DANS UNE DECLARATION HIER A KINSHASA
Un groupe de jeunes universitaires dénonce les actions du CLC
vendredi 18 mai 2018

Les marches initiées par le Comité laïc de coordination (CLC) ne sont pas du goût de tous les Congolais. Dans une déclaration faite hier jeudi 17 mai à Kinshasa, des membres des mouvements citoyens et associations des jeunes universitaires, réunis au sein du Collectif d’actions de la Société civile (CASC), désapprouvent les actions des rues que mène le CLC avant les élections prévues le 23 décembre de cette année.

Les membres de ce Collectif qualifient de "distraction et de manœuvres dilatoires" la démarche du Comité Laïc de coordination appelant à "des manifestations qui ne privilégient pas l’intérêt général de la nation et tendent à stopper l’élan du processus électoral déjà enclenché."
Décelant dans les marches du CLC une "machine dévastatrice de la jeunesse", avec comme meilleure illustration la mort de Rossy Mukendi Tshimanga, tué lors de la marche du 25 février dernier, les membres du Collectif d’action de la société civile appellent les jeunes à rallier le processus électoral afin de renouveler la classe politique à l’issue des élections de décembre prochain "avec un candidat commun de la jeunesse à la présidence". A tous les jeunes, ils demandent d’être "prudents et vigilants", soulignant que "les acteurs politiques congolais nous utilisent pour leurs calculs politiciens." A preuve, soutiennent-ils, "quand ils négocient les postes politiques, ils ne pensent même pas à nous qui risquons nos vies pour un Congo plus beau que jamais". Ils conseillent donc aux jeunes de "refuser catégoriquement toute sorte de manipulation politicienne ayant pour but de stopper le processus électoral en cours".
Saluant le démarrage de l’audit du fichier électoral et de la machine à voter, le collectif exige de la part des experts qui participent à cet audit d’être sincères afin d’éclairer l’opinion tant nationale qu’internationale, en même temps qu’il appelle la Commission électorale nationale indépendante à mettre le curseur sur le dialogue entre les parties prenantes au processus.
Le Comité laïc Catholique qui a décrété une trêve pour ses marches des rues qu’il organise depuis la fin de l’année dernière a annoncé la reprise des "actions de grande envergure" dans les jours à venir. Didier KEBONGO

Muzito annonce des journées villes-mortes, des marches et des meetings
mardi 16 octobre 2018

* " Nous ne reculerons devant rien ", tempête le leader de Nouvel élan après le clash de Lubumbashi. A peine revenu de Lubumbashi, Adolphe Muzito (...)
lire la suite
Shetani se rend aux FARDC avec 100 combattants Maï-Maï à Kabambare
mardi 16 octobre 2018

C’est hier que Shetani, le chef de guerre de la milice « SHETANI » dont le fief est le secteur opérationnel de Kabambare, a fait reddition en se (...)
lire la suite
Les éco-gardes manquent de ressources de base pendant leur patrouille
mardi 16 octobre 2018

En marge de la 4ème Conférence internationale sur le commerce illégal d’espèces sauvages, qui s’est tenu du 11 au 12 octobre dernier à Londres, le (...)
lire la suite
She Okitundu évoque les pistes de solutions au commerce illicite des espèces sauvages
mardi 16 octobre 2018

Le braconnage, l’exploitation illégale de la forêt ... sont devenus une pratique courante en RDC. Estimé à 26 millions de dollars américains, le (...)
lire la suite
Les intentions de vote en faveur du candidat E. Ramazani Shadary
mardi 16 octobre 2018

* Coordination grand Equateur : 72% ; Nord-Kivu : 64% ; Maniema : 62% I ntroduction A l’approche de la tenue des élections générales prochaines, (...)
lire la suite
Samy Badibanga invite au sens élevé d’humilité et à l’esprit de consensus
lundi 15 octobre 2018

* Par ailleurs, le Premier ministre honoraire, l’un des 21 candidats Président, promet de donner sa position dans les jours à venir. Il est peu (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting