Dernière minute :
COALITION POLITIQUE EN RDC
Aimé Kilolo : « Il n’existe pas de crise entre le FCC et CACH »
mercredi 20 mars 2019

Le rejet des mesures issues de la récente réunion interinstitutionnelle par le FCC donne lieu à beaucoup de polémiques dans la classe politique. Pour Me Aimé Kilolo, cette prise de position est une expression démocratique qui ne donne pas lieu à une crise.

« Les récentes mesures prises par le chef de l’État congolais à l’issue de la réunion interinstitutionnelle ne donnent lieu à aucune crise entre les coalitions Cap pour le Changement et le Front Commun pour le Congo », a affirmé Aimé Kilolo.

LUTTE CONTRE LA CORRUPTION

Il a, par ailleurs, souligné la détermination pour le FCC d’accompagner la volonté du chef de l’Etat congolais de mettre fin à la fraude et à la corruption tant décriée, à l’issue des élections sénatoriales du 15 mars dernier.

« Ce qui est important ici, c’est de saluer les efforts du Président de la république pour enrayer le fléau de la corruption et de la fraude. C’est aussi le combat du FCC », a-t-il declaré.

En technicien du droit, Aimé Kilolo a plaidé pour le respect de la Constitution du pays par tous. Il a rappelé que la réunion interinstitutionnelle est nécessairement un cadre de concertation. Ce, n’est pas un cadre où se prennent des décisions, en termes d’orientations politiques, a-t-il précisé.

« Les réunions interinstitutionnelles sont en fait, les cadres de concertation. Ce ne sont pas nécessairement des cadres où se prennent les décisions politiques. C’est comme ça que, me semble-t-il, il faudrait considérer les conclusions de cette réunion interinstitutionnelle », a indiqué Aimé Kilolo.

« Des options politiques ont été levées à l’issue de cette réunion. Il appartiendra aux techniciens dans les différents domaines respectifs qui accompagnent le président de la République de proposer les voies et moyens qui permettraient, dans le respect de la Constitution, d’atteindre l’objectif visé », a-t-il souligné.

Le chef de l’Etat a, à l’issue de la réunion interminstitutionelle du lundi 18 mars dernier, pris les decisions de suspendre l'installation des senateurs élus et de reporter sine die les elections des gouverneurs.

Il a, à la même occasion, demandé au Procureur général près la Cour de cassation d’ouvrir une enquête afin de denicher les senateurs corrupteurs et les deputés provinciaux corrompus. Orly-Darel NGIAMBUKULU
Lubumbashi : Mobilisation monstre pour l’accueil de Katumbi
lundi 20 mai 2019

*Les Lushois conviés à aller accueillir l'ancien Gouverneur en tenue blanche, en signe de paix. "Lubumbashi attend son Moïse ce lundi 20 mai (...)
lire la suite
Sénatoriales : Avec 3 sièges sur 4 au Nord-Kivu et l’unique siège en jeu au Maï-Ndombe, le FCC à nouveau grand vainqueur !
lundi 20 mai 2019

*A la veille du scrutin, le sénateur Kaniki Ituome François retirait sa candidature pour dénoncer la corruption dans la province de Mai-Ndombe. Le (...)
lire la suite
Lambert Mende envisage une motion contre Basile Olongo à l’Assemblée nationale
lundi 20 mai 2019

* "Je ne peux pas être brutalisé comme ça par la police de mon pays. Je suis député d'abord. Je suis en session. Je n'ai commis aucun fait (...)
lire la suite
Tout en exprimant sa solidarité à Magunda Ilunga Masiste, invalidé par la Haute Cour
lundi 20 mai 2019

Le président et autorité morale de l'Alliance pour la Bonne Gouvernance (ABG), le député Jonathan Bialosuka Wata, demande à tous ses militantes de (...)
lire la suite
Antipas Mbusa Nyamwisi annonce son retour au pays avant le 30 juin
lundi 20 mai 2019

La décrispation de l'espace politique congolais devient de plus en plus une réalité. Après le président de Ensemble pour le changement, Moïse (...)
lire la suite
Augustin Kabuya : " Mon objectif est de travailler pour permettre à FATSHI de rempiler en 2023 "
lundi 20 mai 2019

Les chiens aboient, la caravane passe, dit un célèbre proverbe arabe. Le tout nouveau Secrétaire général de l'UDPS, Augustin Kabuya Tshilumba, fait (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Le 17 mai ou un impératif mémoriel

Un coup d'œil dans le rétroviseur pour s'arrêter au 17 mai 2019. Le tout premier 17 mai post-Présidences Kabila Père et Fils. A la veille de cette date, quelques interrogations ont fusé sur la (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting