A 8 JOURS DES ELECTIONS
Les événements marquants pendant la campagne électorale !
vendredi 14 décembre 2018

Dimanche prochain, il ne restera plus qu’une semaine pour arriver au 23 décembre 2018, date prévue pour les élections générales marquant la troisième législature de la IIIème République. La campagne électorale n’a plus qu’une semaine de vie, car elle se clôture au 21 décembre 2018. Plusieurs événements ont émaillé la campagne électorale.

On peut commencer par le dernier en date qui est l’incendie survenu hier vers 2 heures du matin dans les entrepôts de la CENI situés sur l’avenue Haut-commandement dans la commune de la Gombe, non loin du camp militaire Kokolo qui a consumé des tonnes de matériels de vote. La campagne elle-même a connu des morts du côté des partisans de LAMUKA du candidat Martin Fayulu Madidi à Lubumbashi et Kalemie et à Mbuji-Mayi pour le candidat de l’UDPS Félix-Antoine Tshisekedi. Le PPRD déplore la perte d’une de ses militantes écrasée selon ce parti, par le cortège du candidat Fayulu à Kalemie.
On a enregistré aussi beaucoup de heurts entre les partisans de LAMUKA et le FCC et le FCC et l’UDPS au Kasaï Oriental. C’est aussi la toute première fois que la RDC connait une campagne mouvementée et avec des batailles rangées dans des camps politiques en lice, principalement FCC et LAMUKA. Le Palu d’Antoine Gizenga a dénoncé une attaque contre ses militants dans la périphérie de Kinshasa.
Deux événements à caractère extérieur ont aussi marqué la campagne électorale. Il s’agit de l’élection comme Prix Nobel de la Paix du Dr Denis Mukwege de l’Hôpital de Panzi à Bukavu appelé l’"homme qui répare les femmes " à cause de ses opérations obstétriques de la fistule (évacuation des matières fécales par la voie vaginale sur les femmes victimes de viols utilisés par les combattants comme arme de guerre.
Le nominé a profité de la tribune lui offerte à Oslo en Norvège, dans le contexte de la campagne électorale pour tirer la sonnette d’alerte sur ce qu’il qualifie de parodie d’élections qui conduiront au chaos. Pendant la campagne électorale, il y a eu aussi la reconduction par l’UE des sanctions individuelles contre 14 personnalités congolaises.
Quatre personnalités parmi les 14 avaient introduit par leurs Avocats-conseils des requêtes pour faire valoir le fait qu’ils n’ont jamais été entendus par les instances de l’UE pour s’expliquer sur les faits mis à leur charge ayant conduit aux sanctions individuelles. Mais à cet argumentaire tout de même imparable sur le principe juridique du contradictoire, l’UE dit appliquer une jurisprudence qui fait que jusqu’ici, elle a sanctionné sans avoir entendu les personnes visées.
Du reste, les quatre personnalités envisageaient aussi de saisir la Cour européenne de justice. Toujours à ce sujet, une autre requête en annulation avait été déposée par la RDC à l’UA lors d’un Sommet des chefs d’Etat de cette organisation panafricaine.
Le Sommet avait alors adopté une Résolution par une Déclaration où ils demandent à l’UE de lever ses sanctions individuelles contre les personnalités de la RDC pour les rendre nulles.
Mais cette Déclaration est restée lettre morte. Ici la difficulté réside dans le fait que c’est l’UE qui finance les frais de fonctionnement de l’UA, celle-ci ne disposant pas encore d’un budget propre à cet effet. La campagne a aussi connu des cas de reniements notamment le plus spectaculaire, celui de Delly Sessanga Hipungu, secrétaire général d’ " Ensemble pour le changement" de Moïse Katumbi Chapwe et de Claudel Lubaya, autre membre influent de la cette plateforme qui ont, sans motif valable, annoncé leur soutien à Fatshi au détriment du candidat LAMUKA dont la campagne est financée par leur leader pour l’UDPS de Félix Tshisekedi.
Peut-on parler de trahison ? La réponse, c’est qu’il s’agit ni plus ni moins que des politiciens du dimanche, incapables de s’affirmer en dehors de l’électorat de l’UDPS dans le Kasaï. Qu’ils adhèrent carrément à l’UDPS. Ils voguent d’un pole à l’autre et ont même oublié qu’ils doivent d’abord, avant toute chose démissionner d’ "Ensemble". Ce qu’ils n’ont pas encore fait jusqu’à ce jour. Comment être à la fois à l’UDPS et à "Ensemble" ? KANDOLO M.

Malgré quelques problèmes logistiques, les Congolais ont voté
lundi 31 décembre 2018

Hier dimanche 30 décembre, les Congolais – exceptés ceux de Beni, Butembo, au Nord Kivu et de Yumbi (Maï-Ndombe) étaient allés aux urnes pour choisir (...)
lire la suite
Victime des tripatouillages aux législatives, Emery Okundji appelle ses électeurs au calme
lundi 31 décembre 2018

Le Rassemblement Kasa-Vubu, dirigé par Joseph Olenghankoy, crie au scandale à l’issue des scrutins d’hier dimanche 30 décembre.Selon des sources, ce (...)
lire la suite
Pour Néhémie Mwilanya, Joseph Kabila a sauvé la démocratie
lundi 31 décembre 2018

Peu avant les élections d’hier 30 décembre, Néhémie Mwilanya Wilondja a donné une interview dans laquelle il dégage les "ressorts" de la démarche de (...)
lire la suite
Joseph Kabila rassure une après élection apaisée
lundi 31 décembre 2018

Il reste serein malgré des tensions qui présagent un climat malsain après le vote d’hier dimanche 30 décembre. Au cours d’une interview donnée aux (...)
lire la suite
Joseph Kabila : « Il s’agit pour nous d’un effort visant à soustraire notre pays des ingérences étrangères »
lundi 31 décembre 2018

Dans un discours lu à la Radiotélévision nationale, RTNC, le Président Joseph Kabila a présenté ses vœux 2019 à la nation. Exceptionnellement, le Raïs (...)
lire la suite
Elections : CAFCO a déployé 300 médiatrices électorales sur terrain
lundi 31 décembre 2018

Le Cadre permanent de concertation de la femme congolaise (CAFCO) a déployé pour les élections qui se sont tenues hier 30 décembre, 300 médiatrices (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting