POUR ASSURER LE PROMOTION DU LIVRE EN RDC
Le Centre Wallonie-Bruxelles lance la 3ème édition de la rentrée littéraire
vendredi 21 septembre 2018

Le Centre Wallonie-Bruxelles de Kinshasa a lancé, le mercredi 19 septembre, la 3ème édition de la rentrée littéraire. La cérémonie s’est déroulée dans la bibliothèque de la Délégation Wallonie-Bruxelles, devant un parterre d’intellectuels de différentes filières, dans la commune de la Gombe.

« Pôle de promotion du livre, la 3ème édition de la rentrée littéraire aura la particularité de franchir, en cette année, l’enceinte du Centre Wallonie-Bruxelles pour gagner les rues de la capitale. Du 21 au 22 septembre, de 9h30 à 22h00, nous allons organiser le Grand marché du livre à la Place des artistes, au rond-point Victoire, à Matonge, avec le concours de la commune de Kalamu. Sur ce site en effet, seront exposés et vendus des livres écrits essentiellement par des écrivains congolais », a déclaré à ce propos Richard Ali, le Directeur de la bibliothèque Wallonie-Bruxelles.
Pour cette 3ème édition de la rentrée littéraire, trois sites ont été choisis par les organisateurs : la bibliothèque du Centre Wallonie-Bruxelles de Kinshasa, à Gombe, la Maison des Savoirs et la Place Victoire, dans la commune de Kalamu.

DES POETES ET SLAMEURS AU RENDEZ-VOUS
Au rendez-vous, le public aura à découvrir des romans, des essais, des poésies, des recueils de slams... qui seront, non seulement exposés, mais aussi présentés lors des conférences débats dans les différents sites.
D’après Richard Ali, les amoureux du livre et les curieux auront l’occasion de déguster les recettes des poètes comme Olivier Sangi, auteur de l’ ‘‘Hymne à la mère, hymne à la vie’, qui sera à l’affiche le 21 septembre de 10h00 à 12h00 à la Maison des Savoirs.
Deux autres poètes, beaucoup plus jeunes et frondeurs, seront au menu à la bibliothèque du Centre Wallonie-Bruxelles de Kinshasa le même vendredi 21 septembre de 12h00 à 14h00. L’un d’eux, Christian Gombo, présentera ‘‘L’Afrique de A à Z’’, son poème en acrostiche sur les pays africains. Pour sa part, Lyricomane Ngobani va brandir le contenu de son recueil ‘‘Mon pays va à vau-l’eau’’, où l’on trouve une série de poèmes qui frisent la satire.

A LA DECOUVERTE DES LIVRES

Dans la soirée d’échange qui démarre à partir de 17h30 autour d’un verre, les visiteurs seront au cœur de l’Apéroésie autour de l’ouvrage ‘‘Au-delà des étoiles. La part d’ombre des héros’’ de Tony Elebe Ma Ekonzo.
Le samedi 22 septembre, ‘’les poètes du Renouveau’’ vont prendre le relais à la Maison des Savoirs, à Kalamu. « Cette association qui regroupe des jeunes de 7 à 77 ans et qui ont comme leitmotiv la révolte contre les modèles classiques, s’illustre par l’écart de langage dont ses membres font montre. Nous voulons écrire comme des Congolais... en nous passant du lexique du dictionnaire, tout en restant fidèle à la grammaire française », a expliqué à ce propos le poète Mukulu, l’un des promoteurs de ce regroupement.
Outre les poètes, les enseignants de l’ISP/Gombe iront aussi échanger le 22 septembre, de 11h00 à 13h00, sur leur prochain ouvrage commun au Centre Wallonie-Bruxelles. Ils bénéficieront du concours de Mme Emilienne Akonga, le DG de cet établissement universitaire.

LE FRUIT DES RECHERCHES
Essayistes et philosophes seront aussi au rendez-vous. C’est le cas du Pr Jacques Nyangala qui présentera son tout récent ouvrage, fruit des 25 ans de recherche. Ce livre de philosophie est parti d’une avalanche de questions que je me posais avant de commencer à écrire. « Les noirs réfléchissent-ils ? Ont-ils une pensée ? Une philosophie ? J’écris en m’attaquant aux écrits du penseur allemand Hégel qui dénie aux Noirs toute rationalité », confesse l’auteur.
Le Grand marché du livre va boucler la boucle avec la soirée Poésie-Slam en français et en langues nationales. Et c’est Neguefly, avec son ‘‘Mwana Tshangu’’, qui va enflammer le public Chez Akropolis (Matonge) de 16h30 à 18h30. Il va brandir ses slams essentiellement en lingala, en hommage aux populations du district de Tshangu. « Basi bapesaka mibali lolango kasi ya ofele te » (Les femmes donnent aux hommes du plaisir, mais ce n’est pas gratuit, NDLR), a conclu à cet effet le slameur Neguefly.
Yves KALIKAT

Une trentaine d’anciens combattants à l’honneur à l’ambassade de Belgique
vendredi 14 décembre 2018

Une exposition photographique, marquant la fin de la commémoration du centenaire de la première guerre mondiale,se tient depuis le mardi 11 (...)
lire la suite
Les femmes des entreprises appelées à briser le silence
mercredi 12 décembre 2018

Le Fonds des Nations Unies pour la Population (FNUAP), en partenariat avec CAFCO et le BIT a organisé le week-end dernier une journée de (...)
lire la suite
Le MSF sensibilise les leaders religieux à la lutte contre le VIH
mercredi 12 décembre 2018

Médecins sans frontières (MSF) a organisé, le week-dernier, un atelier de sensibilisation des leaders religieux à la lutte contre le VIH. Cette (...)
lire la suite
Yoko Yakembe retrace la vision de l’émergence et du développement d’Emmanuel Ramazani
mardi 11 décembre 2018

La vision de l’émergence et du développement de la République démocratique du Congo prônée par le candidat du FCC, Emmanuel Ramazani Shadary restera à (...)
lire la suite
Dr Mukwege : « Seule la lutte contre l’impunité peut briser la spirale des violences sexuelles »
mardi 11 décembre 2018

Le Dr Denis Mukwege a affirmé ce lundi 10 décembre à Oslo lors de la remise officielle du prix Nobel de la paix que la lutte contre l’impunité est (...)
lire la suite
La Compagnie Théâtre des intrigants a formé plus de 400 élèves en art théâtral
vendredi 7 décembre 2018

A l’occasion de la clôture de la saison artistique 2017-2018, la Compagnie Théâtre des Intrigants, s’est dite satisfaite de son bilan. En effet, pour (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting