Dernière minute :

Yerodia-Gizenga : même combat
lundi 25 février 2019

Loi des séries ou simple coïncidence ? A chacun d'apprécier à l'aune de ses convictions. Toujours est-il qu'en l'espace d'une semaine, ce sont deux baobabs-le mot n'est pas galvaudé encore moins emprunté- de la scène politique congolaise qui se sont écroulés. Deux bibliothèques vivantes de l'histoire politique congolaise dans son versant nationaliste-progressiste dont les Congolais viennent d'être sevrés à jamais. Heureusement que la célèbre phrase attribuée à Amadou Hampâté Bâ selon laquelle " en Afrique, quand un vieillard meurt, c'est une bibliothèque qui brûle " a pris beaucoup de rides. Yerodia Abdoulaye Ndombasi et Antoine Gizenga lèguent leurs pensées, témoignages, combats aux générations futures. N'empêche. Avec Yerodia et, puis depuis hier, Gizenga, la RDC a perdu les deux dernières figures tutélaires et emblématiques du combat pour la libération du joug néocolonial. L'un et l'autre renvoient aux luttes de la décennie 60 pour une indépendance véritable. Ce noble combat pour concrétiser l'idéal pour lequel Lumumba a payé de sa vie. Ce combat qui est, hélas, encore d'actualité. La RDC se battant toujours pour sa souveraineté et son intégrité du territoire. Comme depuis Berlin 1885, des puissances prédatrices et leurs technostructures tentaculaires s'évertuent à considérer la RDC comme un vaste comptoir dans lequel elles peuvent se servir à volonté. Et ce, avec la complicité des roitelets locaux. A rebours de la prophétie de Patrice-Emery Lumumba, l'histoire du Congo et même de l'Afrique continue, à quelques exceptions près, à s'écrire ailleurs que sur le sol africain. C'est contre cette coupe néocolonialiste dans laquelle on veut maintenir la RDC que Yerodia et Gizenga -à la suite de Lumumba, Mulele et tout récemment de Laurent-Désiré Kabila- se sont battus. Ces deux derniers Mohicans ayant rejoint leurs devanciers dans le Panthéon des immortels, la meilleure manière de leur rendre hommage consiste à perpétuer leur combat. Au fond, le nôtre. Celui de la dignité du Congo et de l'Afrique. José NAWEJ
Un air de premiers mois post indépendance…
lundi 29 juin 2020

A la juste veille du 30 juin, une seule question déclinée en plusieurs variantes : où allons-nous ? Où va la RDC ? Où nous mènent les vainqueurs (...)
lire la suite
Et si nos vrais problèmes étaient ailleurs ?
vendredi 26 juin 2020

Semaine chaude. Très chaude même. Des scènes de violence. Avec comme épicentre le Palais du peuple au cœur de Kinshasa. Le pic de ces " manifs " (...)
lire la suite
Par où sont passés l’état d’urgence et les mesures barrières ?
jeudi 25 juin 2020

Combien étaient-ils, hier, dans la rue? Sans doute plusieurs centaines. Forcément en violation de l'état d'urgence, décrété par le chef de l'Etat le (...)
lire la suite
Soupçon , quand tu nous tiens !
mercredi 24 juin 2020

Inutile de compter le nombre de clashes entre FCC et CACH. Tant ils structurent la coalition pour " mieux" la déstructurer. La tension étant la (...)
lire la suite
La justice assaisonnée au principe d’opportunité
mardi 23 juin 2020

A qui le prochain tour ? Cette question revient en boucle depuis l'épilogue au premier degré du procès Kamerhe. Une interrogation qui traduit à la (...)
lire la suite
Un procès qui en cachait un autre
lundi 22 juin 2020

Rideau sur le procès Kamerhe et consorts. Du moins au premier degré. Alea jacta est ? A ce stade, incontestablement. Un brin d'espoir tout de même (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting