Un carré d’as aux couleurs africaines
mercredi 11 juillet 2018

Pour les Africains en général et les Congolais en particulier, le vainqueur du match Belgique-France importe peu. Même s’il est vrai que le cœur balançait plus vers les "Noko". Poids de l’histoire et même liens de consanguinité oblige.
N’empêche. Dans les deux cas, c’est l’une de deux équipes nationales européennes qui compte le plus grand nombre de joueurs d’origine africaine qui va jouer la finale ce dimanche 15 juillet.
Une finale de coupe du monde que les Congolais et plus généralement les Africains vivront par procuration. Ils verront sur le terrain nombre de leurs "frères" avec des noms authentiquement africains, toutes régions confondues. Umtiti, Kante, Matuidi, Kimpembe, Mpabbe, Pogba... De quoi se consoler après l’élimination prématurée de cinq représentants du Continent. Pas toujours à la régulière.
Puisque le Maroc a été pénalisé par l’arbitrage. Et ce, lors de ses deux confrontations avec respectivement le Portugal et l’Espagne. Le Sénégal aussi à l’occasion de son match décisif contre la Colombie au cours duquel il pouvait bénéficier d’un penalty. Le Nigeria aurait pu aussi obtenir un penalty à la suite d’une faute de main manifeste d’un défenseur argentin… Moralité : si les dieux de l’arbitrage avaient été africains, il y aurait eu au moins deux formations du Continent en huitièmes de finale. Et qui sait ? En quart de finales !
Ne refaisons plus l’histoire du premier tour du mondial russe. Consolons-nous de la présence des fils d’Afrique dans le carré d’as. Avant même le verdict final, une chose est acquise. Parmi les quatre premières nations du monde, deux doivent en partie leur succès à des joueurs issus de…l’immigration africaine. Un pied de nez aux ayatollahs de la lutte sans nuances contre l’immigration.
Tiens, même l’Angleterre compte dans ses rangs des joueurs dont les ancêtres sont issus du Continent africain. Les Sterling, Rashford, Lingard, Young …qui font le bonheur du champion du monde 1966 et l’un des prétendants sérieux au titre plus d’un demi-siècle plus tard. José NAWEJ

Foire agricole, et après ?
vendredi 21 septembre 2018

Une foire agricole dans la capitale rd congolaise ! Pourquoi pas ? La RDC n’étant pas qu’une merveille -et non un scandale- géologique. Ce pays situé (...)
lire la suite
La caravane CENI…avance
jeudi 20 septembre 2018

A trois mois des élections, on peut tout reprocher à la CENI. Sauf sa conformité au calendrier électoral. Hier, comme prévu, la Centrale électorale a (...)
lire la suite
Le lointain exemple coréen …
mercredi 19 septembre 2018

Autant nous abriter tout de go derrière ce vieux proverbe : "Comparaison n’est pas raison ". Certaines similitudes peuvent, cependant, donner (...)
lire la suite
La pilule CPI
mardi 18 septembre 2018

Le verdict de la CPI est enfin tombé hier lundi 17 septembre. Ce que tout le monde attendait pour être définitivement fixé sur le sort de Jean-Pierre (...)
lire la suite
Bruxelles contre Kinshasa
lundi 17 septembre 2018

Dès le seuil de l’indépendance, les relations entre la Belgique et le Congo évoluent sous la forme d’un feuilleton que l’on peut intituler à juste (...)
lire la suite
Surenchère d’avant négociations ?
vendredi 14 septembre 2018

On peut lire autant de fois que l’on veut la déclaration de six majors de l’Opposition, on aboutira à une seule conclusion. Les signataires de « (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Eternel questionnement

Il n’y a pas mieux que le secteur minier pour illustrer le paradoxe zaïro-congolais. Un pays immensément riche avec des populations terriblement pauvres. Paradis en termes de ressources naturelles, (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting