RETOUR DE KATUMBI, REJET DE LA MACHINE A VOTER…
Félix Tshisekedi, Kamerhe, Eve Bazaïba, Matungulu... font bloc
mardi 14 août 2018

{ {{*Néanmoins, ces leaders emblématiques de l'Opposition congolaise félicitent le Raïs pour avoir respecté la limitation constitutionnelle de nombre des mandats. }} } {{C'est hier lundi 13 août, tard dans la soirée, que les principaux ténors de l'Opposition congolaise se sont retrouvés au siège du Mouvement de Libération du Congo (MLC), à Gombe, pour rendre publique leur déclaration commune sur la situation politique en cours. Essentiellement en ce qui concerne le processus électoral. En l'absence de Martin Fayulu, l'un de six rédacteurs de la déclaration, Félix Tshisekedi, Vital Kamerhe, Eve Bazaïba, Pierre Lumbi et Freddy Matungulu ont fait bloc pour exiger notamment le retour au pays de Moïse Katumbi Chapwe et rejeter le recours à la machine à voter.}} Les cinq porte-étendards ont tenu, de prime abord, à saluer la désignation le 8 août dernier, par le Président Joseph Kabila, du candidat de sa plateforme politique à l'élection présidentielle du 23 décembre prochain. Tout en prenant acte de cette décision du chef de l'Etat, Félix Tshisekedi, Vital Kamerhe, Eve Bazaïba, Pierre Lumbi… et Freddy Matungulu se sont réjouis de voir le président de la République respecter la Constitution, et particulièrement l'article 70 ''qui lui interdit de briguer un troisième mandat''. S'attendant désormais à participer à des élections réellement démocratiques, paisibles et crédibles, ces leaders de l'Opposition congolaise espèrent assister à l'alternance politique au terme du scrutin de décembre, conformément à l'Accord global et inclusif du 31 décembre 2016. C'est dans cette optique que les signataires de la déclaration ont annoncé que ''des concertations sont en cours pour désigner un candidat commun à la présidentielle, autour d'un programme commun, afin d'améliorer les conditions de vie des populations congolaises''. {{LE RAPATRIEMENT DE LA DEPOUILLE DE TSHISEKEDI}} Solidaires à Moïse Katumbi, ils exigent du Gouvernement ''la levée immédiate et sans condition de la mesure illégale'' qui a contraint cet opposant à rester cantonner hors des frontières du pays, vu les troupes déployées du 2 au 3 août à Kasumbalesa, à lalisière du territoire zambien. Dépités de voir le leader d'Ensemble contraint à l'exil, après avoir été astreint de rentrer au pays pour déposer sa candidature, ils réclament son retour au bercail pour venir participer aux élections. Dans leurs revendications, les porte-étendards de l'Opposition congolaise exigent, en outre, le rapatriement de la dépouille d'Etienne Tshisekedi et la libération des prisonniers politiques comme Diomi Ndongala, Muyambo, Franck Diongo… et des militants des mouvements citoyens comme Lucha et Filimbi. Ci-dessous l'intégralité de la Déclaration. {{Yves KALIKAT}}
Les FARDC exhortent les autres groupes armés à se rendre
vendredi 15 février 2019

La reddition des groupes armés, observée actuellement dans certains coins de la RDC, ne laisse personne indifférent. Dans un communiqué de (...)
lire la suite
UPN : Steve Mbikayi annonce la reprise des activités académiques la semaine prochaine
vendredi 15 février 2019

Les activités académiques sur le campus de l'Université pédagogique nationale (UPN) reprendront normalement le lundi 18 février prochain. Le ministre (...)
lire la suite
Kinshasa : 143 candidats se disputent 8 sièges au Sénat !
vendredi 15 février 2019

La Commission électorale nationale indépendante (Ceni) a rendu public, hier jeudi 14 février, la liste provisoire des candidats à l'élection (...)
lire la suite
Plus d’obstacle à la désignation de l’Informateur !
vendredi 15 février 2019

On le sait, depuis mercredi dernier, la plénière de la nouvelle Assemblée nationale a validé les pouvoirs de 485 députés nationaux, en attendant la (...)
lire la suite
Les députés frappés d’incompatibilité appelés à se prononcer dans huit jours
jeudi 14 février 2019

La plénière de l’Assemblée nationale d’hier mercredi 13 février, a été consacrée à la validation des mandats de nouveaux députés nationaux. De ce fait, le (...)
lire la suite
Paiement dès lundi prochain des "arriérés du manque à gagner"
jeudi 14 février 2019

Le paiement des arriérés du manque à gagner à l'Enseignement supérieur et universitaire en RDC (ESU), débute dès ce lundi 18 février. C'est ce qui (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting