et de matière fécale qu'elles pouvaient subir gratuitement une intervention chirurgicale à Kinshasa à l'hôpital Marie Biamba Mutombo.

Cette victime de la fistule obstétricale avoue qu'elle est arrivée à cette formation médicale, où elle a été opérée. " Nous l'avons trouvée sur son lit en pleine forme ", témoigne la presse.

Une autre, qui habite Kwilu-Ngongo dans la province du Kongo Central, a subi une opération de la fistule samedi dernier.

Céline Matondo, c'est d'elle qu'il s'agit, a connu une forte déchirure lors de l'accouchement. " C'était tellement compliqué qu'elle ne pouvait plus retenir les urines", raconte les médecins.

"Pendant 9 mois, j'étais devenue ridicule, je sentais les urines. Je restais dans un coin pour ne pas indisposer mon entourage ", relate-t-elle satisfaite d'avoir repris sa dignité. Aujourd'hui, poursuit-elle, " je suis redevenue normale après opération ". " Quand je vais rentrer chez moi, je demanderai à toutes les femmes qui souffrent de cette maladie de venir à Kinshasa pour se faire soigner parce que je suis un témoin oculaire ", promet-elle. " Je bénis Dieu pour cette grâce. Je n'imaginais pas comment je pouvais être guérie de cette maladie. L'humiliation était tellement grande que j'étais devenue l'objet de moquerie. Je remercie tous ceux qui ont contribué à ce don ", affirme Célestine Matondo.

La fistule obstétricale est l'une des lésions les plus grandes et les plus dangereuses susceptibles de survenir lors d'un accouchement.

Il s'agit d'une perforation entre le vagin et la vessie ou le rectum. Elle provoque une fuite d'urines et de matières fécales par l'organe génital de la femme et entraine à long terme, des problèmes médicaux chroniques. Les femmes qui en souffrent sont souvent condamnées à la dépression, à l'isolement social et à une aggravation de la pauvreté. Mathy MUSAU
Mukuna à Makala, requiem pour FC Renaissance ?
vendredi 15 mai 2020

Coup de tonnerre pour le FC Renaissance du Congo. Le club orange est, sans nul doute, le plus concerné par la mise en détention provisoire de son (...)
lire la suite
Des fidèles de l’ACK en colère à Bandal
vendredi 15 mai 2020

La nouvelle sur la mise en détention provisoire de l'Évêque Mukuna à l'ex-Makala a été mal accueillie à l'Assemblée chrétienne de Kinshasa (ACK), son (...)
lire la suite
Affaire Mukuna : Olenghankoy promet une vidéo de 48 minutes et une décharge au Parquet général
vendredi 15 mai 2020

Les choses s'accélèrent dans l'affaire qui oppose Pascal Mukuna à Mamie Tshibola. L'audition, ce jeudi 14 mai, de Joseph Olenhankoy apporte un peu (...)
lire la suite
Epst : le ministère pour l’optimisation des cours à distance sur les antennes de la Rtnc
jeudi 14 mai 2020

Willy Bakonga Wilima, Ministre d’État, Ministre en charge de l’enseignement primaire, secondaire et technique (Epst), a reçu mardi 12 mai 2020, le (...)
lire la suite
Les Congolais favorables au maintien des mesure sur les obsèques
jeudi 14 mai 2020

Pour lutter contre la pandémie de coronavirus, le président de la République, Félix Tshisekedi, a pris une série de mesures le 18 mars 2020. Parmi (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Assumer son histoire pour mieux s’assumer

Comme depuis 1998, le 17 mai de l'année en cours a été jour férié. Une tradition qui prend racine dans l'avènement de Laurent-Désiré Kabila au pouvoir. Une date importante dans la mesure où elle marque (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting