OBSEQUES DE ROSSY TSHIMANGA
Des jeunes de la Lucha fustigent le comportement des acteurs politiques
mercredi 23 mai 2018

* « Les opposants y étaient non pour la consolation mais pour la consommation extérieure", dénoncent-ils

Dans un entretien à bâtons rompus avec Forum des As, des jeunes du mouvement citoyen la LUCHA dénoncent le comportement des acteurs politiques de l’opposition lors des obsèques de Rossy Mukendi Tshimanga, membre du mouvement citoyen "Collectif 2016" abattu le 25 février dernier lors d’une marche organisée par le Comité laïc de coordination (CLC), une structure reconnue par l’église catholique du Congo.

Selon ces jeunes activistes, ces politiques de l’opposition qui ont pris d’assaut la cathédrale Notre Dame du Congo lors de la messe organisée le 19 mai en mémoire du "héros"- qualitatif que les opposants et les membres des mouvements citoyens ont attribué au défunt Rossy Mukendi- y étaient plus pour un show destiné à la consommation extérieure que pour la consolation de la famille éplorée. "Ils étaient incapables de faire une déclaration commune à cette occasion. Chaque groupe tenait à s’adresser en son nom aux médias", relate Hery Masimbo, militant de la LUCHA. Ce n’est pas tout. Le jeune activiste rapporte qu’"après la messe, ces politiciens sont tous montés dans leurs jeeps et sont rentrés chez eux. Dire que des instants plus tôt à la Cathédrale, ils étaient au devant de la scène, reléguant au second plan les organisateurs que nous étions, alors que Rossy Mukendi fut un activiste pro démocratie et ne faisait partie d’aucune formation politique. Par la suite on n’a revu personne, nous nous sommes retrouvés seuls au cimetière. Les parents de Rossy doivent leur présence au cimetière à un journaliste qui a accepté de les prendre à bord de sa voiture...". Dénonçant cette récupération politicienne de ces obsèques, ils préviennent : "prochainement, nous ne tolérerons plus ce comportement. Nous activistes pro démocratie ne serons jamais à leur solde..."
Les mouvements citoyens déplorent certains incidents qui ont eu lieu pendant ce deuil. Ils citent en exemple "le cas de notre aîné Valentin Mubake qui avait reçu des projectiles et des intimidations de la part des militants des partis politiques supposés compatir à notre malheur. Alors que le deuil c’est un lieu de paix et de réconciliation, eux en ont fait un lieu de règlements de comptes", regrettent-ils. Des milliers de personnes avaient pris d’assaut la cathédrale Notre Dame du Congo pour les funérailles du militant pro droits de l’homme. Didier KEBONGO

L’inflation hebdomadaire du 24 au 29 décembre 2018 située à 0,155% au niveau national
lundi 31 décembre 2018

L’inflation hebdomadaire s’est située à 0,155% au niveau national et 0,145% à Kinshasa, indique l’Institut national de la statistique (INS) dans un (...)
lire la suite
Elections : La RDC ferme ses frontières terrestres, lacustres et fluviales le 30 décembre
vendredi 28 décembre 2018

Un communiqué officiel du ministère de l’Intérieur et Sécurité, daté de jeudi 27 décembre, annonce la fermeture des frontières terrestres, lacustres et (...)
lire la suite
Gode Muamba fête Noël avec les enfants de l’orphelinat « Carlino »
vendredi 28 décembre 2018

Le président de la Fraternité Bana Mont-Amba (FRABAMA), Godé Muamba Mushi Mpaku, et sa famille ont fêté Noël avec les pensionnaires de l’orphelinat « (...)
lire la suite
La NSCC invite la CENI à avancer les vraies motivations de sa décision
vendredi 28 décembre 2018

La nouvelle société civile congolaise (NSCC) a donné sa lecture sur la situation politique actuelle en RDC. Au cours d’une conférence de presse tenue (...)
lire la suite
Kwilu : Balabala se déchaîne sur son adjoint autour des témoins du FCC à la CENI
jeudi 27 décembre 2018

*Pour certains observateurs, la démarche du coordonnateur provincial de la plateforme présidentielle frise la rébellion. Dans un élément sonore (...)
lire la suite
Kongo-Central : près de 50 morts dans un accident de circulation à Kisantu
mercredi 26 décembre 2018

Près de cinquante personnes sont mortes dans un accident de circulation qui s’est produit lundi 24 décembre dans la cité de Kisantu, au (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Un scrutin synonyme d’auto-prise en charge

Les Congolais ont bel et bien voté hier dimanche 30 décembre. La tenue du scrutin constitue en elle-même un exploit. Car, ces élections ont été entièrement financées par le Gouvernement congolais. (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting