Dernière minute :
MALGRE L’INCENDIE HIER DANS LA NUIT DES MATERIELS ELECTORAUX DE 19 SUR 24 COMMUNES DE KINSHASA
Corneille Nangaa rassure les Kinois
vendredi 14 décembre 2018

{{ {* A 9 jours du vote, le numéro un de la Ceni reste imperturbable et confirme la tenue des élections à la date prévue, car toutes les dispositions utiles sont déjà prises. } }} {{L’incendie déclaré hier mercredi vers 2 heures du matin dans l’un des entrepôts centraux de la Ceni, situé sur l’avenue des Forces armées, dans la commune de la Gombe, n’aura aucune incidence sur la tenue des élections à la date du 23 décembre prochain. Corneille Nangaa a donné ses assurances quelques heures après ce sinistre, au cours d’une conférence de presse tenue au siège de la Centrale électorale. }} « Je voulais rassurer les Kinois sur leur participation aux élections le 23 décembre. Les matériels incendiés seront remplacés parce que nous avons un surplus de machines à voter qui vont être configurées pour les 19 circonscriptions de Kinshasa dont les machines ont été brûlées », promet Corneille Nangaa. A en croire le président de la Ceni, Kinshasa a perdu des matériels électoraux de ses 19 communes sur 24. Il s’agit des machines à voter, des isoloirs, des kits bureautiques, des encres indélébiles, des batteries externes ainsi que des motos et véhicules. Aucune perte en vies humaines n’a été cependant enregistrée. L’origine de cet incendie n’a pas été révélée. Le bilan provisoire de ce sinistre fait état de près de 8.000 machines à voter sur les 10.368 ; 3.774 isoloirs sur les 8.887 ; 552 kits bureautiques sur les 8.887 ; 17.901 encre indélébile ; 800 nouvelles motos et 15 véhicules ; près de 9.500 batteries externes…brulés Outre ces matériels, Corneille Nangaa relève également la perte des matériels des cycles électoraux de 2006 et 2011 ainsi que les matériels d’enrôlement. {{ DES DISPOSITIONS UTILES PRISES POUR LA POURSUITE DU PROCESSUS ELECTORAL}} Sans minimiser la gravité de cette situation dommageable pour le processus électoral, la Ceni s’emploie pour la poursuite du processus électoral conformément à son calendrier. « S’agissant de Kinshasa, la ville où était destiné le plus grand lot des matériels brulés, des dispositions utiles sont prises, après évaluation technico-opérationnelle préliminaire que j’ai conduite personnellement ce matin (Ndlr : hier mercred), afin de garantir, là aussi, la poursuite sans faille du processus électoral », confirme le numéro de la Ceni. Certainement la Ceni va devoir puiser dans ses prévisions pour pallier cette carence occasionnée par l’incendie d’hier, pensent de nombreux observateurs. Mais il faudra resserrer le calendrier du déploiement car, il ne reste que neuf jours pour la tenue du vote. Kinshasa étant une ville urbanisée, notent ces mêmes analystes, la Ceni n’aura pas beaucoup de soucis pour se rattraper. {{LES PARTIS POLITIQUES INVITES AU RESPECT DU CODE DE BONNE CONDUITE }} Pour Corneille Nangaa, cet incendie advient alors qu’« on constate plusieurs manifestations de passions d’ordre politique suscitées dans la perspective des scrutins du 23 décembre 2018. Les passions sont naturelles en politique, mais il faut les dompter pour mériter de la nation. » C’est le lieu de rappeler au regard des risques de dérapages constatés récemment, dans la campagne électorale, le code de bonne conduite des partis politiques, spécifiquement le préambule et les articles 16, 17 et 25 dans lesquels sont affirmés :« le rejet de toute forme de violences et la détermination à lutter contre la violence et la destruction dans le processus électoral et à combattre toutes les antivaleurs liées à la proclamation des résultats électoraux, notamment par l’acceptation de l’issue des élections (préambule) ; l’engagement à éviter toute intimidation ou incitation à la violence, les propos diffamatoires, les attaques personnelles, les discours séparatistes, tribaux et la propagation des rumeurs (article 16) ; l’engagement à éviter toute forme de violence et de terrorisme (article 17), ainsi que l’engagement à éviter la violence et la destruction sous toutes ses formes (article 25) », a interpellé le président de la Ceni. {{MOLINA}}
André Mbata jette le pavé dans la marre
vendredi 29 mai 2020

* "Le poste de 1er vice-président de l'Assemblée nationale revient à l'Udps et non à un individu", fait remarquer ce célèbre constitutionnaliste qui (...)
lire la suite
Jean-Jacques Mamba triomphe, Jean-Marc Kabund succombe
jeudi 28 mai 2020

*Relâché depuis hier, le tombeur du 1er Vice-président de l'Assemblée nationale bénéficie de la suspension des poursuites jusqu'au 15 juin. C'est (...)
lire la suite
Sénat : la plénière rejette le réquisitoire de la Cour de cassation
mercredi 27 mai 2020

Alexis Thambwe Mwamba ne se présentera pas devant les Cours et tribunaux. Le réquisitoire de la Cour de cassation sollicitant la levée de ses (...)
lire la suite
Kabund : la noyade d’un "maître-nageur" !
mardi 26 mai 2020

* Sur les 324 députés votants, 289 ont voté pour, 17 ont voté contre, 9 se sont abstenus. L'Assemblée nationale a adopté très tard dans la nuit (...)
lire la suite
La Justice congolaise à la barre !
lundi 25 mai 2020

* C'est dans cette ambiance politico-judiciaire tendue que se poursuit ce lundi le procès Kamerhe. Après l'arrestation du député national (...)
lire la suite
Ogefrem : le DG Patient Sayiba victime d’une "machination"
vendredi 22 mai 2020

(Par Madison Mutayi, Analyste Managérial et économique) Le Directeur Général Patient Sayiba est, depuis un certain temps, la cible d’une campagne (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Boycotter son propre pouvoir ?

La politique de la chaise vide ? L'UDPS est coutumier du fait. A l'échelle nationale, le parti tshisekediste en détient même le record. Que de non à ceci et que non à cela ! Que d'invitations (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting