Dernière minute :
INSECURITE AUX CENTRES D’EBOLA AU NORD-KIVU
Le personnel soignant menace de suspendre les activités à Butembo et Kitwa
jeudi 25 avril 2019

Face à l'insécurité qui a élu domicile au Nord-Kivu, le personnel soignant commis aux centres de traitement Ebola de Butembo et Kitwa, ne savent plus à que saint se vouer. Ces agents menacent d'interrompre toutes les activités dans tous ces endroits s'ils n'ont pas de garantie sécuritaire, indique radio Okapi.net

Dans un mémorandum envoyé le mardi 23 avril 2019 au coordonnateur de la riposte contre Ebola dans la ville de Butembo, le personnel médical, signataires dudit document, disent craindre pour leur sécurité.

Ces agents, en l'occurrence des médecins, infirmiers et des hygiénistes oeuvrent depuis huit mois aux centres de traitement Ebola de Butembo et Katwa. Dans ce mémorandum, " ils dénoncent les menaces de mort proférées par la population envers les agents qui travaillent dans ces structures de santé, les incursions nocturnes dans leurs domiciles et l'assassinat des agents impliqués dans la riposte contre Ebola ".

Conscients des retombées négatives que leur décision peut engendrer, ils soulignent que d'ici quelques jours, " ils n'admettront que les malades qui pourront solliciter leurs services aux centres de traitement Ebola, tout en continuant de prendre en charge ceux qui y sont déjà alités".

Le document révèle, par ailleurs, que les signataires "exigent également la tenue d'audiences publiques des personnes capturées par les forces de défense et de sécurité, lors de différentes attaques contre les centres de traitement Ebola de Butembo et Katwa".

Depuis le début de l'épidémie, le personnel de santé qui travaille sur la riposte et les installations font l'objet de menaces. Le dernier cas en date est l'assassinat, le vendredi 19 avril dernier à Butembo, d'un épidémiologiste camerounais de l'équipe de riposte, Dr Richard Mouzoko, lors d'une attaque armée aux Cliniques universitaires de Graben.

Cet assassinat n'avait pas laissé indifférent le responsable des opérations d'urgence pour l'OMS/Afrique et coordonnateur de la riposte contre Ebola pour l'OMS au Nord Kivu et en Ituri. Dr Michel Yao avait déploré le fait que le travail de la riposte contre Ebola soit secoué par les attaques armées, visant les équipes de la riposte à Butembo et à Katwa. Il avait indiqué à radio Okapi " qu'on ne met pas sa vie en danger, même pour sauver une autre vie. Il est important qu'on s'assure que les mesures de sécurité sont en place, qu'on rassure ces équipes d'Ebola pour qu'ils puissent reprendre le travail sereinement. L'équipe de riposte n'a aucun agenda politique, ni financier, si ce n'est la sécurité sanitaire pour éliminer cette maladie ".

Toujours en réaction à ces assassinats, les coordinations de la Société civile de Butembo et Lubero ont observé, le lundi 22 avril dernier, une journée ville morte pour honorer la mémoire des experts médicaux et les acteurs sociaux tués lors des attaques menées sur les équipes de la riposte contre la maladie à virus Ebola dans cette zone.

A cette occasion, les membres de la société civile avaient condamné avec la dernière énergie ces attaques. Ils avaient aussi sollicité au Parlement " de surseoir à la validation de mandats des députés et de lever les immunités parlementaires des politiciens qui s'adonnent à l'intoxication des actions de la riposte contre cette épidémie ", renseignent les sources onusiennes. Dina BUHAKE
Kin-Bopeto : Gentiny Ngobila lance l’opération "zéro déchet à l’air libre"
vendredi 22 mai 2020

Fini les ordures qui jonchent le sol de la capitale. Le gouverneur de Kinshasa, Gentiny Ngobila, a lancé, hier jeudi 21 mai, l'opération "zéro (...)
lire la suite
L’UE exige la neutralisation de la milice Codeco en Ituri !
vendredi 22 mai 2020

C'est depuis Bruxelles mercredi dernier que l'Union européenne (UE) a publié sa déclaration au vitriol sur les massacres commis en ce moment en (...)
lire la suite
Le Parquet général renvoie "Massaro" au Tribunal pour refus de comparaître !
vendredi 22 mai 2020

Hier, les avocats de Daniel Shangalume Nkingi dit "Massaro", neveu de Vital Kamerhe, poursuivi aussi pour détournement de deniers publics, ont (...)
lire la suite
Le Maroc a su développer "une capacité impressionnante" dans le production rapide des masques
vendredi 22 mai 2020

Rabat - Le Maroc a su développer une "capacité impressionnante" dans la production rapide des masques, a déclaré Dominique Bocquet, Enseignant à (...)
lire la suite
Violences faites à la femme : bientôt un nouveau Call Center en RDC
vendredi 22 mai 2020

La RDC disposera bientôt d'un Call Center pour prévenir les violences faites à la femme. Pour se rendre compte de son effectivité, Chantal Mulop, (...)
lire la suite
Coronavirus : le Maroc érigé comme modèle de gestion de l’épidémie (Institut Montaigne)
vendredi 22 mai 2020

Paris - Érigé comme modèle de gestion du Covid-19, le Maroc n'a pas lésiné sur les moyens, en particulier financiers, pour faire face à la crise, (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Profession : "fils" de Mzee

Un "énième fils" de Mzee Kabila nous est né ! Il se prénomme Ibrahim. Il a été présenté à la ville et au monde avec forces publicités. Afin que nul ne l'ignore ? Sans nul doute. C'est assurément un (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting