Dernière minute :
FAISANT FI A LA POLEMIQUE AUTOUR DE SA NOMINATION COMME SG DE L’UDPS
Augustin Kabuya : " Mon objectif est de travailler pour permettre à FATSHI de rempiler en 2023 "
lundi 20 mai 2019

Les chiens aboient, la caravane passe, dit un célèbre proverbe arabe. Le tout nouveau Secrétaire général de l'UDPS, Augustin Kabuya Tshilumba, fait sien cet adage. Sûr de lui et surtout de la mission qu'il s'est assigné, celle de faire gagner le Président de la république aux consultations populaires de 2023, Augustin Kabuya n'entend pas se laisser distraire par des contestations, même les plus bruyantes au sujet de sa nomination comme Secrétaire général du parti tshisekediste.

Contacté tard dans la soirée par Forum des As pour réagir à la polémique ambiante autour de sa nomination comme Secrétaire général du parti tshisekediste, Augustin Kabuya répond : " Je n'ai pas reçu mandat de polémiquer sur ma nomination. Je respecte ceux qui le font, c'est leur droit le plus légitime ".

Cependant, en regardant dans le passé, le nouveau SG de l'UDPS rappelle que tous ses prédécesseurs étaient contestés. A savoir : " Pongo, Rémy Masamba, Alexis Mutanda, Jacquemain Shabani, Bruno Mavungu, Jean-Marc Kabund, nommés par Etienne Tshisekedi de son vivant étaient également chahutés ".

Pour Augustin Kabuya, au lieu de le critiquer pour le plaisir de critiquer, ses détracteurs devraient mettre le sentiment de côté et se poser des vraies questions, notamment celle de savoir s'il répond aux critères ou pas.

Le 7ème Secrétaire Général de l'histoire de l'UDPS se concentre sur l'horizon 2023. "Ma priorité c'est de préparer le terrain pour voir le Président Félix Tshisekedi rempiler en 2023 ", affirme-t-il. Dans cette optique, le nouveau SG appelle membres de l'UDPS à se donner la main et regarder tous dans la même direction pour faire triompher le leadership du parti aux prochaines élections.

On observe depuis un moment, au sein de l'UDPS, la formation de deux blocs opposés. D'un côté, ceux qui appellent au respect des textes du parti, en installant un directoire à la tête de l'UDPS, expliquant que Félix Tshisekedi, président élu au congrès de mars 2018, serait empêché avec ses fonctions de Chef de l'Etat. De l'autre, ceux qui voudraient voir Jean-Marc Kabund continuer à être président par intérim du parti. Ce qui serait à la base du malaise actuel au sein du parti de feu Étienne Tshisekedi. Didier KEBONGO

UNION POUR LA DEMOCRATIE ET LE PROGRES SOCIAL

PRESIDENCE DU PARTI DEPARTEMENT COMMUNICATION, INFORMATION ET MEDIAS

Communiqué de Presse

N/Réf : UDPS/PP/DCIM/SNCD/KTK/ 019O401

La Présidence de l'UDPS/TSHISEKEDI dément de la manière la plus catégorique l'information sur une prétendue restructuration de la direction politique du Parti opérée à l'initiative de la Convention Démocratique du Parti, CDP en sigle, réunie en session le samedi 27 avril dernier. Aux termes de ladite restructuration, un directoire composé de trois personnes dirigerait désormais l'UDPS/TSHISEKEDI en attendant la tenue d'un congrès extraordinaire.

Cette allégation est tout à fait fausse et dénuée de tout fondement. Ceci pour la bonne et simple raison qu'à ce jour, la CDP, cet important organe de concertation au sein de l'UDPS/TSHISEKEDI, n'a pas encore vu organisée sa session inaugurale. Par ailleurs, en tout état de cause, le Président du Parti est seul habilité à rendre publiques les décisions et résolutions prises par les instances du Parti.

La Présidence de l'UDPS/TSHISEKEDI demande à la base du Parti en particulier, ainsi qu'à l'opinion publique en général, de ne pas se laisser abuser par des troublent-fête qui prennent leurs rêves pour des réalités.

Il y a cependant lieu d'informer l'opinion que dans le souci justement de mettre en place l'organe Convention Démocratique du Parti, CDP en sigle, le Président du Parti a procédé à la désignation des personnalités appelées à représenter les différentes provinces du pays au sein de cet organe. Les personnalités ainsi désignées forment la neuvième composante de l'organe CDP.

La cacophonie dont il est question dans ce démenti est née du fait que, pour des raisons à élucider, mais faciles à deviner au regard des auteurs concernés, les membres de la dernière composante de la CDP veulent se faire passer à la fois et pour la composante et pour le bureau de la CDP, en violation de l'article 30 des Statuts de l'UDPS/TSHISEKEDI.

Pour rappel, il y a lieu de citer les autres composantes de la CDP, à savoir, les députés nationaux et les sénateurs élus sur les listes de l'UDPS, les ministres et les mandataires de l'UDPS, la Présidence du Parti (l'Exécutif national), les présidents des Comités fédéraux, le président de l'Ecole du Parti, la présidente de la Ligue des Femmes ainsi que le président de la Ligue des Jeunes. Quant au bureau de la CDP, il est dirigé par les présidents des Comités fédéraux qui se relaient de manière rotative à chaque session.

Etant donné que certaines composantes de la CDP sont encore en cours de constitution, la session de démarrage de la CDP sera convoquée le moment venu, non pas dans la précipitation, mais plutôt dans la sérénité.

Il apparait donc clairement que la session inaugurale d'un organe aussi important que la CDP ne peut pas avoir vécu dans l'anonymat sous la paillotte du "Temple de la Démocratie", sur l'avenue Pétunias.

La Présidence de l'UDPS/TSHISEKEDI rappelle aux chevaliers de la plume ainsi qu'aux différents organes de presse qu'ils ont le loisir de prendre contact avec soit le porte-parole du Parti, soit avec le Chef du Département de Communication, Information et Médias pour vérifier les rumeurs qui leur parviennent.

Fait à Kinshasa, le 27 avril 2019

Secrétaire National, Chef de Département Simon Adrien KALENGA T.K.
Jeanine Mabunda exhorte les députés à consacrer un mois de vacances parlementaires dans leurs fiefs
lundi 17 juin 2019

C'est sans surprise qu'une session extraordinaire s'impose à la chambre basse du Parlement. Clôturant la session ordinaire de mars 2019, le 15 juin (...)
lire la suite
Kibambi Shintwa : "Douter de la compétence de Kasongo Mwema est à la fois injuste et méchant"
lundi 17 juin 2019

Mettre en doute la compétence de Kasongo Mwema en matière de communication passe pour un oxymore. Tant ce théoricien et professionnel des médias (...)
lire la suite
Les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Canada et la Suisse déplorent les recours aux violences
lundi 17 juin 2019

L’avalanche d’actes de violences, enregistrés au lendemain de l’invalidation d’une trentaine de députés, dont la plupart de l’Opposition, a suscité des (...)
lire la suite
Le député Charles Naweji regrette ses propos et demande pardon à fatshi
lundi 17 juin 2019

Dans une déclaration diffusée sur les réseaux sociaux et certains médias en ligne samedi 15 juin, le député national Charles Naweji, membre du Front (...)
lire la suite
PPRD : Théophile Mbemba victime de la guerre de leadership de l’espace Grand Bandundu
lundi 17 juin 2019

*Alors que tous les chiffres le donnent vainqueur, le leader de Kenge se voit recalé au profit d'un candidat arrivé loin derrière lui. Les arrêts (...)
lire la suite
Le président de l’Union des Jeunes Katangais transféré hier à Kinshasa
lundi 17 juin 2019

Le président de l'Union des Jeunes Katangais (UJK), Paul Mwenz Kabwit, a été transféré à Kinshasa hier dimanche 16 juin après son interpellation samedi (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Au rythme de la Cour

Dans le landerneau politique, on ne parle plus que de ça. Ça fait débat. Plus exactement, ça fait polémique. Certains crient même au scandale. Quatre de partenaires occidentaux s'en mêlent en se (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting