A LA SUITE DE LA PUBLICATION PAR LE MINISTERE DE L’INTERIEUR DES LISTES DE PARTIS POLITIQUES DEVANT FONCTIONNER
Bruno Tshibala invite les trois autres ailes de l’UDPS à rallier son camp
vendredi 18 mai 2018

* Selon le Secrétaire général Raymond Kahungu, c’est l’actuel Premier ministre qui a la légalité et la légitimité de représenter le parti.

La publication le 10 mai dernier par le ministère de l’Intérieur des listes des partis et regroupements politiques devant concourir aux élections prévues le 23 décembre prochain a fait réagir le camp de Bruno Tshibala. Au cours d’une conférence de presse organisée mercredi 16 mai à Kinshasa, Raymond Kahungu, Secrétaire général de l’UDPS dont l’autorité morale est Bruno Tshibala désapprouve la décision du ministère de l’Intérieur d’agréer quatre partis politiques de même dénomination, en l’occurrence l’UDPS. Le SG Kahungu qualifie « d’erreur » l’agrément des trois autres ailes de l’UDPS dont il appelle leurs animateurs à rejoindre le parti qu’incarne Bruno Tshibala, depuis le Congrès tenu du 29 au 30 novembre 2017.

« Le ministère de l’Intérieur vient de réhabiliter l’UDPS historique créée le 15 février 1982 et qui n’a pas d’épithète. Cette UDPS a comme autorité morale monsieur Bruno Tshibala compagnon de lutte d’Étienne Tshisekedi, Frédéric Kibassa Maliba… », a déclaré Raymond Kahungu. Il ne s’arrête pas là et semble même formel : « Dès lors que le ministère compétent vient de réhabiliter l’UDPS du 15 février 1982, il est logique que les autres UDPS n’ont plus le droit d’exister. C’est Bruno Tshibala qui a la légalité et la légitimité de représenter le parti. Il n’existe au Congo qu’un seul parti politique dénommé Union pour la démocratie et le progrès social et nous avons l’ambition de refaire la force de ce parti », soutient-il.
Pour R. Kahungu, « comme l’UDPS est une et indivisible, tous ceux qui ont lutté aux côtés d’Étienne Tshisekedi et qui croient encore à l’unité du parti, sont invités à rejoindre Bruno Tshibala qui dispose de toute la légitimité et de toute la légalité, afin de poursuivre le combat pour le triomphe de la démocratie et l’avènement de l’État de droit en RDC ».
Le problème, les partis de Félix Tshisekedi et de Bruno Tshibala sont enregistrés sous une même adresse physique. Puisque la justice a tranché entre les deux UDPS, estime le camp Tshibala, « la simple logique élémentaire voudrait que cette justice aille jusqu’au bout, c’est-à-dire déguerpir ceux qui n’ont pas le droit d’y rester. C’est une question de temps », a fait remarquer le SG Kahungu qui réfute par ailleurs, la décision du CNSA demandant à l’actuel chef du gouvernement de créer un autre parti politique.
« Seul les cours et tribunaux sont compétents pour régler les conflits entre les partis politiques. Les autres institutions ne doivent pas servir de tremplin aux hommes politiques pour des intérêts personnels afin de régler des comptes à leurs adversaires », a insisté Raymond Kahungu.
Selon le secrétaire général, l’UDPS fonctionnait sur base « d’une simple autorisation et non d’un arrêté ». Il convie tous les combattants à rester unis autour de Bruno Tshibala.
Lire ci-dessous, l’intégralité de la communication du SG Raymond Kahungu.
Didier KEBONGO

CONFERENCE DE PRESSE DU SECRETAIRE GENERAL
Mesdames et Messieurs de la presse, Bonjour !
Nous tenons à vous remercier d’avoir répondu à notre invitation et vous souhaitons la bienvenue à ce point de presse, consacré essentiellement à la mise au point de l’Union pour la Démocratie et le progrès Social (UDPS) relative à la publication des listes des partis et regroupements politiques.
Mesdames et Messieurs,
Vous avez sans doute suivi, il y a quelques jours, la publication par le Ministère de l’Intérieur et Sécurité des listes des partis et regroupements politiques agréés en République Démocratique du Congo et devant concourir aux prochaines élections du 23 décembre 2018.
Vous avez constaté, certes, sur ces listes la présence de quatre partis politiques dénommés UDPS notamment l’UDPS, l’UDPS/Tshisekedi, UDPS/Kibassa et l’UDPS/Rénové.
Il s’agit ni plus, ni moins d’une situation qui ne nous satisfait pas étant donné que les choses sont, à notre sens, très claires.
Il sied de rappeler à l’opinion tant nationale qu’internationale qu’il existe en République Démocratique du Congo un seul parti politique dénommé « Union pour la Démocratie et le Progrès Social, UDPS en sigle, créée le 15 Février 1982 et qui n’avait pas d’épithète à sa création.
Ces épithètes sont venues en 2000 pour ce qui est de la famille Kibassa, et en 2002 après le Dialogue Intercongolais pour ce qui est d’Etienne Tshisekedi.
Après le décès du président Etienne Tshisekedi, dont on sait qu’il ne détenait qu’une simple autorisation de fonctionner sans arrêté ministériel, le Ministère de l’Intérieur et Sécurité vient de réhabiliter l’UDPS historique créée le 15 février 1982 et qui n’a pas d’épithète.
Cette UDPS a comme Autorité Morale Monsieur Bruno Tshibala Nzenze, compagnon de lutte d’Etienne Tshisekedi, de Frédéric Kibassa, de Joseph Ngalula, de Makanda et des autres. Avec eux, ils ont porté ensemble sur les fonts baptismaux ce grand parti qui a octroyé la démocratie au peuple congolais.
Et c’est ce parti que le Ministère de l’Intérieur et Sécurité vient de réhabiliter avec comme Autorité Morale, son Excellence Monsieur Bruno TSHIBALA NZENZHE, compagnon de lutte de Etienne TSHISEKEDI, de Frédéric KIBASA, de Joseph NGALULA, Anaclet Makanda et les autres.
En effet, dès lors que le Ministère compétent vient de réhabiliter l’UDPS du 15 Février 1982, il est logique que les autres UDPS/X ou /Y n’ont plus de raison d’exister.
Comme l’UDPS est une et indivisible, tous ceux qui ont lutté aux côtés d’Etienne TSHISEKEDI et qui croient encore à l’unité du Parti, sont invités à rejoindre Monsieur Bruno TSHIBALA qui dispose de toute la légitimité et de toute la légalité, afin de poursuivre le combat pour le triomphe de la démocratie et l’avènement de l’État de droit en RDC.
Mesdames et Messieurs de la presse,
L’UDPS compte prendre une part active aux élections générales qui se profilent à l’horizon et estime que seuls les cours et tribunaux sont compétents pour régler les conflits au sein ou entre les partis, conformément à la Loi qui ne peut en aucun cas être violée ni remplacée par les autres institutions de la République.
En effet, l’UDPS pense que les institutions ne doivent pas servir de tremplin à certains hommes politiques pour des intérêts personnels, afin de régler des comptes à leurs adversaires réels ou supposés.
Elles doivent plutôt se mettre au service de la démocratie et du pluralisme politique en évitant la politique des règlements de comptes et de coups tordus.
L’UDPS entend œuvrer pour ramener tous les enfants qui se trouvent inutilement embarqués aujourd’hui dans les épithètes surannées et désuètes. Nous avons l’ambition de refaire la force d’antan de ce grand Parti qui se propose de jouer un rôle déterminant dans l’édification d’un Congo fort et prospère dans le concert des nations africaines. Car, la République Démocratique du Congo est appelée à devenir un pays émergent à l’horizon 2030.
Entre temps, nous demandons à toutes les combattantes et tous les combattants de l’UDPS de rester attentifs et mobilisés autour de Bruno TSHIBALA NZENZHE, Autorité morale du Parti. Je vous remercie,

ça chuchote autour de l’ex-Pgr Polycarpe Mongulu
vendredi 15 juin 2018

* Comme l’Assemblée nationale avait désigné le remplaçant du Prof Banyaku, le Sénat lui, choisira le successeur de VTP. Dans son édition d’hier (...)
lire la suite
La Belgique d’accord pour accueillir J-P. Bemba
vendredi 15 juin 2018

Jean-Pierre va très bientôt rejoindre sa famille à Bruxelles. Hier jeudi 14 juin, la Belgique a répondu favorablement à la demande de la Cour pénale (...)
lire la suite
Fatou Bensouda s’incline devant l’arrêt de la chambre d’appel
vendredi 15 juin 2018

La procureure générale de la Cour pénale internationale (CPI), Fatou Bensouda, s’incline devant l’irrévocabilité de l’arrêt rendu le vendredi 8 juin (...)
lire la suite
Sénat : le ministre d’Etat en charge du Budget présente le projet de loi sur les systèmes de paiement
vendredi 15 juin 2018

* A la veille de la clôture de la session de mars 2018, la Chambre haute a voté dix lois ! Hier à la séance subséquente dans la salle des (...)
lire la suite
Le GPI adhère au Front commun pour le Congo
vendredi 15 juin 2018

A peine annoncé, le Front commun pour le Congo (FCC) ne cesse d’attirer des adhérents. C’est le cas du Groupe des Partis indépendants(GPI) qui, tout (...)
lire la suite
John Murton : " Le Royaume-Uni ne soutient aucun parti politique, ni aucun candidat "
vendredi 15 juin 2018

" Le Royaume -Uni soutient le processus électoral, mais ne supporte aucun parti politique en RDC, ni aucun candidat potentiel aux différents (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting