DEVANT LA PRESSE APRES LA CLOTURE DU SOMMET DE BEIJING DU FCSA
Xi Jinping : " Nous allons œuvrer ensemble pour mieux préserver les intérêts communs de la Chine et de l’Afrique "
mercredi 5 septembre 2018

Le président chinois Xi Jinping a prononcé une allocution, le 4 septembre, à la conférence de presse avec les chefs d’Etat de l’ancien et de l’actuel pays africains coprésidents du Forum sur la Coopération sino-africaine (FCSA). Voici le texte intégral de cette allocution.

Excellence Monsieur le Président Matamela Cyril Ramaphosa,
Excellence Monsieur le Président Macky Sall,
Chers amis journalistes,
Mesdames et Messieurs,

Bonjour. C’est un grand plaisir pour moi de vous voir.
Tout d’abord, je suis heureux de vous annoncer que le Sommet de Beijing 2018 du Forum sur la Coopération sino-africaine (FCSA) vient de se clôturer avec succès.
Ces deux derniers jours, les dirigeants des membres du FCSA, réunis à Beijing, ont travaillé sur le thème " La Chine et l’Afrique : Construire une communauté de destin encore plus solide par la coopération gagnant-gagnant ". Nous avons fait le bilan de la mise en œuvre des acquis du Sommet de Johannesburg de 2015, planifié le développement futur des relations sino-africaines et tracé des perspectives grandioses pour la coopération sino-africaine. Le Sommet a publié la Déclaration de Beijing ? Construire une communauté de destin Chine-Afrique encore plus solide, qui traduit la vision commune de la Chine et de l’Afrique sur les grandes questions internationales et régionales d’aujourd’hui et envoie au monde le signal fort que la Chine et l’Afrique avanceront la main dans la main dans les années à venir. Le Sommet a adopté le Forum sur la Coopération sino-africaine ? Plan d’action de Beijing, qui a fixé la priorité de mettre en œuvre huit initiatives majeures dans les trois ans à venir, en vue de renforcer sur tous les plans la coopération pragmatique sino-africaine.
Nous sommes unanimes à estimer que notre monde traverse aujourd’hui des changements importants jamais connus depuis un siècle. L’évolution vers un monde multipolaire et la mondialisation économique gagnent en profondeur. Les destins des différents peuples n’ont jamais été aussi étroitement liés. Dans le même temps, le monde est confronté à de grandes instabilités et incertitudes et l’humanité fait face à de nombreux défis communs. Nous entendons donc travailler de concert pour bâtir une communauté de destin Chine-Afrique marquée par le partage des responsabilités, la coopération gagnant-gagnant, le bonheur pour tous, la prospérité culturelle, la sécurité commune et l’harmonie entre l’homme et la nature. Nous allons œuvrer ensemble pour mieux préserver les intérêts communs de la Chine et de l’Afrique, et renforcer le poids des pays en développement, de sorte à construire un monde meilleur et plus équilibré et à établir un bel exemple pour la construction d’une communauté de destin pour l’humanité.
Nous sommes unanimes à estimer que les relations sino-africaines, ayant résisté à l’épreuve du temps et des aléas internationaux, ont frayé un chemin de coopération gagnant-gagnant aux caractéristiques spécifiques et sont aujourd’hui entrées dans la meilleure période de leur histoire. La Chine et l’Afrique entendent renforcer la synergie de leurs stratégies et leur coordination sur les politiques, promouvoir la coopération dans le cadre de l’initiative " la Ceinture et la Route ", et associer étroitement cette initiative à l’Agenda 2063 de l’UA, au Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies et aux stratégies nationales de développement des pays africains. Nous allons mettre en œuvre en priorité les huit initiatives majeures concernant la promotion industrielle, l’interconnexion des infrastructures, la facilitation du commerce, le développement vert, le renforcement des capacités, la santé, les échanges humains et culturels, ainsi que la paix et la sécurité, pour fournir davantage d’opportunités et une plus grande force motrice à la coopération sino-africaine.
Nous sommes unanimes à estimer que les relations sino-africaines affichent une force de cohésion, de vie et de créativité sans précédent, et offrent des opportunités importantes au développement de la Chine et de l’Afrique. La Chine est le plus grand pays en développement, et l’Afrique, le continent regroupant le plus grand nombre de pays en développement. La Chine et l’Afrique sont déterminées à renforcer leur unité et leur coopération et à avancer côte à côte sur la voie de la coopération gagnant-gagnant et du développement partagé. La Chine restera attachée aux principes de " sincérité, résultats effectifs, amitié et bonne foi " et de recherche du plus grand bien et des intérêts partagés, et œuvrera de concert avec l’Afrique pour puiser leur force dans la profondeur de l’amitié et de la confiance mutuelle entre les deux parties et maintenir le cap du développement dynamique de la coopération pragmatique sino-africaine, afin d’assurer l’approfondissement et le développement stable et régulier du partenariat de coopération stratégique global sino-africain.
Nous sommes unanimes à estimer que réaliser le développement et le renouveau est un droit légitime de l’Afrique. Il dépend des efforts des pays et peuples africains et nécessite aussi le soutien de la communauté internationale. La coopération sino-africaine est une composante de la coopération internationale avec l’Afrique et elle observe toujours les principes du bénéfice mutuel, de l’ouverture et de l’inclusivité. Nous espérons que les partenaires internationaux pourront apprendre les uns auprès des autres, s’inspirer mutuellement, faire valoir leurs atouts respectifs et travailler en synergie pour contribuer ensemble à la paix et au développement en Afrique. Dans la coopération avec l’Afrique, tous les acteurs de la communauté internationale doivent respecter la souveraineté des pays africains, prêter une oreille attentive à leurs avis, attacher une grande importance à leurs propositions et honorer les engagements pris à leur égard.
Le Sommet a accompli tous les travaux prévus dans son ordre du jour. Les dirigeants chinois et africains ont réalisé d’importants consensus et parlé d’une même voix sur toutes les questions majeures. Le Sommet de Beijing a été couronné d’un plein succès et a produit des fruits abondants. Il a ouvert un nouveau chapitre dans les annales des relations sino-africaines et posé un nouveau jalon dans la coopération Sud-Sud de notre époque.
Ces derniers jours, profitant de l’occasion de cette réunion de la grande famille Chine-Afrique, les dirigeants chinois et africains ont tenu de très nombreux entretiens bilatéraux, et certains Chefs d’État et de gouvernement africains ont effectué ou effectueront des visites bilatérales en Chine. J’ai eu, avec tous les dirigeants africains venus au Sommet et en visite en Chine, des entretiens bilatéraux qui ont permis de mener des échanges de vues approfondis et de dégager de nombreux consensus importants sur les relations bilatérales et les questions d’intérêt commun.
Créé il y a 18 ans en réponse à l’appel de notre époque, le FCSA s’est développé au fur et à mesure du renforcement de la coopération sino-africaine pour gagner sans cesse en maturité et en perfection. Il est d’ores et déjà un symbole de la coopération internationale avec l’Afrique et de la coopération Sud-Sud. Le succès du Sommet de Beijing marque un nouveau point de départ et inaugure une nouvelle marche historique pour le partenariat de coopération stratégique global sino-africain. C’est à nous de travailler ensemble pour consolider et renforcer le FCSA, et pour mettre en œuvre intégralement et efficacement les acquis du Sommet pour apporter des bénéfices concrets aux peuples chinois et africains.

Mesdames et Messieurs,
Au moment où s’achève le Sommet de Beijing, je tiens à remercier sincèrement les dirigeants africains participant au Sommet qui ont contribué, par leurs efforts actifs, propositions pertinentes, expériences précieuses et grande sagesse, au succès du Sommet.
Je voudrais remercier tout particulièrement Son Excellence Monsieur le Président Matamela Cyril Ramaphosa avec qui j’ai travaillé en étroite coopération ces deux derniers jours pour assurer la coprésidence du Sommet. Et je remercie l’Afrique du Sud pour le travail remarquable qu’elle a accompli en tant que pays coprésident du Forum. J’adresse mes félicitations au Sénégal qui prend le relais de la coprésidence du FCSA, et je remercie Son Excellence Monsieur le Président Macky Sall pour son fort engagement en faveur du développement du FCSA.
Mes remerciements vont aussi à nos amis chinois et africains des milieux industriel, commercial, culturel, des think tanks et des médias qui ont pris une part active et accordé un soutien agissant au Sommet. Et je remercie également les amis de la presse d’avoir fait connaître au monde, de façon complète et en temps réel, le déroulement et les fruits du Sommet. Je vous invite à continuer à suivre le développement du FCSA et à soutenir les relations sino-africaines.
Je suis convaincu que grâce à nos efforts conjugués et au soutien agissant des plus de 2,6 milliards de Chinois et d’Africains, nous réaliserons sûrement notre objectif de construire une communauté de destin Chine-Afrique encore plus solide, et que les relations sino-africaines auront un avenir plus radieux. Je vous remercie.

Les journalistes plaident pour la promotion de la liberté d’expression
mardi 20 novembre 2018

Tunis, la capitale tunisienne a accueilli, du 15 au 17novembre 2018, les premières assises du journalisme. Placée sous le thème « Un journalisme (...)
lire la suite
"Plaidoyer pour la bonne gouvernance et le développement" de Matata Ponyo
mercredi 14 novembre 2018

Un nouveau-né depuis hier dans les rayons des bibliothèques de la RD Congo. Particulièrement celles de Kinshasa, capitale du pays. Il s’agit de (...)
lire la suite
Voici la lettre d’engagement
mercredi 14 novembre 2018

Si je ne respecte pas mes engagements, je mettrais fin à ma carrière politique et je serais soumis à l’opprobre de la nation" La Fondation Anan est (...)
lire la suite
Kwilu : une épidémie d’origine inconnue décime de gros bétails
mercredi 7 novembre 2018

Depuis environ trois mois, une épidémie non encore identifiée, décime les gros bétails dans tous les cinq territoires de la province du Kwilu. Entre (...)
lire la suite
Godé Muamba insiste sur l’organisation du pays par la base : localité, quartier et commune
mardi 6 novembre 2018

Candidat à la députation nationale dans la circonscription du Mont-Amba, Godé Muamba multiplie les descentes sur terrain depuis quelques temps. Le (...)
lire la suite
Hainan, l’île–province symbole du miracle chinois
lundi 5 novembre 2018

La Chine ? C’est bien sûr Beijing, capitale tentaculaire d’un pays-continent. C’est évidemment Shanghaï, première place forte financière en Asie (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting