Dernière minute :

Perchoir du Sénat : Deux camps s’affrontent au sein du FCC
jeudi 23 mai 2019

* Le PPRD, ayant déjà dans son escarcelle la Présidence de l'Assemblée nationale et la Primature, les autres sociétaires de la méga plateforme kabiliste entendent diriger le bureau de la Chambre haute.

Qui va diriger le Sénat ? La question est sur toutes les lèvres. En attendant la composition du Gouvernement, maintenant qu'il y a un Premier ministre, dans les états-majors politiques, les regards sont tournés vers le perchoir du Sénat. Qui sera le président de la Haute assemblée? On observe déjà une forte agitation au sein de la plateforme majoritaire, notamment le FCC qui devrait diriger en toute logique la deuxième chambre du Parlement.

Mais après l'élection de Jeanine Mabunda à la présidence de l'Assemblée nationale et la nomination de Sylvestre Ilunga Ilunkamba à la Primature, tous deux cadres du PPRD, des voix plaident pour voir la présidence du Sénat échoir à d'autres partenaires de l'ex-parti présidentiel au sein de la plateforme initiée par Joseph Kabila, où deux logiques s'affrontent déjà.

La première voudrait que ce soit le PPRD qui dirige cette institution parlementaire. Pour la simple et bonne raison que le parti sis croisement avenues Pumbu et Batetela, compte le plus grand nombre de sénateurs. Et d'après les tenants de cette thèse, c'est tout naturellement que la formation chère à Shadary puisse piloter le Sénat. Sur les 90 sénateurs FCC, le PPRD en compterait 40. "Le PPRD va aisément prendre la présidence du Sénat ", a annoncé, hier mercredi 22 mai sur la radio Top Congo FM, Willy Bakonga, secrétaire permanent adjoint du parti de Joseph Kabila.

Willy Bakonga fait savoir que "ce n'est pas que le PPRD tient à diriger le Sénat. C'est ce qui sera fait". Le secrétaire permanent adjoint du PPRD évoque, notamment, "le nombre de sénateurs du PPRD. Ce n'est pas qu'on le fait par pitié ou qu'il y a une compromission ou une entente. Non, le PPRD, à lui seul, aligne 40 sénateurs ".

LE PPRD, TROP GOURMAND ?

Les partenaires du PPRD au sein du FCC ne sont pas de cet avis. Eux défendent la thèse selon laquelle la présidence du Sénat doit revenir à une formation autre que l'ex-parti présidentiel. Ceux-ci estiment que le PPRD occupe déjà la direction de deux institutions, à savoir l'Assemblée nationale avec Jeanine Mabunda et, maintenant le Gouvernement que va diriger Ilunga Ilunkamba. Pour les tenants de cette thèse, le PPRD ne peut pas tout diriger alors qu'il y a d'autres formations qui comptent assez d'élus. Ils estiment qu'il serait juste que le perchoir du Sénat revienne à une autre force politique du FCC et ça ferait aussi équilibre. Pour nombre d'observateurs, le PPRD, en laissant ce poste à ses partenaires du FCC, gommerait certaines frustrations qui semblent déjà prendre corps au sein de la formation initiée par Joseph Kabila.

Selon des sources, un des partis partenaires menacerait d'avoir son propre candidat président du Sénat "si le Conseil politique du FCC décide autrement". Une menace à laquelle Willy Bakonga répond " qu'on ne doit pas donner la présidence du Sénat à un autre parti politique qui a 8 ou 10 sénateurs". Pour le Secrétaire permanent adjoint du PPRD, "c'est un principe de démocratie et de bon sens". Didier KEBONGO

L'Asbl Congo-Uni plaide pour l'espace Kongo

Le Comité national de Congo-Uni exprime le souhait de voir laprésidence du Sénat attribuer à l'Espace Kongo. Ce, après le constat selon lequel les postes de Président de la République, Président de l'Assemblée Nationale, chef de Gouvernement sont déjà occupés par les Espaces Grand-Kasaï, Bangala et Swahili.

Il indique que le respect de partage de ces quatre postes de hautes fonctions aux quatre Espaces linguistiques de la RDC garantirait l'équilibre géopolitique du pays ainsi que l'équité entre ces Espaces linguistiques.

"Maintenant que 3 espaces linguistiques (Grand Kasaï, Ngala et Swahili) sont déjà installés au sommet de l'Etat, il ne reste plus qu'à l'espace Kongo d'occuper la 4ème fonction restante de président du Sénat pour que notre pays soit bien assis de manière équilibré sur ses 4 pieds (4 langues nationales)", fait savoir le Comité national de Congo-Uni.

Créé en 2016 pour renforcer l'entente, la solidarité et la cohésion nationale, Congo uni Asbl œuvre pour la prévention des conflits. L'Asbl est dirigée collégialement par les Honorables Athigo Lofimbo, JM Ntantu-Mey, messieurs Didier Ekabela Litenge et Francis Kantambwa. DK
Jeanine Mabunda exhorte les députés à consacrer un mois de vacances parlementaires dans leurs fiefs
lundi 17 juin 2019

C'est sans surprise qu'une session extraordinaire s'impose à la chambre basse du Parlement. Clôturant la session ordinaire de mars 2019, le 15 juin (...)
lire la suite
Kibambi Shintwa : "Douter de la compétence de Kasongo Mwema est à la fois injuste et méchant"
lundi 17 juin 2019

Mettre en doute la compétence de Kasongo Mwema en matière de communication passe pour un oxymore. Tant ce théoricien et professionnel des médias (...)
lire la suite
Les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Canada et la Suisse déplorent les recours aux violences
lundi 17 juin 2019

L’avalanche d’actes de violences, enregistrés au lendemain de l’invalidation d’une trentaine de députés, dont la plupart de l’Opposition, a suscité des (...)
lire la suite
Le député Charles Naweji regrette ses propos et demande pardon à fatshi
lundi 17 juin 2019

Dans une déclaration diffusée sur les réseaux sociaux et certains médias en ligne samedi 15 juin, le député national Charles Naweji, membre du Front (...)
lire la suite
PPRD : Théophile Mbemba victime de la guerre de leadership de l’espace Grand Bandundu
lundi 17 juin 2019

*Alors que tous les chiffres le donnent vainqueur, le leader de Kenge se voit recalé au profit d'un candidat arrivé loin derrière lui. Les arrêts (...)
lire la suite
Le président de l’Union des Jeunes Katangais transféré hier à Kinshasa
lundi 17 juin 2019

Le président de l'Union des Jeunes Katangais (UJK), Paul Mwenz Kabwit, a été transféré à Kinshasa hier dimanche 16 juin après son interpellation samedi (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Au rythme de la Cour

Dans le landerneau politique, on ne parle plus que de ça. Ça fait débat. Plus exactement, ça fait polémique. Certains crient même au scandale. Quatre de partenaires occidentaux s'en mêlent en se (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting