Appel des laïcats chrétiens à la journée de prière du 23 février avec le Pape François
vendredi 16 février 2018

Les responsables des organisations des fidèles laïcs chrétiens, Catholiques, protestants, salutistes, pentecôtistes et évangéliques communément appelés églises du réveil, appellent à ne pas prendre à la légère l’invitation du Pape à prier pour la RDC et le Sud Soudan, le 23 février courant. Pour eux, la crise rd-congolaise n’est pas une crise ordinaire et le Saint-père sait de quoi il parle. La crise ne serait d’abord pas politique ni économique mais davantage spirituelle...

"Personne n’allume une lampe pour la mettre dans un lieu caché ou sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, afin que ceux qui entrent voient la lumière". (Lc 11,33)
Chers frères et sœurs, congolaises et congolais.
Nous sommes tous témoins de la persistance de la crise et de la détérioration du climat politique. Le pays va mal. Il ne faut pas se leurrer. Tenez, en ce début d’année, les humanitaires dénombrent, svp pas moins de 4 millions de déplacés internes dans notre pays. Les causes de cette catastrophe sont connues de tous. Et, c’est dans ces conditions que l’on croit pouvoir organiser des élections transparentes et apaisées !
Chers frères et sœurs, nous responsables des organisations des fidèles laïcats chrétiens, Catholiques, protestants, salutistes, pentecôtistes et évangéliques communément appelés églises du réveil, après mûres réflexions soutenues et éclairées par la prière et les supplications au Dieu vivant, le Père Créateur, le Père de notre Seigneur Jésus Christ qui est le Dieu de nos Ancêtres,
Nous sommes profondément touchés et reconnaissants à l’endroit du Pape François qui appelle pratiquement le monde entier à jeûner et prier pour notre pays et pour le Sud Soudan.
Congolaises et congolais. Ne prenons pas à la légère l’invitation du Pape. Il sait de quoi il parle. La crise de notre pays n’est pas une crise ordinaire. Au propre comme au figuré, les démons se déchainent contre la Nation congolaise. L’ennemi du genre humain, l’antique serpent, celui qu’on appelle Satan est à l’œuvre contre la Nation congolaise. A défaut de la faire disparaitre, il cherche à la faire imploser ou alors à la maintenir sous son joug à travers une gouvernance fondée sur le vice, la corruption, le mensonge pour empêcher l’éclosion du génie de ce peuple qui se consacre à Dieu et qui doit porter un souffle nouveau à la vie sur terre.
Voilà le fond caché de la crise qui n’est d’abord pas politique ni économique mais spirituelle. Le politique et l’économique ne se résoudront pas tant que le spirituel ne l’est pas.
Et c’est par la force de la prière que l’on résout les problèmes spirituels. Dans notre cas, ce pas n’importe quelle prière. C’est la prière avec jeûne (Mt 17,21) et, de manière solennelle comme les habitants de Ninives (Jonas 3,1-10). Nous devons nous repentir, tous. Du Chef de l’Etat à l’huissier, du général à la recrue, de l’Evêque au dernier baptisé, des grands parents aux petits enfants. Tous, nous devons nous repentir. Ou alors, nous allons tous périr (Lc13,3).
Voilà pourquoi, tout humblement nous appelons aujourd’hui la Nation congolaise à s’agenouiller de manière exceptionnelle pour implorer le pardon, la miséricorde, la grâce et la puissance de Dieu, le Père Créateur du Monde, le Dieu d’Amour, le Tout Puissant et Miséricordieux.
Nous appelons tous les congolais et toutes les congolaises vivant au pays et ceux qui à l’étranger le peuvent d’observer scrupuleusement la journée de vendredi 23 février. Que nul fils, nulle fille de cette Nation ne fasse autre chose que prier ce jour-là. Restons dans nos maisons en prière à partir de jeudi 22 février à 21heures jusqu’à vendredi 23 à 15 heures. Que le samedi 24, nous soyons dans nos églises pour la confession pour que le dimanche, la marche des chrétiens soient une marche pieuse et silencieuse, signe de notre obéissance au Seigneur qui voit notre souffrance et vient nous délivrer. (Gn 3,7).
- Prof Antoine Mwikilu Ndaye, secrétaire général du CALCC
- Prof Roger Bimwala, Président du Mouvement des laïcs salutistes, MLS
- Richard Demandona, Président du Comité provincial de l’oecumenisme de la ville - Province de Kinshasa
- Bruno Tshituka pour les laïcs des églises pentecôtistes et évangéliques
- Jean Pierre Buhendwa, Président du Forum National de la Jeunesse chrétienne

CAFCO sensibilise les chefs de partis politiques
vendredi 15 juin 2018

La valeur ajoutée des partis politiques dans l’alignement des femmes sur les listes électorale était l’objet de la matinée citoyenne avec les partis (...)
lire la suite
Jeudi 14 juin : les cambistes décrètent une journée sans change
jeudi 14 juin 2018

Les cambistes du Congo ont décrété jeudi 14 juin "journée sans change" à travers toute l’étendue de la capitale. Ce, à la suite de l’assassinat d’Arthur (...)
lire la suite
Maître Gims réagit par l’opus « Marabout 2 »
jeudi 14 juin 2018

Traduit en justice par son ancien producteur, Dadia Diakité alias Dawala, l’artiste musicien français d’origine congolaise, « Maître Gims » vient de (...)
lire la suite
Mon juste vivra par sa foi
jeudi 14 juin 2018

(Par l’Evangéliste Colin NZOLANTIMA) Depuis quelques années, nous sommes témoins de plusieurs évènements qui déstabilisent notre quiétude. Des (...)
lire la suite
Virus Ebola : Itipo centre de toutes les attentions
mercredi 13 juin 2018

Le village d’Itipo, dans la zone de santé d’Iboko, est désormais au centre de toutes les attentions. C’est, en fait, la seule aire de santé qui (...)
lire la suite
UNFPA et ECHO : les participants élaborent la feuille de route de l’appel à l’action
mercredi 13 juin 2018

Les organisations membres de l’Appel à l’action et celles engagées dans la lutte contre les violences basées sur le genre (VBG) en situation d’urgence (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting