Dernière minute :

Le Président Félix Tshisekedi s’investit prioritairement dans l’homme pour efficiemment vaincre la pauvreté
mercredi 24 avril 2019

Achille Mutombo Cyaji. Qui ne connaît au sein du peuple de l'UDPS ? Disciple d'Etienne Tshisekedi d'heureuse mémoire, ce philosophe doublé de communicant vient avec beaucoup d'à-propos de lire les premiers pas du nouveau président de la République à l'aune de son programme qu'il avait brillamment défendu en (Juillet août) 2018 à la lisière de la campagne électorale. Tribune.

01. Dans son programme de gouvernance, intitulé "Vaincre la pauvreté", auquel le Président Félix Tshisekedi avait eu le luxe de m'associer, pour sa rédaction et sa présentation officielle, il souligne ce qui suit, à la quatrième page : " le programme pro-pauvre que je vous propose est ambitieux, il est à notre portée. Nous allons donc lutter pour vaincre la pauvreté, le plus vite possible. Ce sera la Grande Cause Nationale de notre pays, la République démocratique du Congo. Pour cela, nous allons mobiliser toutes les énergies, tous les moyens de l'Etat et tous les appuis extérieurs pour les faire converger vers ce dessein commun, dont la réalisation va reposer sur trois piliers :

- L'homme, le moteur du développement de notre pays;

-Une croissance économique productrice d'emplois et protectrice de l'environnement ;

- Une société solidaire pour garantir la cohésion nationale".

A cet égard, selon la vision du Chef de l'Etat, Félix Tshisekedi Tshilombo, pour arriver à une croissance économique productrice d'emplois et à une société solidaire, bref, au décollage socio-économique, en vue de l'amélioration totale des conditions de vie de la population, il est capital d'investir d'abord dans l'homme, en balayant toute sorte de pauvreté immatérielle, en l'occurrence, la pauvreté mentale, morale et spirituelle. A cet effet, Feu Etienne Tshisekedi, de très heureuse mémoire, n'avait-il- pas eu raison d'insister sur le fait que, le changement des mentalités est, le ce sans quoi, les congolais ne peuvent accéder au développement efficace et efficient.

02.Voilà pourquoi, devenu Chef de l'Etat, Excellence F. Tshisekedi commence à appliquer dès le début de son mandat, le pilier principal de son programme ci-évoqué, à savoir le primat de l'Homme, en s'attaquant à toutes les antivaleurs devenues systémiques et systématiques dans notre pays. Cela ne veut pas dire que la RDC est le seul pays au monde, miné par les antivaleurs ou cette pauvreté à multiple visages ! D'où, l'exhortation du Président F. Tshisekedi, dans son programme de gouvernance, page 8 "Des nations, aujourd'hui développées ou émergentes, ont connu cette pauvreté. Mais, elles ont réussi à lui tordre le cou grâce à des choix collectifs, judicieux et qualitatifs".

03. Dans cette lancée, la pauvreté que le Chef de l'Etat tient à vaincre, avec justement le concours de tous les congolais, sans aucune distinction, n'est pas, faut-il le préciser, avoir trop d'argent pour répondre à ces multiples besoins. La pauvreté est plus que le manque d'argent. Car, on peut en disposer en quantité industrielle, mais on est consciemment ou inconsciemment secoué par la pauvreté mentale, spirituelle et morale.

Notamment, au niveau de réflexion et d'initiative laissant à désirer ; le manque de foi et de confiance en soi-même, le refus manifeste de se transformer et de transformer son environnement, le tribalisme à outrance, le détournement normalisé des deniers publics, le souci ardent de s'enrichir financièrement et matériellement en exploitant les autres, l'égocentrisme, la banalisation des valeurs transcendantes : le vrai, le beau et le bien. Cependant, le mensonge, le laid et le mal sont devenus des règles d'or chez les congolais.

04. Les conséquences néfastes de cette pauvreté multidimensionnelle et multi-formelle font qu'en RDC, personne n'apprécie à sa juste valeur la réalisation d'une œuvre d'un autre citoyen. Il y règne un esprit de rejet mutuel, malheureusement en se fondant sur la démocratie !

Or, les principes démocratiques, sont humainement et foncièrement valeureux et conduisent au développement qualitatif. Mais, en RDC, la démocratie a une connotation négative.

05. Eu égard à tout ce qui précède, l'agir politique du nouveau Chef de l'Etat s'inscrit dans une dynamique transformationnelle de la société congolaise, en démontrant par quelques gestes et attitudes palpables qu'il y a réellement, une alternance démocratique assortie de l'alternative positive. D'où, sa proximité exemplaire avec son peuple, doublée d'une communication élégante destinée à toutes les couches de la population congolaise ; dans le sens de la promotion du BIEN COMMUN.

06. Vu la sclérose de mauvaises habitudes dans le chef des congolais, le renversement total des tables de valeurs humanistes, obstacles majeurs au développement quantitativo-qualitatif de tout l'homme et de tout homme congolais, il est contextuellement opportun que le Chef de l'Etat, lors de la formation du Gouvernement, insère une fonction de la lutte contre les antivaleurs ou une structure similaire mais officielle, à un des Ministères y relatifs. A titre illustratif, le Ministère des Droits Humains et de la lutte contre les antivaleurs. Dans cette optique, il existe des Ongs congolaises crédibles s'occupant de plusieurs thématiques pouvant s'y impliquer, sous la houlette du Gouvernement Central.

07. Donc, dans 5 ans voire 10 ans, les Congolaises et Congolais seront fondamentalement transformés. C'est une question de détermination. Car, la crise récurrente, multidimensionnelle et multisectorielle que connait notre pays, depuis des décennies, est essentiellement éthique et morale. Le temps est venu d'y mettre fin.

Fait à Kinshasa, le 20 avril 2019

Achille MUTOMBO-CYAJI Philosophe. Conseiller politique honoraire du Président F. TSHISEKEDI
Lubumbashi : Mobilisation monstre pour l’accueil de Katumbi
lundi 20 mai 2019

*Les Lushois conviés à aller accueillir l'ancien Gouverneur en tenue blanche, en signe de paix. "Lubumbashi attend son Moïse ce lundi 20 mai (...)
lire la suite
Sénatoriales : Avec 3 sièges sur 4 au Nord-Kivu et l’unique siège en jeu au Maï-Ndombe, le FCC à nouveau grand vainqueur !
lundi 20 mai 2019

*A la veille du scrutin, le sénateur Kaniki Ituome François retirait sa candidature pour dénoncer la corruption dans la province de Mai-Ndombe. Le (...)
lire la suite
Lambert Mende envisage une motion contre Basile Olongo à l’Assemblée nationale
lundi 20 mai 2019

* "Je ne peux pas être brutalisé comme ça par la police de mon pays. Je suis député d'abord. Je suis en session. Je n'ai commis aucun fait (...)
lire la suite
Tout en exprimant sa solidarité à Magunda Ilunga Masiste, invalidé par la Haute Cour
lundi 20 mai 2019

Le président et autorité morale de l'Alliance pour la Bonne Gouvernance (ABG), le député Jonathan Bialosuka Wata, demande à tous ses militantes de (...)
lire la suite
Antipas Mbusa Nyamwisi annonce son retour au pays avant le 30 juin
lundi 20 mai 2019

La décrispation de l'espace politique congolais devient de plus en plus une réalité. Après le président de Ensemble pour le changement, Moïse (...)
lire la suite
Augustin Kabuya : " Mon objectif est de travailler pour permettre à FATSHI de rempiler en 2023 "
lundi 20 mai 2019

Les chiens aboient, la caravane passe, dit un célèbre proverbe arabe. Le tout nouveau Secrétaire général de l'UDPS, Augustin Kabuya Tshilumba, fait (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Le 17 mai ou un impératif mémoriel

Un coup d'œil dans le rétroviseur pour s'arrêter au 17 mai 2019. Le tout premier 17 mai post-Présidences Kabila Père et Fils. A la veille de cette date, quelques interrogations ont fusé sur la (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting