Préserver les universités de querelles politiciennes
vendredi 16 février 2018

Les diplômes d’universités sont aujourd’hui convoités. Pas seulement par des étudiants lambda, mais aussi par nombre d’acteurs politiques en quête de positionnement ou de repositionnement. Pas étonnant qu’à l’approche des élections de décembre 2018, l’on assiste à une ruée des politiques vers les universités. Occasion pour ces dirigeants en puissance ou en fonction de passer rapidement à l’épreuve du feu. Et, bien entendu, d’arracher via la mention grande distinction voire très grande distinction, un parchemin universitaire.
Cette ambition d’accumuler des grades académiques et de postuler au prestigieux corps professoral est certes légitime. Encore faut-il mériter cette réussite et être en mesure de continuer à faire rayonner la science. Il en va même du crédit de notre enseignement supérieur et universitaire. Ce qui ne semble toutefois pas être le cas. La soif du pouvoir primant de loin plus que l’intérêt pour la recherche.
Là où le bât blesse, c’est de voir des dirigeants politiques battre le record de tous les scientifiques qui les ont précédés, alors que certains n’ont même pas été réguliers aux cours. D’autres sont même invisibles de salles de classe pendant toute l’année académique.Malgré cela, leur réussite finale les attend, sous les applaudissements frénétiques avec force caméras.
On se rend vite compte que chaque homme politique veut se légitimer, en se dotant d’un diplôme d’université. Et puis, plus rien. Plus d’autres publications pour enrichir la science. D’où, faut-il mettre nos universités à l’abri de manœuvres politiciennes. De même, à l’abri de ceux qui s’obstinent à en faire une rampe de positionnement politique. Temple du savoir, l’université est tout, sauf un ring des querelles politiciennes. Tout sauf une machine à fabriquer des gradués, des licenciés, des docteurs plus par prestigeque par souci d’avancer la science.
La Rédaction

Attention danger !
vendredi 14 décembre 2018

Question à un franc symbolique à la suite de l’incendie de l’un des entrepôts de la CENI à Kinshasa : l’éditorial de Forum des As intitulé "Attention (...)
lire la suite
Et s’il avait les yeux rivés sur…2023 ?
jeudi 13 décembre 2018

Après Le Soir, la BBC. Après un journal culte belge, une radio-institution très british. Même le moins doué des communicants n’ignore pas cette loi (...)
lire la suite
Attention danger !
mercredi 12 décembre 2018

Kindu, Lubumbashi…ça commence à faire beaucoup. Accrochages entre partisans des candidats rivaux, incendie des bâtiments publics, interventions de la (...)
lire la suite
Ingérence…
mardi 11 décembre 2018

Dans ses tweets à la pelle, Donald Trump en a réservé quelques-uns pour la France. Plus particulièrement pour son commentaire sur la contestation (...)
lire la suite
Le soutien super VIP de Shadary
lundi 10 décembre 2018

Maître des horloges, Joseph Kabila l’est encore. Du haut de ses quasi 18 ans d’exercice du pouvoir, le Raïs ne l’ignore pas. Le temps qu’il passe le (...)
lire la suite
Foule et électeurs
vendredi 7 décembre 2018

Des foules. Encore des foules. Toujours des foules. Et partout. Voilà résumées les success stories des trois principaux candidats à la (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting