SANTE
Dr Kiamodja recommande aux femmes l’hygiène et le dépistage pour prévenir des maladies
jeudi 14 juin 2018

Médecin traitant à l’Hôpital Militaire Central Kokolo, Docteur Djodjo Kiamodja Lipombo est de ceux qui sont convaincus que ’’mieux vaut prévenir que guérir’’. C’est dans ce cadre qu’il tâche, à travers cet entretien, de fixer l’opinion sur les raisons qui fragilisent la santé de la femme en République démocratique du Congo. Au journal ’’Forum des As’’, il fait des révélations. Interview.

Dr Kiamodja, quelles sont les maladies qui nuisent généralement à la santé de la femme dans notre pays ?
La femme est un être à la fois fort et fragile. Forte par ses caractères humains et faible par ses dispositions anatomiques... Il y a des maladies propres aux femmes, des infections génitales diverses (vulvovaginite), des états de fragilité physiologique prédisposant la femme à des pathologies diverses parfois graves, telles que des cancers et tumeurs génitaux... Bref, la femme a des maladies propres à elle.

Quelles sont les causes de ces maladies ?
Ces causes sont diverses. Il s’agit notamment des habitudes alimentaires. Pour les cancers par exemple, l’alimentation est pour beaucoup. Il faut, pour ce faire, de la discipline et de l’éducation pour prévenir certaines maladies. Par ailleurs, les habitudes sexuelles et l’hygiène corporelle ont également une incidence sur les maladies infectieuses.

Quelles stratégies seraient appropriées pour mieux prévenir les maladies qui affectent les femmes dans notre pays ?
La réponse à la question précédente nous permet déjà de répondre à celle-ci : l’éducation de la femme est un élément précieux de la bonne santé. La femme doit savoir quoi faire, quand le faire, où le faire et avec qui le faire...Deuxièmement, après l’éducation, les multiples dépistages sont bien nécessaires à la femme pour une bonne prévention... Face aux cancers, par exemple, en effet, certains signes alarmants devraient être détectés à l’avance.

Plusieurs maladies dont souffrent les femmes dans notre pays sont dues à l’alimentation. Quels conseils prodigueriez-vous aux femmes pour qu’elles puissent se prémunir de ces pathologies ?
L’alimentation ne pose pas seulement problème aux femmes ! C’est un problème social sérieux. Il est, dès lors, nécessaire de se poser des questions pertinentes, du genre : "Qu’est-ce que nous mangeons ? Comment cette nourriture est-elle préparée ? Qui prépare ce repas ? Comment le conserve-t-il ? Et où ???"

D’après vous, quels sont les types d’actions efficaces que la RDC pourrait mettre sur pied pour réduire les cas des pathologies des femmes ?
La RDC doit investir sérieusement dans l’éducation, en veillant au contenu des cours dispensés dans nos écoles. Celles-ci étant, en effet, un véhicule important de l’instruction. L’intellectuel congolais doit être en mesure de réfléchir d’une autre manière, car nous ne sommes plus aux années 50...La Médecine que nous exerçons doit avoir de nouvelles approches qui doivent, cette fois, mettre l’accent sur la société. Arrêtons d’attendre les pathologies dans nos box de consultation. Allons plutôt à la rencontre de la population pour dénicher les malades potentiels.
Propos recueillis par Christelle Gibemba

Plus de 180.000 Congolais refoulés d’Angola passent la nuit à la belle étoile
mardi 16 octobre 2018

La province du Kasaï continue de recevoir la vague de Congolais expulsés d’Angola. Jusqu’à vendredi 12 octobre dernier, le gouverneur du Kasaï (...)
lire la suite
Le secteur économique à la merci de la manipulation
mardi 16 octobre 2018

(Par l’évangéliste Colin NZOLANTIMA) Les signes des temps et la reconstruction des nations Aggée 1. " 7 Ainsi parle l’Éternel des armées : (...)
lire la suite
Eugénie Tshika Wa Mulumba : les femmes rurales sont les piliers du développement durable
lundi 15 octobre 2018

En marge de la journée mondiale des femmes rurales célébrée le 15 octobre de chaque année la députée Udps, Eugénie Tshika Wa Mulumba a fait le point sur (...)
lire la suite
Beni désormais foyer principal de l’épidémie de la maladie à virus Ebola
lundi 15 octobre 2018

L’évolution de l’épidémie de la maladie à virus Ebola dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri était au centre de la conférence de presse que le (...)
lire la suite
Les journalistes appelés à devenir des chantres de l’hygiène et de l’assainissement
vendredi 12 octobre 2018

Le monde célébrera le 15 octobre prochain, la 11èmeédition de la Journée mondiale de lavage de mains. En prélude de cette célébration, le programme (...)
lire la suite
Les journalistes appelés à déconstruire le discours sur les migrants 
vendredi 12 octobre 2018

Les 47èmes assises de Tsaghkadzor, en Arménie sur le thème, ‘’médias et migrations » se sont formellement clôturées hier jeudi 11 octobre avec (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting