ALIGNEMENT DES FEMMES SUR LES LISTES ELECTORALES
CAFCO sensibilise les chefs de partis politiques
vendredi 15 juin 2018

La valeur ajoutée des partis politiques dans l’alignement des femmes sur les listes électorale était l’objet de la matinée citoyenne avec les partis politiques hier jeudi 14 juin à Kinshasa. Cette rencontre organisée par le Cadre permanent de concentration de la femme congolaise (CAFCO) avec l’appui du PNUD et de l’ONUFEMMES, était une occasion d’interpeller les leaders des partis politiques à l’approche de dépôt de candidatures pour la députation nationale et provinciale.

La présidente nationale du Cafco a fait savoir que cette matinée citoyenne est organisée pour aider les partis à élargir leurs stratégies gagnantes. Occasion de ne pas laisser une force sociale importante qui a besoin de servir, mais qui demande de se positionner sur leurs listes, en sachant que les hommes n’auront pas à affronter les mêmes défis culturels que les femmes.
Pour Rose Mutombo, « en alignant les femmes, si cela viole vos convictions les plus profondes, nous serons avec vous pour panser les plaies, mais si c’est pour servir la justice, alors nous serons encore plus encouragées à être à vos cotés et à vous accompagner.
Cette activiste des droits de femmes et des enfants a saisi cette occasion pour interpeller les partenaires. « Nous voulons un appui orienté vers la formation des équipes de campagne des femmes, un soutien à la médiatisation pour la visibilité des actions des femmes candidates, un accompagnement technique pour les femmes elles-mêmes durant ce processus et un coaching personnalisé selon les cibles et dans toutes les provinces. Aussi, elle a exhorté les partis politiques à mettre en place dans leurs lignes budgétaires, un fonds d’appui au leadership politique des femmes.
En plus, Rose Mutombo a soutenu que les femmes comme les hommes ont des droits égaux, les partis politiques devraient ainsi davantage être des canaux qui aident à renforcer cette égalité. Pour revenir au thème de cette journée d’échange, la présidente nationale de CAFCO a qualifié ce thème de révélateur d’une crainte. Les femmes craignent qu’elles ne soient pas suffisamment présentes sur les listes électorales en élaboration dans les états-majors des partis politiques et cela, pour leur faible pouvoir économique. Ces craintes justifiées ou injustifiées sont tout de même l’expression d’une volonté commune, celle des hommes et des femmes pour que la démocratie soit équitable dans un pays où la politique se décline comme engagement de tous pour le bien de tous et de toutes : c’est le sens même du suffrage en Rdc.
Le mot de la coordonnatrice résidente des agences du système des Nations Unies en Rdc était lu par le représentant de l’UNFPA. Cette communucatuin souligne la valeur stratégique et se décline comme un questionnement dont la finalité est d’opérer un choix après avoir analysé ce que Lon gagne et conséquemment ce que l’on perd en alignant des femmes sur une liste électorale.
D’après elle, la représentation équitable des hommes et des femmes dans les instances de décision n’est pas un cadeau que la société fait aux femmes mais plutôt un réaménagement de l’espace pour bâtir un partenariat plus solide sans lequel le pays ne peut atteindre les objectifs de développement durable qu’il s’est assignés.
Pour sa part, l’expert en genre au PNUD a exposé sur les dix rôles stratégiques des cadres politiques. François Elika est convaincu que le parti politique est le lieu où on se retrouve pour transformer la société. Ainsi, il faut renforcer sa crédibilité, le rendre plus compétitif, etc.
Ensuite, il a indiqué que le leader politique est dirigé par 4 logiques, à savoir la proactivité, la résilience, l’interactivité ainsi que l’assertivité. Selon lui, les rôles des cadres politiques sont notamment cadre comme symbole, leader, observateur actif, porte parole, négociateur, régulateur et agent de liaison.
A la fin de cette cérémonie, les leaders des partis et regroupements politiques ont signé un acte d’engagement. Mathy MUSAU

Kinshasa, premier test pour Martin Fayulu
mercredi 21 novembre 2018

Le candidat de la coalition LAMUKA regagne la capitale congolaise ce mercredi 21 novembre pour débuter sa campagne électorale. A Kinshasa, Martin (...)
lire la suite
Les "partis indépendants" donnent leur position finale sur le processus électoral ce jeudi
mercredi 21 novembre 2018

Dans un communiqué publié hier mardi 20 novembre, le Conseil des partis dits indépendants informe l’opinion qu’il donnera sa position finale sur le (...)
lire la suite
L’UNFPA invite le gouvernement à investir dans la transition démographique
mercredi 21 novembre 2018

Le rapport sur l’état de la population mondiale 2018, a été lancé le lundi 19 novembre au Kempinsky Fleuve Congo Hôtel. .C’était au cours d’une (...)
lire la suite
Henri Yav lance le logiciel « ISIS Régie » pour lutter contre la corruption et maximiser les recettes de l’Etat
mercredi 21 novembre 2018

Le ministre des Finances, Henri Yav Mulang, vient de lancer un logiciel nommé « ISIS Régie », pour mieux s’imprégner de la traçabilité des recettes (...)
lire la suite
UPF : la section RDC se dote d’un nouveau bureau élu
lundi 19 novembre 2018

L’Union internationale de la presse francophone, section RDC s’est dotée, depuis le samedi 17 novembre dernier,d’un nouveau bureau. Ce comité (...)
lire la suite
Communiqué du Commissariat provincial de la police ville de Kinshasa
vendredi 16 novembre 2018

Le Commissariat provincial de la Police Ville de Kinshasa informe les Kinois et Kinoises que les manifestations de colère organisées par les (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting