Dernière minute :
INSECURITE AUX CENTRES D’EBOLA AU NORD-KIVU
Le personnel soignant menace de suspendre les activités à Butembo et Kitwa
jeudi 25 avril 2019

Face à l'insécurité qui a élu domicile au Nord-Kivu, le personnel soignant commis aux centres de traitement Ebola de Butembo et Kitwa, ne savent plus à que saint se vouer. Ces agents menacent d'interrompre toutes les activités dans tous ces endroits s'ils n'ont pas de garantie sécuritaire, indique radio Okapi.net

Dans un mémorandum envoyé le mardi 23 avril 2019 au coordonnateur de la riposte contre Ebola dans la ville de Butembo, le personnel médical, signataires dudit document, disent craindre pour leur sécurité.

Ces agents, en l'occurrence des médecins, infirmiers et des hygiénistes oeuvrent depuis huit mois aux centres de traitement Ebola de Butembo et Katwa. Dans ce mémorandum, " ils dénoncent les menaces de mort proférées par la population envers les agents qui travaillent dans ces structures de santé, les incursions nocturnes dans leurs domiciles et l'assassinat des agents impliqués dans la riposte contre Ebola ".

Conscients des retombées négatives que leur décision peut engendrer, ils soulignent que d'ici quelques jours, " ils n'admettront que les malades qui pourront solliciter leurs services aux centres de traitement Ebola, tout en continuant de prendre en charge ceux qui y sont déjà alités".

Le document révèle, par ailleurs, que les signataires "exigent également la tenue d'audiences publiques des personnes capturées par les forces de défense et de sécurité, lors de différentes attaques contre les centres de traitement Ebola de Butembo et Katwa".

Depuis le début de l'épidémie, le personnel de santé qui travaille sur la riposte et les installations font l'objet de menaces. Le dernier cas en date est l'assassinat, le vendredi 19 avril dernier à Butembo, d'un épidémiologiste camerounais de l'équipe de riposte, Dr Richard Mouzoko, lors d'une attaque armée aux Cliniques universitaires de Graben.

Cet assassinat n'avait pas laissé indifférent le responsable des opérations d'urgence pour l'OMS/Afrique et coordonnateur de la riposte contre Ebola pour l'OMS au Nord Kivu et en Ituri. Dr Michel Yao avait déploré le fait que le travail de la riposte contre Ebola soit secoué par les attaques armées, visant les équipes de la riposte à Butembo et à Katwa. Il avait indiqué à radio Okapi " qu'on ne met pas sa vie en danger, même pour sauver une autre vie. Il est important qu'on s'assure que les mesures de sécurité sont en place, qu'on rassure ces équipes d'Ebola pour qu'ils puissent reprendre le travail sereinement. L'équipe de riposte n'a aucun agenda politique, ni financier, si ce n'est la sécurité sanitaire pour éliminer cette maladie ".

Toujours en réaction à ces assassinats, les coordinations de la Société civile de Butembo et Lubero ont observé, le lundi 22 avril dernier, une journée ville morte pour honorer la mémoire des experts médicaux et les acteurs sociaux tués lors des attaques menées sur les équipes de la riposte contre la maladie à virus Ebola dans cette zone.

A cette occasion, les membres de la société civile avaient condamné avec la dernière énergie ces attaques. Ils avaient aussi sollicité au Parlement " de surseoir à la validation de mandats des députés et de lever les immunités parlementaires des politiciens qui s'adonnent à l'intoxication des actions de la riposte contre cette épidémie ", renseignent les sources onusiennes. Dina BUHAKE
L’exercice militaire entre Séoul et Washington affectera les pourparlers de dénucléarisation, selon Pyongyang
mercredi 17 juillet 2019

SEOUL, 16 juil. (Yonhap) — La Corée du Nord a averti ce mardi que la reprise convenue précédemment des discussions nucléaires de niveau opérationnel (...)
lire la suite
Turquie : 69 jeunes de 9 pays réaliseront un stage d’un mois dans divers établissements
mercredi 17 juillet 2019

Dans le cadre du programme des " stages de Turquie " organisé par la Présidence des Turcs de l'étranger et des Communautés apparentées (YTB) destiné (...)
lire la suite
HRW dénonce l’arrestation par le Polisario de trois opposants*
mercredi 17 juillet 2019

Human Rights Watch vient de rappeler l'Algérie à ses responsabilités, devant les violations des droits humains dont le Polisario est l'auteur. Alger (...)
lire la suite
La Chine et l’Afrique scellent une nouvelle coopération militaire
mardi 16 juillet 2019

"Travailler ensemble pour la sécurité commune". Tel est thème du premier Forum sino-africain sur la paix et la sécurité, ouvert, hier lundi 15 (...)
lire la suite
Le gouverneur Carly Nzanzu invite la population à coopérer avec les équipes de la riposte
mardi 16 juillet 2019

Le gouverneur de la province du Nord-Kivu invite ses administrés à coopérer avec les équipes de la riposte. Carly Nzanzu Kasivita les convie à (...)
lire la suite
La BAII compte désormais 100 membres avec l’adhésion de trois pays africains
mardi 16 juillet 2019

LUXEMBOURG, 13 juillet (Xinhua) -- La Banque asiatique d'investissement dans les infrastructures (BAII) compte désormais 100 membres agréés, après (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting