COUR PENALE INTERNATIONALE
Bemba fait appel contre le jugement de première instance
vendredi 21 septembre 2018

{{ {* Voici pourquoi le chef du MLC ne peut pas être acquitté pour subornation des témoins !} }} {{C'est depuis mercredi dernier que Jean-Pierre Bemba Gombo, le chairman du MLC a fait appel, à la CPI, contre l'Arrêt de la Chambre de première instance VII rendu le lundi 17 septembre dernier et le condamnant à 12 mois de prison et 300.000 Euros d'amende pour subornation des témoins. L'appel étant suspensif, le jugement de la Chambre de première instance tombe et la procédure devient non irrévocable jusqu'au rendu du jugement d'appel sur la nouvelle détermination de la peine. }} Selon Eve Bazaïba, secrétaire général du MLC, le parti vise par cet appel d'arriver à un jugement d'acquittement pur et simple au profit de Jean-Pierre Bemba Gombo pour l'infraction de subornation des témoins. C'est justement ce jugement-là qui était attendu au niveau de la Chambre de première instance VII. Mais «celle-ci est instrumentalisée par le Pouvoir de Kinshasa», pense-t-elle. Bazaiba persiste et signe que si une Chambre examine en toute indépendance, c'est-à-dire sans interférences politiques, Bemba sera acquitté comme il l'a été pour la première affaire, la principale, la plus compliquée et la plus complexe. A fortiori l'affaire subsidiaire. Le leader du MLC aura-t-il gain de cause en appel comme le subodore la SG de son parti ? Ce que celle-ci n'évoque pas dans son argumentaire, c'est le fait que l'appel de Jean-Pierre Bemba Gombo contre le jugement de la Chambre de première instance VII n'est pas un recours contre l'Arrêt d'appel qui est en appel et qui avait reconnu la culpabilité de Bemba en demandant que sa peine soit alourdie ainsi que l'amende à payer. Or, cet Arrêt-là est, lui déjà devenue irrévocable. Cet Arrêt n'a plus aucun recours possible car il est rendu en appel. On ne peut pas aller en appel deux fois. C'est cet Arrêt d'appel qui est irrévocable qui sera appliqué par toute Chambre de première instance ou d'appel uniquement pour la détermination de la peine. C'est cet Arrêt qui est sans appel qu'aucune autre procédure ne peut modifier. Comme on le voit, avec cet Arrêt irrévocable, Jean-Pierre Bemba ne peut pas être acquitté pour cette cause comme le déclare la secrétaire générale du MLC Eve Bazaïba. Ici, il n'y a pas un problème politique mais de Droit. Autrement, tout appel serait comme une course contre des moulins à vent. On s'engagerait alors dans des procédures inutiles, aucune ne pourrait à ce jour en quoi que ce soit modifier l'Arrêt d'appel pour modifier le cours des événements de manière spectaculaire comme ce fut le cas avec l'affaire des crimes de guerre et crimes contre l'humanité par un acquittement en appel. Tandis que pour la deuxième affaire, l'Arrêt d'appel reconnait Jean-Pierre Bemba et ses co-accusés comme coupables et renvoie la cause à la Chambre de première instance VII pour la fixation de la peine. Ce nouveau recours de Jean-Pierre Bemba Gombo, c'est donc au niveau de la fixation de la peine et non sur le fond de l'affaire qui a déjà été prononcé en appel. {{KANDOLO M.}}
Un tweet de Joseph Kabila renseigne sur le caractère chaleureux de sa rencontre dimanche avec Félix Tshisekedi
mardi 19 février 2019

Un tweet de Joseph Kabila renseigne sur le caractère chaleureux de sa rencontre dimanche avec Félix Tshisekedi
lire la suite
La DGM va octroyer des visas d’entrée à tout étranger d’origine congolaise
mardi 19 février 2019

Bonne nouvelle pour les Congolais d'origine ayant acquis d'autres nationalités. Ils vont désormais rentrer facilement au pays de leurs ancêtres, (...)
lire la suite
VidiyeTshimanga menace de traduire les députés corrompus en justice
mardi 19 février 2019

Le reste du parcours électoral présente une image scabreuse de la République démocratique du Congo au regard des rumeurs sur la corruption des (...)
lire la suite
Gabriel Kyungu : "Félix Tshisekedi est le Président de la RDC, il n’y en a pas deux"
mardi 19 février 2019

* Le Président de l'UNAFEC annonce aussi solennellement qu'il n'est plus membre de Lamuka. Le siège de l'Union des Nationalistes Fédéralistes du (...)
lire la suite
Et si on élisait les sénateurs et les gouverneurs de provinces au suffrage universel direct ?
mardi 19 février 2019

* D'ores et déjà, des voix s'élèvent de plus en plus en faveur d'une révision constitutionnelle. Le processus électoral en RD Congo poursuit son (...)
lire la suite
Le régime Tshisekedi, le programme commun et la reconstruction accélérée en RDC
mardi 19 février 2019

La coalition CACH-FCC, prescrite par le Président Honoraire Joseph Kabila, et devant opérer sous la houlette du Président F. Tshisekedi, va (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting