PROCESSUS ELECTORAL, MARCHE DES LAÏCS, TRANSITION
Les précisions du président du FLNC, Elie Kapend
vendredi 16 février 2018

Le Président nationale du Front de Libération Nationale du Congo (FLNC), Elie Kapend Kanyimbu, a tenu hier jeudi 15 février, à Kinshasa, une conférence de presse au cours de laquelle il a livré son point de vue sur quelques sujets d’actualité en RDC. Il s’agit notamment du processus électoral, les différentes marches appelées par les laïcs catholiques, la transition. L’homme a tenu en haleine son auditoire deux heures durant.

Malgré les certitudes affichées par certaines officines politiques, le président du FLNC doute de l’organisation, en décembre, des élections en RDC. Il ne croit pas du tout en la fiabilité de la machine à voter autour de laquelle la Ceni sensibilise les électeurs. Cette machine, rappelle-t-il, avait été utilisée lors des élections aux USA, et cela avait débouché sur des contestations au point de recourir au comptage manuel des bulletins de vote. Le Front de Libération Nationale du Congo et l’OTAP ne sont donc pas favorables à l’utilisation de la machine à voter lors des prochaines élections. Pour eux, l’exemple de ce qui s’était pas passé aux USA devrait suffire à convaincre les congolais à rejeter la machine à voter. "Le FLNC n’est pas d’accord avec cette histoire de la machine à voter. Souvenez-vous des élections aux USA. La galère de notre peuple résulte des résultats des élections de 2006 et de 2011. S’il nous faut aujourd’hui aller aux élections, il nous faudra crédibiliser d’abord le processus. Que la CENI arrête avec cette affaire de la machine à voter car cela ne va pas aider la population congolaise ", a indiqué Elie Kapend Kanyimbu.

"ON NE PEUT UTILISER LA MARCHE POUR RESOUDRE LES PROBLEMES POLITIQUES"
Au cours de ce face-à-face avec les hommes des médias, Elie Kapend s’est également prononcée sur les marches que les Laïcs catholiques organisent pour obtenir l’application de l’Accord de la Saint Sylvestre. Le président du FLNC est formel : "ces marches ne sont pas opportunes" à ses yeux. Avec un brin d’humour, il assimile ces marches à de la gymnastique de la part des chrétiens qui y participent. Ce sont des exercices physiques pour Elie Kapend. Il croit dur comme fer qu’"on ne peut pas utiliser la marche pour résoudre les questions politiques."
"La marche c’est une forme de gymnastique. C’est pour la santé d’un individu. On ne peut utiliser la marche pour résoudre des problèmes politiques. Ne confondons pas la marche du Burkina Faso avec la marche de la CENCO. Quels sont les résultats qu’on aura après la marche ? Quel est ce Président qui acceptera de déposer sa démission parce que vous avez marché ? Espérons que cela soit possible, qui deviendra alors Président ? C’est Monsengwo ? Et là, il fera la politique ou l’église ? Ne confondons pas les choses...", a-t-il insisté.
Il n’y aura pas élection en ce mois de décembre en République Démocratique du Congo. En tout cas c’est ce que pense Elie Kapend Kanyimbu qui avait déjà prédit la non-organisation des élections en 2015. "Soyons clairs chers amis et ne nous voilons pas la face. Je ne crois pas à l’organisation des élections en décembre 2018. Je peux même dire qu’il n’y aura pas élections cette année", a-t-il affirmé.

TRAVAUX DE LA TRIPARTITE
La plus grande annonce lors de cette conférence de presse, c’est sans doute le démarrage des travaux de la tripartite (Gouvernement-opposition- et d’autres forces politiques) autour de la Conférence Nationale Souveraine à partir du 23 février courant à Kinshasa.
Selon le président du FNLC, "la transition n’a pas encore commencé. Il y a eu élection en 2006 et 2011, quelle est la situation de notre peuple aujourd’hui ? Parce qu’il vit des résultats de ces deux élections. Le problème des congolais aujourd’hui n’est pas le résultat des élections, mais surtout la gouvernance. Nous ne voulons pas amener notre population à la souffrance. Nous avons besoin de redonner à notre pays la valeur qu’il mérite...", a indiqué Elie Kapend Kanyimbu.
Didier KEBONGO

Bemba fait appel contre le jugement de première instance
vendredi 21 septembre 2018

* Voici pourquoi le chef du MLC ne peut pas être acquitté pour subornation des témoins ! C’est depuis mercredi dernier que Jean-Pierre Bemba Gombo, (...)
lire la suite
Elikya Mbokolo : " Je ne crois pas à la légitimité naturelle des fils à papa pour briguer le mandat électif au sommet de notre Etat "
vendredi 21 septembre 2018

* « Mon engagement politique ne doit pas être réduit à de basses considérations financières. C’est une insulte inadmissible », martèle ce professeur de (...)
lire la suite
Conférence sur les "atouts et faiblesses" de Kasa-Vubu, Mobutu, Kabila père et fils
vendredi 21 septembre 2018

La commission des intellectuels et cadres dirigeants catholiques de la paroisse saint Augustin de Lemba organise ce dimanche 23 septembre dans (...)
lire la suite
Jean-Pierre Bemba s’adresse à sa base ce samedi
vendredi 21 septembre 2018

Quelques jours après sa condamnation par la CPI dans l’affaire subornation de témoins, le leader du MLC va s’adresser à sa base. L’événement aura lieu (...)
lire la suite
L’Opposition a commémoré hier les victimes des 19 et 20 septembre 2016
jeudi 20 septembre 2018

Une messe d’action de grâce a été dite hier mercredi 19 septembre en la Cathédrale Notre Dame de Lingwala en mémoire des victimes des 19 et 20 (...)
lire la suite
Intérieur : le VPM Henri Mova reçoit le bâtiment construit par SESCO
jeudi 20 septembre 2018

*« L’inauguration de cet immeuble abritant le Secrétariat général du ministère est la preuve que l’Etat congolais est toujours debout et autonome », (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Foire agricole, et après ?

Une foire agricole dans la capitale rd congolaise ! Pourquoi pas ? La RDC n’étant pas qu’une merveille -et non un scandale- géologique. Ce pays situé au cœur de l’Afrique a aussi vocation à être le (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting