INVITE DES AUTORITES TRADITIONNELLES HIER A MASINA
Félix Kabange chargé de porter le message de paix et de soutien des chefs coutumiers au Raïs
mercredi 12 septembre 2018

* Ces chefs traditionnels demandent par ailleurs à rencontrer le chef de l’Etat, qu’ils présentent comme étant leur "allié naturel".

Haut cadre du Front commun pour le Congo (FCC), Félix Kabange Numbi a rencontré hier mardi 11 septembre, à leur demande à Kinshasa, les chefs coutumiers représentant les 26 provinces. Les hôtes du ministre de l’Aménagement du Territoire et Rénovation de la ville lui ont transmis un message à porter au chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange.

Dans leur déclaration lue par Lingolo Ituka, chef coutumier de Tshuapa, à l’issue de la réunion extraordinaire, tenue hier mardi 11 septembre à Kinshasa, ces détenteurs des pouvoirs ancestraux, "soucieux de préserver la paix et l’intégrité territoriale", conscients également des enjeux de l’heure pour un aboutissement heureux du processus électoral en cours, rendent un hommage appuyé au chef de l’Etat pour le respect de la Constitution.
Ils soutiennent que par "cet acte légendaire, le président de la République a prouvé au peuple congolais et, particulièrement, aux autorités coutumières sa grande passion pour le Congo et son amour pour la patrie".
Ce n’est pas tout. Les chefs coutumiers rassurent le chef de l’Etat, leur "allié naturel", de leur indéfectible soutien ainsi qu’à Emmanuel Ramazani Shadary, candidat que le Raïs a désigné pour lui succéder au terme de la présidentielle du 23 décembre prochain.

BENEDICTION ANCESTRALE

A Shadary, les chefs coutumiers disent accorder leur "bénédiction ancestrale". Ils soutiennent le processus électoral en cours et appellent les hommes politiques et la population congolaise à s’impliquer et à participer massivement aux élections du 23 décembre.
Dans leur déclaration, ces gardiens du temple qu’est la RDC mettent en garde tous les acteurs politiques, "congolais ou étrangers, qui oseront encore mener des activités pour faire couler le sang des Congolais." A cet effet, les chefs traditionnels invitent la population congolaise à la vigilance, à ne pas être manipulée et à travailler pour la paix.
En guise de réaction, Félix Kabange a remercié ses hôtes pour leur engagement en faveur de la paix, rappelant qu’il y a deux ans, en 2016, en tant que "défenseurs des terres et détenteurs de tous les pouvoirs ancestraux", ils avaient demandé au chef de l’Etat de ne pas s’inquiéter, et que le 19 décembre (date de la fin du deuxième et dernier mandat constitutionnel du président Joseph Kabila, Ndlr), il ne se passerait rien. Et que le sang ne coulerait ni à Kinshasa ni ailleurs sur une partie du territoire de la RDC.
Résultat : "Leurs paroles avaient été entendues. Et par Dieu, et par les ancêtres", affirme le ministre Kabange Numbi. Car, "le 19 décembre 2016 fut un jour ordinaire", le soleil s’était levé à l’Est et s’était couché à l’Ouest.
Aujourd’hui, ces défenseurs des terres veulent rencontrer le président de la République, leur "allié naturel". Pour un nouvel oracle sans doute, enjeux de l’heure oblige.
Didier KEBONGO

Corneille Nangaa lance la campagne électorale ce mercredi
mercredi 21 novembre 2018

L’heure a sonné. Le moment de la séduction, de la propagande et du discours politique est arrivé. La Ceni lance ce matin la campagne électorale (...)
lire la suite
La Cenco préoccupée par la sécurisation des candidats
mercredi 21 novembre 2018

La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) se dit préoccupée par la sécurisation des candidats aux élections du 23 décembre. A quelques heures (...)
lire la suite
Annie Salumu : "Nous voulons faire la politique avec des actions concrètes pour l’émergence du peuple congolais"
mercredi 21 novembre 2018

Au nombre des formations politiques reconnues en RDC et particulièrement celles pilotées par des femmes, on peut compter désormais "Congo (...)
lire la suite
Le Ministère public balaye la plaidoirie de la défense
mercredi 21 novembre 2018

Le ministère public a balayé les moyens développés par les avocats de la défense. C’était au cours de l’audience de réplique hier mardi 20 novembre au (...)
lire la suite
Samy Badibanga propose d’intégrer la technologie « Blockchain »
mercredi 21 novembre 2018

Le président du regroupement politique « Les progressistes » et candidat au fauteuil présidentiel, Samy Badibanga, propose à la Commission électorale (...)
lire la suite
Sénat : le ministre de l’ESU et le Recteur sommés de s’expliquer sur les incidents de l’UNIKIN !
mercredi 21 novembre 2018

*Par ailleurs, les propositions de loi sur l’ordre des Architectes, l’ordre des Ingénieurs civils et l’ordre des Ingénieurs techniciens renvoyées à la (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Ces poudrières oubliées !

Retour progressif au "calme" à l’Université de Kinshasa (UNIKIN). Ce, après des jours de vive tension qui se sont soldés notamment par la mort d’au moins deux étudiants, des policiers blessés et (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting