EX- PROVINCE DE BANDUNDU
Des notables pour l’application des résolutions de la table ronde sur les zébus
mardi 17 avril 2018

{{L’affaire «Zébus» continue à dréfrayer la chronique. Les organisations de la Société civile des provinces du Kwango et Kwilu, ainsi que les chefs des terres de Bukanga Lonzo dénoncent ce qu’ils qualifient de «non-application des recommandations issues de la table ronde sur les zébus» organisée en mars dernier. Ces assises visaient à résoudre la question de la gestion des zébus, conduits dans les deux provinces par des éleveurs Banyamulenge.}} «La tenue de la table ronde sur les zébus date déjà d’un mois. Curieux est de constater que le Gouvernement n’a à ce jour, respecté aucune des recommandations sorties de ces assises. Alors que la population de ces coins du pays continuent a vivre dans la psychose», rappellent les acteurs de la société civile «Au terme de ces assises, les participants avaient recommandé au Gouvernement de racheter notamment tous les zébus cantonnés à Bukanga Lonzo pour mettre un terme à la psychose qui règne au sein des communautés locales», ont-ils rappelé. «Trente jours après la tenue de cette table-ronde, aucune des résolutions n’a été mise en œuvre. Nous ne cessons de rappeler aux autorités que ces éleveurs représentent une menace pour les populations locales», a déploré au cours d’un point de presse, Théophile Ngamadika, porte-parole des chefs des terres de Bukanga Lonzo. {{ «QUE CES BANYAMULENGE RENTRENT»}} Invitant les décideurs politiques à appliquer à la lettre les conclusions et recommandations de cette rencontre, la société civile du Kwango, ainsi que des notables et représentants des chefs coutumiers du secteur de Bukanga Lonzo demandent au Gouvernement d’acheter ces zébus afin de les redistribuer gratuitement aux hôpitaux, aux prisons et aux orphelinats du pays. Les notables de l’ex-province de Bandundu souhaitent voir les éleveurs Banyamulenge rentrer dans leurs milieux de vie respectifs. «Nous sommes tous humains. Nous ne sommes pas contre la présence des personnes d’autres provinces chez nous. Nous souhaitons simplement que ces Banyamulenge rentrent», ont-ils martelé. Ils saisissent cette occasion pour inviter le président de l’Assemblée nationale à veiller à la mise en œuvre des résolutions issues de cette table ronde organisée sous sa houlette, tout en rappelant que «les habitants de Kwilu et du Kwango ne sont pas dupes». {{Orly-Darel NGIAMBUKULU }}
Avenue de l’Université : la population salue l’évolution des travaux
jeudi 21 mars 2019

Les populations des communes de Ngaba, Makala, Kalamu et Limete saluent la vitesse avec laquelle évoluent les travaux de réhabilitation de (...)
lire la suite
Louise Mushikiwabo pour un fort rayonnement du français dans le monde
mercredi 20 mars 2019

Le monde entier célèbre ce mercredi 20 marsla Journée internationale de la Francophonie. Dans son message à la communauté francophone,la Secrétaire (...)
lire la suite
Kikwit : les transporteurs tirent la sonnette d’alarme
mercredi 20 mars 2019

Route coupée sur la RN1, ravin « Mumene » par-ci, ravin Kaggwa par-là, voilà le tableau sombre qu’offre actuellement la Nationale n°1 dans son tronçon (...)
lire la suite
L’ancien journaliste sportif Papy Ali Kumbakisaka inhumé hier à Kinshasa
mardi 19 mars 2019

La presse sportive congolaise vient de perdre une fois de plus un journaliste chevronné. Après Papy Basakisa, c’est au tour Papy Kumbakisaka de (...)
lire la suite
necrologie
mardi 19 mars 2019

En attendant le programme de ses obsèques, le deuil se tient à son domicile sis Av. Mobutu 8 bis, Q. Don Bosco, Binza Pompage. (Famille (...)
lire la suite
L’Institut de sécurité maritime interrégional (ISMI) organise une formation sur la gestion de l’érosion du littoral du 19 au 22 mars 2019
mardi 19 mars 2019

Les pays côtiers du golfe de Guinée subissent, à des degrés divers, une érosion de leur littoral : recul du trait de côte, disparition des zones (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting