Après le dauphin, le candidat commun
mardi 2 octobre 2018

Dans la série "à chacun son tour", il revient à présent aux opposants de se trouver l’oiseau rare. Depuis la confirmation, Boulevard Triomphal, de bonnes résolutions prises à Bruxelles, les regards sont à présents tournés vers les états-majors des partis et regroupements politiques battant pavillon "Opposition".
A quand la fumée blanche ? Celle de Kingakati est sortie de la cheminée de la résidence de la Gombe - GLM pour les initiés aux arcanes de la kabilie - du chef de l’Etat au tout dernier jour du dépôt des candidatures. Non sans avoir tenu en haleine l’opinion tant nationale qu’internationale .Ce mercredi 8 août 2018, un dauphin du nom de Shadary nous était né !
Bien évidemment, côté opposition, il ne saurait s’agir d’un dauphin. Une fois cette différence relevée, l’équation est sensiblement la même. Car, comme les sociétaires du Front commun pour le Congo (FCC), les opposants sont appelés à désigner la personne qu’ils jugent la mieux à même de défendre leur camp à la présidentielle de décembre prochain.
Un exercice qui est tout, sauf une sinécure. La classe politique zaïro-congolaise en général et les oppositions toutes générations confondues souffrant quasi ontologiquement du même mal qui s’appelle "égo surdimensionné ".
A cause de cette maladie, tout le monde est candidat à tout. Même sans avoir le profil de l’emploi ! En raison de cette pathologie, tout le monde se rêve d’un destin national. Même sans en avoir l’étoffe !
Est-ce que le meeting de samedi dernier aura eu un effet cathartique sur nos chers opposants ? Est-ce que les engagements clamés dans toutes les langues par les "7 patrons " de l’Opposition auront été forts au point de tuer le vieil homme nommé "ambitions démesurées" qui est enfoui dans quasiment tous les acteurs politiques rd congolais ?
Autant d’interrogations qui pourront trouver un début de réponse par la manière dont va se régler la question du candidat commun. Une sacrée équation. La balle est donc dans le camp de l’Opposition. José NAWEJ

Les signes d’un tournant
lundi 22 octobre 2018

Serions-nous à la veille du grand tournant alors qu’approche inexorablement le jour " j " ? Très tentant de répondre par l’affirmative tant les (...)
lire la suite
Parlement : il y a un temps pour tout
vendredi 19 octobre 2018

Pas la peine de répéter le job description d’un parlementaire. Ainsi, lorsqu’un député interpelle un membre du Gouvernement, cela rentre parfaitement (...)
lire la suite
Quels chiffres pour Shadary ?
jeudi 18 octobre 2018

Des dizaines de milliards de dollars sur cinq ans. 80 par-ci, 90 par-là, voire 100 milliards ! Chacun des prétendants au Palais de la Nation y va (...)
lire la suite
Identité : refoulés
mercredi 17 octobre 2018

Hier le Congo-Brazzaville, aujourd’hui l’Angola, demain peut-être un autre pays limitrophe. Et le lendemain et le surlendemain…Dans tous ces cas, (...)
lire la suite
Au-delà des divergences ...
mardi 9 octobre 2018

La RDC est encore sous le choc de l’accident terriblement meurtrier de samedi dernier près de Kisantu dans le Kongo central. Un deuil national de (...)
lire la suite
De la joie à la peine…
lundi 8 octobre 2018

Un grand écart difficile à contourner. C’est celui que nous impose l’actualité. Comment ne pas saluer la reconnaissance planétaire du travail abattu (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Se parler, c’est déjà ça !

Le face-à-face CENI-21 prétendants au fauteuil présidentiel a bel et bien eu lieu. Bien sûr que l’on ne saurait présager de la suite de ces concertations. On peut tout de même se féliciter d’une chose. (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting