PROCESSUS ELECTORAL
Bruxelles, Luanda et Pretoria battent campagne pour l’inclusivité des élections en RDC
mercredi 12 septembre 2018

La rencontre du lundi 10 au mardi 11 septembre dernier à Luanda entre le Vice-Premier ministre belge en charge des Affaires étrangères, Didier Reynders, et son homologue angolais chargé des Relations extérieures, Manuel Domingos Augusto, est intervenue un jour après celle de Pretoria. Au menu : le processus électoral en République démocratique du Congo.

Dans un communiqué conjoint à l’issue de la rencontre de Luanda, les deux hommes d’Etat ont réaffirmé la nécessité d’inclure tous les acteurs politiques congolais au processus électoral en cours en RDC.
Il sied, à ce propos, de rappeler que la Cour constitutionnelle a eu à confirmer la décision de la CENI. Celle d’invalider entre autres les candidatures du leader de la plateforme politique Nouvel élan Adolphe Muzito et du président du MLC Jean-Pierre Bemba… Tandis que le patron de " Ensemble " Moïse Katumbi, n’a pas pu déposer sa candidature pour la présidentielle du 23 décembre prochain.
En outre, Didier Reynders et Manuel Domingos Augusto ont souhaité que ces élections se tiennent conformément aux recommandations de l’Accord de la Saint-Sylvestre. Et d’indiquer dans ce communiqué final, l’importance d’un processus véritablement inclusif qui puisse aboutir à des élections crédibles, libres et transparentes le 23 décembre 2018. Ce, pour arriver à un résultat accepté par toutes les parties et à une stabilisation durable en RDC.

LA CENCO AUSSI
Entretemps, les prélats catholiques, dans un plaidoyer auprès du président de la Zambie, Edgar Lungu, ont eu aussi à évoquer le processus électoral en République démocratique du Congo. Dans leur conclusion, les évêques de la CENCO ont exprimé leurs inquiétudes sur le prochain scrutin au cas où un compromis ne serait pas trouvé.
"Dans l’un ou l’autre cas, faute d’élections crédibles, inclusives et apaisées, la République Démocratique du Congo risque de basculer dans la violence voire dans le chaos qui peut embraser toute la sous-région des Grands-Lacs", ont-ils déclarés.
La CENCO recommande, à cet effet, à la SADC d’accompagner le peuple congolais dans ce processus électoral. Elle invite l’organisation sous régionale à convaincre le gouvernement congolais à parachever la mise en œuvre des mesures de décrispation politique, selon l’Accord de la Saint-Sylvestre et pour la tenue d’élections inclusives et apaisées.
Dans le même ordre d’idées, la SADC avait dépêché la semaine dernière, une mission en République démocratique du Congo en vue de s’enquérir de l’évolution du processus électoral.
Il s’est agi pour le forum des commissions électorales des pays membres de la SADC dont la RDC fait partie, d’apporter son soutien à Centrale électorale à trois mois des élections présidentielle, législatives et provinciales.

SATISFECIT

Les membres de cette délégation, conduite par la présidente de la Commission électorale namibienne, Notemba Tjipueja se sont réjoui de la finalisation de l’opération d’inscription des candidats.
Elle s’est adressée à la presse en ces termes : " Notre mission a pour but de venir en solidarité. Nous avons discuté de l’état d’avancement du processus électoral et nous avons vu dans quelle mesure notre forum peut contribuer à l’avancement et à l’amélioration du processus électoral en RDC. Nous sommes vraiment très satisfaits de la mise en œuvre du calendrier électoral. Nous pensons que, pour l’instant, la CENI est en train de très bien respecter le calendrier et de faire aussi un très bon travail en ce qui concerne l’élimination des doublons de façon biométrique ".
Notemba Tjipueja conclut en saluant tout ce qui a été fait pour la préparation et l’affichage des listes provisoires d’électeurs enrôlés. Emma MUNTU

Corneille Nangaa lance la campagne électorale ce mercredi
mercredi 21 novembre 2018

L’heure a sonné. Le moment de la séduction, de la propagande et du discours politique est arrivé. La Ceni lance ce matin la campagne électorale (...)
lire la suite
La Cenco préoccupée par la sécurisation des candidats
mercredi 21 novembre 2018

La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) se dit préoccupée par la sécurisation des candidats aux élections du 23 décembre. A quelques heures (...)
lire la suite
Annie Salumu : "Nous voulons faire la politique avec des actions concrètes pour l’émergence du peuple congolais"
mercredi 21 novembre 2018

Au nombre des formations politiques reconnues en RDC et particulièrement celles pilotées par des femmes, on peut compter désormais "Congo (...)
lire la suite
Le Ministère public balaye la plaidoirie de la défense
mercredi 21 novembre 2018

Le ministère public a balayé les moyens développés par les avocats de la défense. C’était au cours de l’audience de réplique hier mardi 20 novembre au (...)
lire la suite
Samy Badibanga propose d’intégrer la technologie « Blockchain »
mercredi 21 novembre 2018

Le président du regroupement politique « Les progressistes » et candidat au fauteuil présidentiel, Samy Badibanga, propose à la Commission électorale (...)
lire la suite
Sénat : le ministre de l’ESU et le Recteur sommés de s’expliquer sur les incidents de l’UNIKIN !
mercredi 21 novembre 2018

*Par ailleurs, les propositions de loi sur l’ordre des Architectes, l’ordre des Ingénieurs civils et l’ordre des Ingénieurs techniciens renvoyées à la (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Ces poudrières oubliées !

Retour progressif au "calme" à l’Université de Kinshasa (UNIKIN). Ce, après des jours de vive tension qui se sont soldés notamment par la mort d’au moins deux étudiants, des policiers blessés et (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting