Autorisation du meeting de l’Udps : André Kimbuta à l’heure de la décrispation
mardi 24 avril 2018

* La Ville opte pour l’encadrement des foules, en vue d’éviter de compter encore des morts, à quelques mois des élections.

Annoncé pour ce mardi 24 avril, le meeting de l’Union pour la démocratie et le progrès social aura bel et bien lieu cet après-midi, à la place Ste Thérèse, dans la commune de N’djili, sous l’encadrement des agents de la Police nationale congolaise. Ce quitus pour cette grand-messe du parti phare de l’Oppositon a été donné, hier, par le gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta Yango. Un changement de tactique de la part de l’autorité urbaine qui veut à tout prix éviter des foyers de tensions, en calmant le jeu, à quelques mois de l’organisation des élections.

Cette décision du patron de la Ville est intervenue à l’issue d’une rencontre qu’il a eue avec la délégation des cadres de l’Udps, conduite par son Secrétaire général adjoint Chargé de la mobilisation politique, Rubens Mikindo. "Nous avons répondu à l’invitation du gouverneur de la province Andre Kimbuta, c’était juste pour échanger autour du meeting que nous organisons ce 24 avril 2018. Notre requête a rencontré l’assentiment du gouverneur et nous avons plus parlé de comment sécuriser ce meeting. Aujourd’hui le gouverneur aura été élégant et si les choses devaient se passer de cette manière à chaque fois je crois qu’il n’y aurait pas de problème entre l’Udps et les autorités du pays", a déclaré Rubens Mikindo.
Une occasion en or pour Felix Antoine Tshisekedi, de se présenter pour la première fois, devant ses militants, après son élection à la présidence du parti. Le successeur d’Etienne Tshisekedi va, certes, profiter, de cette célébration de la libéralisation de l’espace politique de l’ex. Zaïre, pour présenter son projet de société, mais également donner la position de son parti, sur le processus électoral en cours, notamment sur l’acceptation d’aller ou non aux élections avec la machine à voter.
Le potentiel candidat présidentiable de l’Udps va également fixer l’opinion sur d’éventuelles alliances que son parti compte sceller avec d’autres regroupements ou plateformes électorales pour un succès commun de l’Opposition aux prochains scrutins.
Les militants et sympathisants de l’Udps attendent également d’être fixés sur une probable "rencontre secrète " qui aurait eu lieu entre les émissaires de Joseph Kabila et le successeur d’Etienne Tshisekedi.
Quand bien même cette "rumeur " a été balayée par le parti de Limete, qui dit privilégier l’intérêt supérieur de la nation, au détriment du partage égoïste du pouvoir, une certaine opinion croit dur comme fer que le rapatriement annoncé du corps d’Etienne Tshisekedi est l’une des parties visibles des conciliabules entre les deux parties.

KIMBUTA CHANGE DE TACTIQUE

Face à la politique de l’interdiction de meetings et autres marches dites pacifiques, ayant occasionné des morts et des dégats matériels importants, il était impérieux d’envisager de nouvelles stratégies susceptibles d’éviter de tensions supplémentaires dans le pays.
Voila pourquoi le Kinois André Kimbuta veut désormais poser les jalons d’un encadrement des manifestations populaires à caractère politique par les éléments de la police, en vue de prévenir d’éventuels dérapages. On serait même tenté de dire que l’autorité urbaine est revenue sur sa décision prise au dernier trimestre de l’année 2016, interdisant l’organisation de toute manifs populaire à caractère politique.
A en croire certains observateurs, la décision de la Ville est salutaire en ce qu’elle tient compte des conséquences macabres dues à l’interdiction de certaines manif de l’Opposition. Car, ajoutent-ils, au moment de tels événements, toute la presse internationale accourt à Kinshasa pour compter des morts, et dénoncer des actes de violations des droits de l’homme dans le chef des hommes en uniformes. Cette fois-ci, ajoutent-ils, " nous voulons que le professionnalisme des éléments de la PNC soit salué à travers les médias du monde".
Par ailleurs, ces mêmes observateurs invitent les policiers, qui seront commis à l’encadrement de ce meeting d’agir dans le respect des droits de l’homme, en cas de perturbation de l’ordre public par certains militants de l’Udps. Aux organisateurs de la manif de bien sensibiliser leurs membres au respect de l’autorité établie, car, la réussite de ce meeting pourra renforcer la démocratie au pays de Kabila, en ce jour de la commémoration de 28ème anniversaire de la démocratisation de l’espace politique congolais. Cela va susciter une lueur d’espoir pour un déroulement apaisé des élections qui profilent à l’horizon. MOLINA

Elections : pari globalement gagné
lundi 31 décembre 2018

* En dépit des incidents constatés çà et là à travers le pays, les Congolais ont voté hier dans un climat relativement apaisé. Malgré une pluie (...)
lire la suite
L’ambassadeur Bart Ouvry a 48 heures pour quitter la RDC !
vendredi 28 décembre 2018

C’est l’escalade, entre la RDC et l’Union européenne (UE). Kinshasa,par la voix du Vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères et (...)
lire la suite
Elections oui, mais dans la paix
jeudi 27 décembre 2018

« Les scrutins sont un moment important, certes, mais ils ne sauraient justifier que le sang des Congolais coule encore », fait remarquer cet (...)
lire la suite
Mgr Ambongo : Pour la RDC, "la vraie paix exige les élections le 30 décembre"
mercredi 26 décembre 2018

La messe de Noël est traditionnellement un des moments que choisit l’église catholique rd congolaise pour adresser un message fort aux Congolais et, (...)
lire la suite
CENI : Le dernier lot de bulletins à Kinshasa depuis samedi
lundi 24 décembre 2018

* Avec l’arrivée de ces imprimés, il n’y a plus d’obstacle à la tenue d’élections le 30 décembre. Plus rien ne devrait s’opposer à l’organisation des (...)
lire la suite
Lamuka ne boycottera pas le scrutin
samedi 22 décembre 2018

* Mais la plateforme qui porte la candidature de Fayulu rassure qu’elle ne permettra pas un autre ajournement après le 30 décembre. La coalition (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Un scrutin synonyme d’auto-prise en charge

Les Congolais ont bel et bien voté hier dimanche 30 décembre. La tenue du scrutin constitue en elle-même un exploit. Car, ces élections ont été entièrement financées par le Gouvernement congolais. (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting