OUVRANT LA 5EME EDITION DE LA SEMAINE FRANÇAISE DE KINSHASA
She Okitundu encourage les investissements français en RDC
vendredi 15 juin 2018

Le vice-Premier ministre en charge des Affaires étrangères et de l’intégration régionale et l’ambassadeur de France en RDC ont lancé, le mercredi 13 juin à Kinshasa, la 5ème édition de la semaine française. La cérémonie a eu lieu au Chapiteau du Pullman Hôtel Kinshasa.

Placée sous le thème : « La sécurisation des affaires en RDC : Une nécessité, un défi », cette rencontre qui se tiendra jusqu’au 16 juin prochain a pour objectif de favoriser les relations économiques entre les opérateurs français et la communauté congolaise des affaires. Le tout dans l’idéal de devenir un rendez-vous incontournable du paysage économique de la RDC.
Dans sa communication, le VPM She Okitundu a salué la contribution substancielle de la France dans le processus de paix en RDC. La France, a-t-il indiqué, continue à jouer un rôle primordial dans le processus de paix et de stabilité en RDC en tant que membre permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies.
« La relation entre la RDC et la France est nourrie par un lien privilégié. Celui de la francophonie », a laissé entendre le VPM She. La défense de la langue française passe par un investissement en matière de culture, car la langue est un vecteur important et facilite l’implantation des entreprises françaises en RDC, a renchéri le patron de la Diplomatie congolaise.
« Nous insistons beaucoup sur l’appel aux investisseurs français en RDC », a ponctué She. Pour lui, la coopération française est basée en RDC sur les produits pharmaceutiques, équipements mécaniques, agricoles et agroalimentaires. « Nous félicitons la coopération française dans les domaines de l’éducation, la bonne gouvernance, la protection de l’environnement et de la biodiversité ainsi que la diversité culturelle », s’est-il exprimé, avant de plaider pour un rôle plus accru de l’Agence française de développement.
« Le thème de cette édition est un message fort que la SFK lance à tous les opérateurs économiques, malgré les périodes électorales », a souligné She Okitundu qui n’a pas manqué de saluer le travail de la Chambre de commerce, en tant que partenaire privilégié de la coopération entre la RDC et la France.
Pour Alain Rémy, la semaine française de Kinshasa stimule les entreprises et les investissements français en RDC. « C’est l’objectif que nous nous sommes fixé avec le président Tshiyoyo en organisant ce grand rendez-vous économique. Nous sommes sur la bonne voie », a déclaré l’ambassadeur de France en RDC. A l’entendre, la 5ème édition de la SFK est maintenant inscrite dans le paysage économique en RDC.
« Les entreprises françaises sont présentes en RDC et sont orientées vers les hautes technologies et les secteurs porteurs de l’économie en RDC », a-t-il soutenu.
Organisée à l’ex-Grand Hôtel Kinshasa, la SFK a beaucoup gagné en qualité en termes de visibilité et de professionnalisme, a fait remarquer le représentant d’Emmanuel Macron en RDC. Le diplomate français a salué l’implication du président de la CCIF pour l’organisation de la 5ème édition qui prépare déjà la 6ème édition prévue l’année prochaine.
Le programme prévoit la visite des stands, la participation aux conférences et ateliers sur des sujets tels que le financement et la protection juridique des entreprises, les difficultés liées à la formation professionnelle et à l’embauche, les facteurs de développement économiques en RDC ainsi que les rencontres avec les décideurs.
Pour cette 5ème édition, une cinquantaine d’entreprises et d’acteurs institutionnels mettront en avant leurs savoir-faire et leurs produits sur leurs stands, sous le chapiteau du Pullman.
La 5ème édition de la semaine française de Kinshasa est organisée par la chambre de commerce et d’industrie Franco-Congolaise (CCIF), en partenariat avec l’Ambassade de France en RDC et la section locale des conseillers du commerce extérieur de la France en RDC. Mathy MUSAU

Corneille Nangaa lance la campagne électorale ce mercredi
mercredi 21 novembre 2018

L’heure a sonné. Le moment de la séduction, de la propagande et du discours politique est arrivé. La Ceni lance ce matin la campagne électorale (...)
lire la suite
La Cenco préoccupée par la sécurisation des candidats
mercredi 21 novembre 2018

La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) se dit préoccupée par la sécurisation des candidats aux élections du 23 décembre. A quelques heures (...)
lire la suite
Annie Salumu : "Nous voulons faire la politique avec des actions concrètes pour l’émergence du peuple congolais"
mercredi 21 novembre 2018

Au nombre des formations politiques reconnues en RDC et particulièrement celles pilotées par des femmes, on peut compter désormais "Congo (...)
lire la suite
Le Ministère public balaye la plaidoirie de la défense
mercredi 21 novembre 2018

Le ministère public a balayé les moyens développés par les avocats de la défense. C’était au cours de l’audience de réplique hier mardi 20 novembre au (...)
lire la suite
Samy Badibanga propose d’intégrer la technologie « Blockchain »
mercredi 21 novembre 2018

Le président du regroupement politique « Les progressistes » et candidat au fauteuil présidentiel, Samy Badibanga, propose à la Commission électorale (...)
lire la suite
Sénat : le ministre de l’ESU et le Recteur sommés de s’expliquer sur les incidents de l’UNIKIN !
mercredi 21 novembre 2018

*Par ailleurs, les propositions de loi sur l’ordre des Architectes, l’ordre des Ingénieurs civils et l’ordre des Ingénieurs techniciens renvoyées à la (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Ces poudrières oubliées !

Retour progressif au "calme" à l’Université de Kinshasa (UNIKIN). Ce, après des jours de vive tension qui se sont soldés notamment par la mort d’au moins deux étudiants, des policiers blessés et (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting