Dernière minute :
VENDREDI 13 AVRIL
La Conférence humanitaire de Genève démarre sans la RDC
vendredi 13 avril 2018

{{C'est Ivon Idumbu, le Porte-parole d'OCHA, l'agence humanitaire de l'ONU à Kinshasa qui l'a confirmé hier. La Conférence humanitaire de Genève sur la RDC démarre aujourd'hui vendredi à Genève sans la RDC, pays concerné. Cette absence n'a cependant pas empêche que les grands bailleurs de fonds étatiques et privés annoncés, qui sont des donateurs humanitaires feront le déplacement. }} L'objectif de l'ONU par cette conférence humanitaire est de faire un appel de fonds pour un montant de 1,7milliard USD. Une cagnotte qui est un plancher-minimum des besoins incalculables que l'ONU a évalués sur le plan humanitaire. Ce sont les millions de déplacés congolais internes et des centaines de milliers de réfugiés congolais dans les pays voisins qui sont visés comme bénéficiaires de ce fonds humanitaire à lever à Genève. Il s'agit donc des Congolais et non d'autres nationaux. Le gouvernement congolais, premier concerné, boycotte la Conférence humanitaire car il ne partage pas le niveau de gravité et les chiffres des personnes en difficulté qui ont ardemment besoin d'une intervention humanitaire. Lors de son récent voyage en RDC la semaine dernière où il a été reçu par le Président Joseph Kabila, le Haut commissaire de l'ONU pour les réfugiés (HCR) a dit à la presse être étonné qu'un gouvernement pose des conditions là où il est question de lever des fonds à caractère humanitaire au seul profit de ses propres citoyens. Un sentiment partagé sur place même en RDC par la population, la quasi-totalité des acteurs sociaux et une partie de la classe politique dans son ensemble. Tous fustigent le gouvernement pour cette décision de boycott de la Conférence qu’à leurs yeux rien ne justifie. Le 1,7 milliard USD d'aide humanitaire, même à supposer qu'il soit exagéré mais c'est toujours dans l'intérêt des Congolais qui en sont les bénéficiaires. Même si c'est 10 milliards USD pour des besoins d'1 milliard USD seulement, c'est le Congolais qui en tire profit. Car il ne faudra pas oublier qu'il ne s'agit pas du tout d'une créance à rembourser, mais bien d'une assistance humanitaire. Il faut noter le fait qu'à ce jour, aucun bailleur de fonds ne peut accorder à la RDC un prêt remboursable de 1,7 milliard USD, 1/3 de son budget. Si c'est faisable, ce serait avec des conditionnalités drastiques, impossible à respecter. A Genève, on est loin de tout cela. L'aide humanitaire n'a pas de préalables. Raison pour laquelle, en dépit du boycott du gouvernement de la RDC, l’ONU maintient sa Conférence de Genève. Le souhait de tous, c'est que l'appel à lever le fonds humanitaire de 1,7 milliard USD atteigne effectivement le montant projeté par l'ONU. D'autant plus que dans l'autre face de la médaille, ce fonds de 1,7 milliard USD va indirectement alimenter le circuit économique de la RDC. Les Banques tout comme les biens et services seront payés sur le marché local. Raison de plus pour que le montant de ce fonds soit le plus consistant possible. Pour montrer les proportions, on peut évoquer l'aide humanitaire de la Belgique, pays colonisateur qui est de 25 millions d'Euros par an. Mais à Genève, l'ONU projette 1,7 milliard USD. {{KANDOLO M.}}
La Commission C26 et le Premier ministre abordent la sécurité et les finances du pays
vendredi 24 juillet 2020

La Commission C26 a été reçue en audience hier le jeudi 23 juillet à l'Hôtel du Gouvernement par le Premier ministre Sylvestre Ilunga. Au menu de (...)
lire la suite
Sylvestre Ilunga Ilunkamba s’est-il adressé au chef de l’Etat ou à l’opinion nationale ?
vendredi 24 juillet 2020

* Le Premier ministre se devait de rendre compte des irrégularités que constitue le contreseing du VPM Gilbert Kankonde, sur une matière qui (...)
lire la suite
CENAREF : Vivement des moyens à Adler Kisula
vendredi 24 juillet 2020

Nommé le 18 juillet courant Secrétaire Exécutif de la Cellule nationale des renseignements financiers (CENAREF) par le Président Félix Tshisekedi, (...)
lire la suite
Procès en appel de Kamerhe : la CENCO s’invite !
vendredi 24 juillet 2020

* Les évêques catholiques veulent voir clair dans le dossier judiciaire du directeur de cabinet du Chef de l'Etat Le porte-parole de la (...)
lire la suite
L’ECT a déversé près de 5.000 militants dans la rue hier
vendredi 24 juillet 2020

*A la manœuvre, Félix Momat Kitenge, le Secrétaire général du parti et vice-ministre au Budget. Présents au rendez-vous des partisans du Front Commun (...)
lire la suite
Marche du FCC : L’ABG de Bialosuka réussit le pari de la mobilisation
vendredi 24 juillet 2020

L'Alliance pour la Bonne Gouvernance (ABG), formation chère à Jonathan Bialosuka Wata, a réussi une grande mobilisation de ses militants à la marche (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

A chacun son "peuple" et sa "rue"

La rue ? Personne n'en a le monopole. Le "peuple" ? Nul n'en est l'incarnation exclusive. Dans une société démocratique, l'expression populaire est par définition plurielle. La démonstration -si (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting