ENCOURAGEANT L’ENTREPRENEURIAT LOCAL
Le ministre Ingele fait confiance à Great Lake Energy pour la construction d’une centrale sur les rapides de Kinsuka
mercredi 7 février 2018

{{C'est suffisamment rare pour être souligné. Le ministre de l'Energie et Ressources hydrauliques, Jean-Marie Ingele Ifoto, a conclu le 2 février avec Great Lake Energy, société congolaise avec un actionnariat à 100% congolais, un accord de réalisation des études relatives à la construction et à l'exploitation d'une centrale hydroélectrique sur les rapides de Kinsuka, sur l'ile de Kuidi, en aval de Kongo Central. A terme, le projet aura une capacité de 200 à 300 MW. }} Bien qu'encourageant l'entrepreneuriat local, l'accord conclu avec Great Lake Energy est tout sauf un cadeau. Cette société a bien été mise en compétition avec d'autres structures avant de rafler la mise. On explique que le 1er février 2017, sur instruction du ministère de l'Energie, UCM (Unité de Coordination et de Management des projets du ministère) a pris contact avec cette société pour juger de la fiabilité du projet, discuter de ses impacts environnementaux et sociaux possibles, vu sa proximité avec la ville de Kinshasa, et évaluer la capacité de Great Lake Energy à en assurer la réalisation. Ce n'est pas tout. Six mois plus tard, en juillet de la même année, une mission d'ingénieurs du Secrétariat général à l'Energie, de la CNE et d'UCM diligentée sur le site du projet en a confirmé le potentiel hydroélectrique de l'ordre de 200 MW en étiage, et 300 MW en période de hautes eaux. {{A CAPACITE EGALE, AVANTAGE AUX NATIONAUX}} Yves Kabongo de Great Energy Lake apprécie à sa juste valeur cette nouvelle dynamique avec les autorités congolaises de promouvoir les autochtones compétitifs. "Les investissements directs étrangers, c'est très bien mais il y a des locaux aussi qui ont accès à ces mêmes structures de financement. Donc quand la compétition est là, à capacité égale, il est toujours mieux de favoriser les autochtones, dans le cadre du contenu local pour que nous puissions nous approprier notre économie...", conseille Yves Kabongo. Des sources à l'Unité de Coordination et de Management des projets du ministère, affirment que Great Lake Energy est en pourparlers avancés avec d'importants conglomérats industriels chinois en vue de former un partenariat capable de mobiliser rapidement les fonds nécessaires à la réalisation du projet, dès lors que les études projetées en auront établi la faisabilité technique, économique et environnementale. La construction de cette nouvelle infrastructure hydro-électrique va accroître l'approvisionnement en énergie de la RDC, et notamment de sa capitale Kinshasa. Il permettra également de résorber le déficit chronique sur le réseau interconnecté de la Snel et de répondre à la croissance de la demande pour les habitants de la capitale. {{Didier KEBONGO}}
Le rapport de la Revue conjointe du secteur agricole validé hier
mercredi 13 février 2019

La Revue conjointe du secteur agricole en République démocratique du Congo est enfin viable. Le rapport final de ce document, élaboré pour (...)
lire la suite
BCC : Déogratias Mutombo pour une fiscalité à même d’accroître le budget de l’Etat
mardi 12 février 2019

Le gouverneur de la Banque centrale du Congo a dressé le bilan de la situation économique et financière ainsi que de la stabilité financière de son (...)
lire la suite
La bancarisation couvre actuellement 88% d’agents et fonctionnaires de l’Etat
jeudi 7 février 2019

Plus de 88% d'agents et fonctionnaires de l'Etat sont bancarisés. Tel est le résultat de la bancarisation de la paie initiée par le Gouvernement. (...)
lire la suite
Le plan Kimbembe Mazunga pour remettre la SCTP sur les rails
jeudi 7 février 2019

L'ancien patron de la Société commerciale des transports et de ports (SCTP), Kimbembe Mazunga n'est pas homme à se donner en spectacle. Il ne parle (...)
lire la suite
Les agents de l’ex. Onatra exigent la suspension du DG Mukoko Samba
vendredi 1er février 2019

{{ {* Le personnel de cette entreprise publique se plaint d'accuser de 19 mois d'arriérés de salaires} }} {{Un mouvement spontané de grève a (...)
lire la suite
Sonahydroc : les travailleurs réclament dix mois d’arriérés !
vendredi 1er février 2019

{ {{* Selon certaines indiscrétions, c'est seulement hier dans les après-midi que le DG Hubert Miyimi aurait ordonné le début de la paie de deux mois (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting