DU 25 AU 27 MAI A KI NSHASA
Trois catégories de percussionnistes au menu du festival "Mbonda Elela"
vendredi 25 mai 2018

Le Festival international de percussion "Mbonda Elela" débute dans la soirée de ce vendredi 25 mai à l’Académie des Beaux-arts de Kinshasa. L’annonce a été faite à la presse, hier jeudi 24 mai au cours d’une conférence de presse au Centre Wallonie-Bruxelles de Kinshasa.

Selon les organisateurs, cette édition a pour particularité de réunir sur une même scène trois catégories de gens. Placé sous le thème "Le dialogue de percussion, rencontre des culturelles", le Festival connaitra le parrainage de l’artiste musicien congolais Zao de la République du Congo et, comme invité principal, Jossart Nyoka Longo.
Le conseiller artistique de "Mbonda Elela", Brain Tshibanda, a souligné la particularité de cette édition qui veut attirer un plus grand nombre de percussionnistes en faisant la jonction, sur une même scène, de trois catégories de gens. La première catégorie concerne des gens qui font de la percussion, mais qui s’ignorent. On les appelle des semi-percussionnistes (cas des cireurs, vendeuses de pain, etc.).
Le deuxième groupe réunit les gens qui n’ont jamais fait la percussion (des nuls). C’est le cas du comédien Lady Esobe qui, avec sa fameuse chanson "Kitindindi", focalise l’attention du public qui va découvrir comment le festival a pu exploiter cet artiste humoristique et l’a transformé en percussionniste.
Le troisième groupe est composé des animateurs des clubs de football (Dragon, DCMP, Renaissance et V-Club). Le festival va travailler avec eux pour voir comment créer un spectacle. Ils font déjà des spectacles, mais le festival va les améliorer de façon à les rendre plus vivants.
A la question de savoir pourquoi avoir choisi Zao et Jossart Nyoka Longo pour cette sixième édition, les organisateurs justifient leur choix par le fait que ces deux artistes ont commencé leur carrière par la percussion. Le coordonnateur du Festival, Fabrice Buabula estime que cette édition va drainer un monde fou, contrairement aux éditions précédentes.

PROGRAMME ET GENESE
De son côté, le chargé de communication du festival, Hervé Mbuyi, a révélé le programme du festival. Il a invité les Kinois à venir découvrir le spectacle "Kin ambiance" qui décrit les vibrations de Kinshasa et qui regroupe plus de 500 artistes sur scène.
A l’Académie des Beaux-arts, plusieurs groupes y sont attendus. Il s’agit notamment de "Mampinga na Mbonda", les animateurs des Clubs sportifs de Kinshasa, à qui le festival offre une occasion de s’exprimer. En plus, des prix seront offerts à certains d’entre eux. Le samedi 26 mai, le groupe "La Sanza" va prester à partir de 19 heures à la grande Halle de l’IFK. Le dimanche 27, il est prévu un spectacle de clôture avec le ballet Nyungu.
Le festival Mbonda Elela, qui en est à sa sixième édition, remonte vers les années 2008-2009. C’est à cette époque qu’est né le projet, présenté par son initiateur Eddy Mboyo, de faire des formations sur les percussions. Ce projet a été adopté par le Centre Wallonie-Bruxelles et l’Unesco. Ces formations portaient sur les instruments traditionnels. En 2008, lorsque le premier atelier démarre, il y avait des artistes qui venaient des ballets traditionnels et des groupes musicaux modernes.
Trois ans après ces formations, exécutées de manière formelle, on a alors constitué des groupes de percussion avec l’idée de mettre en place un festival. Et c’est en 2013 que sera lancée la première édition du festival international de percussion Mbonda Elela. Fyfy Solange TANGAMU

Plus de 180.000 Congolais refoulés d’Angola passent la nuit à la belle étoile
mardi 16 octobre 2018

La province du Kasaï continue de recevoir la vague de Congolais expulsés d’Angola. Jusqu’à vendredi 12 octobre dernier, le gouverneur du Kasaï (...)
lire la suite
Le secteur économique à la merci de la manipulation
mardi 16 octobre 2018

(Par l’évangéliste Colin NZOLANTIMA) Les signes des temps et la reconstruction des nations Aggée 1. " 7 Ainsi parle l’Éternel des armées : (...)
lire la suite
Eugénie Tshika Wa Mulumba : les femmes rurales sont les piliers du développement durable
lundi 15 octobre 2018

En marge de la journée mondiale des femmes rurales célébrée le 15 octobre de chaque année la députée Udps, Eugénie Tshika Wa Mulumba a fait le point sur (...)
lire la suite
Beni désormais foyer principal de l’épidémie de la maladie à virus Ebola
lundi 15 octobre 2018

L’évolution de l’épidémie de la maladie à virus Ebola dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri était au centre de la conférence de presse que le (...)
lire la suite
Les journalistes appelés à devenir des chantres de l’hygiène et de l’assainissement
vendredi 12 octobre 2018

Le monde célébrera le 15 octobre prochain, la 11èmeédition de la Journée mondiale de lavage de mains. En prélude de cette célébration, le programme (...)
lire la suite
Les journalistes appelés à déconstruire le discours sur les migrants 
vendredi 12 octobre 2018

Les 47èmes assises de Tsaghkadzor, en Arménie sur le thème, ‘’médias et migrations » se sont formellement clôturées hier jeudi 11 octobre avec (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting