LE DIRECTEUR GENERAL DE L’OMS EST FORMEL :
"Nous avons des outils pour endiguer l’épidémie d’Ebola"
vendredi 9 novembre 2018

La situation sécuritaire, la méfiance au sein de la communauté et la forte densité de la population de Beni, dans la province du Nord-Kivu, sont les défis à relever pour vaincre l’épidémie à virus Ebola dans cette partie du territoire national. Ce sont là les propos tenus hier jeudi à Kinshasa par le Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) , Dr Tedros.

Au terme de leur séjour de travail en RDC, le Directeur général de l’OMS et le Secrétaire général des Nations Unies en charge des opérations, Jean-Pierre de Lacroix, ont circonscrit la mission qu’il les a conduits à Beni et à Goma, au Nord-Kivu.
L’objectif de ce périple était d’évaluer l’évolution de l’épidémie de la maladie à virus Ebola sur le terrain, et de démontrer que toutes les agences et fonds des Nations Unies, ainsi que les organisations internationales travaillent en synergie pour vaincre Ebola. Les deux personnalités ont salué l’engagement du Gouvernement qui joue un rôle de leadership dans la riposte.

"NOUS SOMMES ENCORE LOIN DE LA LIGNE D’ARRIVEE"
Abordant la situation sécuritaire à Beni, Dr Tedros a indiqué que "cette situation constitue un obstacle majeur dans les opérations de riposte". Après les attaques, il faut faire un rattrapage des jours perdus. Pour faire face à cette situation, la MONUSCO a adopté la stratégie de défense active qui permet à la coordination de la riposte d’évoluer, a-t-il souligné.
Le patron de l’OMS a reconnu cependant que l’opération de riposte à Beni et ses environs a beaucoup de défis à relever et connaît aussi des succès. Bien que le nombre de cas soit en baisse, ils sont encore loin de la ligne d’arrivée.
"Nous devons rester vigilants. Nous avons des outils nécessaires pour endiguer cette épidémie, à savoir le vaccin et le traitement des molécules efficaces", a-t-il fait remarquer. "Les us et coutumes de la communauté n’ont pas permis à la coordination de la riposte de bien fonctionner. Pour ce faire, nous formons la communauté dans le suivi des différents contacts pour rétablir la confiance et obtenir leur engagement", a laissé entendre Dr Tedros.

ROLE REMARQUABLE DE LA MONUSCO
Jean-Pierre de Lacroix a, lui, souligné le rôle remarquable que la mission onusienne en RDC joue dans les opérations de la riposte de la MVE dans la partie Est du pays. "La contribution de la MONUSCO est très importance, notamment pour protéger le personnel soignant qui travaille dans un environnement moins sécuriser et assurer leur déplacement", souligne le Secrétaire général adjoint de l’ONU.
"Nous sommes engagés dans une dynamique positive qui va aider à alléger la souffrance de la population. Il faut faire plus pour améliorer l’efficacité de la riposte d’Ebola", a fait savoir l’adjoint d’Antonio Guterres. "Nous sommes, dit-il, une équipe soudée autour d’un objectif difficile à atteindre, celui de vaincre Ebola". La MONUSCO travaille sur la sécurisation des lieux essentiels pour recréer un climat d’espoir. " Avec une volonté redoublée, nous arriverons à faire des progrès".
Réagissant à une question de la presse sur le déroulement des élections à Beni, Jean-Pierre De Lacroix a précisé : " Nous travaillons pour que les Congolais, qui sont dans cette partie du pays, puissent prendre part à ces scrutins sans problèmes. Nous avons échangé à ce sujet avec le Gouverneur de la province pour renforcer la protection dans les centres de vote ".
Au total, 308 cas de la MVE ont été identifiés dont 191 décès. Plus de 27.000 personnes ont été vaccinés, dont 123 guéris et 528 contacts suivis, a conclu le numéro 1 de l’OMS. Mathy MUSAU

Communiqué de Rawbank
vendredi 14 décembre 2018


lire la suite
Les activités phares de 2019 identifiées
vendredi 14 décembre 2018

Au terme de deux jours de travaux sur la revue annuelle 2018 du programme de coopération entre la RDC et l’UNFPA, les participants ont identifié (...)
lire la suite
Le Japon partage l’expérience de son administration publique aux futurs cadres congolais
vendredi 14 décembre 2018

L’Ambassade du Japon en RDC a organisé la première d’une série de quatre séminaires sur le Japon à l’École Nationale d’Administration (ENA). Cette (...)
lire la suite
Kasaï : plus de 20.000 enfants arrivés d’Angola vaccinés et de la population locale en une semaine
vendredi 14 décembre 2018

Médecins Sans Frontières (MSF) étend son soutien aux ressortissants congolais débarqués d’Angola à toute la population du Kasaï à travers une campagne (...)
lire la suite
Des journalistes kinois s’impliquent dans la vulgarisation du Protocole de Maputo
jeudi 13 décembre 2018

Des professionnels des médias de Kinshasa s’impliquent dans la vulgarisation du protocole de Maputo. C’est l’une des conclusions de l’atelier de (...)
lire la suite
Le Gouvernement et l’UNFPA évaluent leur programme de coopération
jeudi 13 décembre 2018

Le Gouvernement congolais et l’UNFPA évaluent leur programme de coopération depuis hier mercredi à Kinshasa. Cet atelier de la Revue annuelle du (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting