Dernière minute :
RETOMBEES DU MEETING DE L’OPPOSITION A N’DJILI
L’UNC Ewanga en résidence surveillée
mercredi 6 août 2014

{ {{ * Le SG du parti cher à Kamerhe est poursuivi pour outrage et offense au chef de l’Etat. } * Les députés de l’Opposition chez Minaku pour solliciter la libération de leur collègue. Le crépuscule de la journée d'hier mardi 5 août n'a pas été d'odeur de parfum pour le député UNC, Bertrand Ewanga. Présumé auteur de propos outrés contre le Chef de l'Etat, le secrétaire général de l'Union pour la }} nation congolaise (UNC) est, depuis hier, assigné à résidence. La décision a été prise par la Cour suprême de justice (CSJ) qui a siégé hier en procédure de flagrance. Jean-Bertrand Ewanga est poursuivi pour outrage et offense au chef de l'Etat, lors du meeting d'un cartel des partis de l'Opposition politique, organisé lundi le 4 août à N'Djili, dans l'Est de Kinshasa. Arrêté hier lundi dans la matinée, le numéro 2 de l'Union pour la nation congolaise a été conduit à la Haute cour où il a été jugé pour flagrance. En lieu et place d'une détention préventive requise par le ministère public, la Cour l'a plutôt placé en résidence surveillée. Jean-Bertrand Ewanga, secrétaire général de l'Union pour la nation congolaise (UNC) a été conduit, hier mardi 5 août 2014 dans l'après-midi à la Cour suprême de justice. Du greffe pénal, confient les collaborateurs de ce député de l'Opposition, son dossier devrait être envoyé auprès du président de la Cour. Ce dernier aura la tâche de désigner les membres du bureau en vue d'une éventuelle audience. Le député Jean-Bertrand Ewanga, a été interpellé en son domicile le mardi 5 août vers 3 heures du matin. Le motif de cette interpellation n'est pas connu. Elle intervient au lendemain du meeting animé à Kinshasa par plusieurs partis de l'opposition, dont l'UNC de Vital Kamerhe, pour protester contre le projet de révision de la Constitution en RDC. Au cours de cette manifestation sur la place Sainte-Thérése à N'Djili, les orateurs, dont Jean-Bertrand Ewanga avaient réaffirmé leur opposition à la révision constitutionnelle, avant d'appeler Joseph Kabila à un dialogue inclusif, conformément à l'Accord-cadre d'Addis-Abeba d'ici la fin du mois d'octobre, afin "d'organiser son départ en douceur". {{ Rachidi MABANDU}}
14 morts et plus de 60 blessés, bilan d’un accident au niveau de l’arrêt " Triangle "
lundi 17 février 2020

* Le Président de la République présente ses condoléances aux familles éprouvées. * En émoi, le Gouv Ngobila a déboursé des frais pour la prise en (...)
lire la suite
Le VPM Tunda : « La Justice fera son travail avec objectivité »
vendredi 14 février 2020

*Le patron de la justice congolaise a visité les chantiers hier pour se rendre compte de l'état d'avancement des travaux. Le Vice-premier (...)
lire la suite
Mystère sur le « cas Kalev »
jeudi 13 février 2020

* Donné pour avoir été interpellé par l’ANR, l’ancien patron de la Centrale de renseignements dément. Folle journée pour Kalev Mutond hier mercredi 12 (...)
lire la suite
Le Gouvernement se penche sur les révendications des magistrats
mercredi 12 février 2020

* Des grévistes interrogés à l’issue de la réunion d’hier, se disent satisfaits de l’évolution des discussions avec le VPM Tunda. Les discussions entre (...)
lire la suite
La Primature renvoie les présidents interfédéraux de l’Udps à la Présidence
mardi 11 février 2020

* «Ledit projet de loi a déjà été transmis depuis plusieurs semaines au cabinet du Chef de l'Etat», précise un communiqué du bureau du Premier ministre. (...)
lire la suite
Pourquoi s’inventer un bouc-émissaire ?
lundi 10 février 2020

* Les ouvrages devant fluidifier la circulation ne constituant pas l’alpha et l’omega du Programme d’urgence des 100 jours, des sources proches du (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting