C’est depuis hier que le Saint-Père a nommé...
mercredi 7 février 2018

C’est depuis hier que le Saint-Père a nommé Mgr Fridolin Ambongo Besungu, Archevêque métropolitain de Mbandaka-Bikoro comme Archevêque coadjuteur de l’Archevêché de Kinshasa. De ce fait, il est virtuellement Archevêque de Kinshasa en remplacement du Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya et ce, dès que sa démission sera actée par Sa Sainteté le Pape François. On note que le Cardinal Monsengwo Pasinya, 79 ans, a atteint l’âge canonique de la retraite qui est de 75 à 80 ans pour les Cardinaux.

Selon le droit canon, Un Archevêque ou Evêque coadjuteur est un Evêque auxiliaire qui a le droit de succession immédiate sur le siège diocésain de l’Evêque ou de l’Archevêque mort ou démissionnaire. Pour le cas d’espèce, il s’agit de la démission du Cardinal Monsengwo Pasinya auprès du Saint-Père pour limite d’âge.
A ce titre, Mgr Fridolin Ambongo Besungu peut déjà être considéré comme Ordinant de l’Archevêché de Kinshasa. Car le transfert de son siège de Mbandaka-Bikoro à Kinshasa est déjà chose acquise par la décision de nomination du Saint-Père notifiée hier par la Nonciature Apostolique en RDC.
Fridolin Ambongo Besungu est né le 24 janvier 1960 à Boto, dans le diocèse de Molegbe, dans le septentrion de l’actuelle province du Nord-Ubangi. Il a d’abord suivi les cours de philosophie au séminaire de Bwamanda (Kinshasa) ainsi que de théologie à l’Institut Saint-Eugène de Mazenod de Kinshasa.
Par la suite, Fridolin Ambongo s’engage dans l’ "Ordre des Frères mineurs capucins " (OFM). C’est en 1981 qu’il prononce ses premiers vœux suivis en 1987 des vœux perpétuels. Il devient prêtre catholique le 14 août 1988. Sur le plan académique, Mgr Fridolin Ambongo Besungu est diplômé en Théologie morale de l’Académie Alphonsienne à Rome. Il a également enseigné la théologie morale à l’Université Catholique du Congo (UCC) de Kinshasa.
Le Pape l’élève comme Evêque en 2005 et le nomme, le 6 mars 2005, Evêque de Bokungu Ikela dans la province de l’ancien Equateur. Il cumule cette fonction avec celle d’Administrateur apostolique de l’Archevêché de Mbandaka-Bikoro. Mgr Fridolin Ambongo Besunga est aussi Président de la Commission épiscopale Justice et Paix de la CENCO.
Le 12 novembre 2016, le Saint-Père le désigne comme Archevêque de Mbandaka-Bikoro. Il est Vice-Président de la CENCO depuis juin 2016. Quant au Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, Archevêque de Kinshasa qui vient de déposer sa démission à Sa Sainteté le Pape François, on retient qu’il fait partie de l’armature de l’élite scientifique du Vatican. Raison pour laquelle, le Pape François l’a désigné membre du Collège spécial composé de neuf Cardinaux.
Celui-ci a la lourde tâche de l’assister dans l’exercice de son Pouvoir intemporel et surtout dans les reformes à amorcer pour le bien de l’Eglise catholique. On comprend dès lors que ces neuf Cardinaux du Collège spécial du Saint-Père brillent sans nul doute par leur savoir fabuleux. Ce qui est la particularité de Laurent Monsengwo Pasinya, le Cardinal-Archevêque de Kinshasa.
Les Congolais ont encore fraiche en mémoire la maitrise dont a fait montre l’ancien Archevêque métropolitain de la ville de Kisangani qui avait présidé de main de maître, en 1991-1992, les travaux de la Conférence nationale souveraine (CNS). Les Congolais découvraient alors l’intelligence de haut vol de Mgr Laurent Monsengwo Pasinya. L’Archevêché de Kinshasa, le plus important de tous les diocèses mais surtout le plus politique de tous, lui était dès lors ouvert après l’intermède à Kisangani, où le Pape Jean-Paul II l’ordonne Monseigneur et Evêque-Auxiliaire en juin 1980. Monsengwo Pasinya commence alors une riche carrière épiscopale jusqu’à la dignité de Cardinal, le troisième de la RDC après Joseph-Albert Malula mort en 1989 et Frédéric Etsou Nzabi-Bamwungwabi, décédé en 2006.
KANDOLO M.}

Elections : pari globalement gagné
lundi 31 décembre 2018

* En dépit des incidents constatés çà et là à travers le pays, les Congolais ont voté hier dans un climat relativement apaisé. Malgré une pluie (...)
lire la suite
L’ambassadeur Bart Ouvry a 48 heures pour quitter la RDC !
vendredi 28 décembre 2018

C’est l’escalade, entre la RDC et l’Union européenne (UE). Kinshasa,par la voix du Vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères et (...)
lire la suite
Elections oui, mais dans la paix
jeudi 27 décembre 2018

« Les scrutins sont un moment important, certes, mais ils ne sauraient justifier que le sang des Congolais coule encore », fait remarquer cet (...)
lire la suite
Mgr Ambongo : Pour la RDC, "la vraie paix exige les élections le 30 décembre"
mercredi 26 décembre 2018

La messe de Noël est traditionnellement un des moments que choisit l’église catholique rd congolaise pour adresser un message fort aux Congolais et, (...)
lire la suite
CENI : Le dernier lot de bulletins à Kinshasa depuis samedi
lundi 24 décembre 2018

* Avec l’arrivée de ces imprimés, il n’y a plus d’obstacle à la tenue d’élections le 30 décembre. Plus rien ne devrait s’opposer à l’organisation des (...)
lire la suite
Lamuka ne boycottera pas le scrutin
samedi 22 décembre 2018

* Mais la plateforme qui porte la candidature de Fayulu rassure qu’elle ne permettra pas un autre ajournement après le 30 décembre. La coalition (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Un scrutin synonyme d’auto-prise en charge

Les Congolais ont bel et bien voté hier dimanche 30 décembre. La tenue du scrutin constitue en elle-même un exploit. Car, ces élections ont été entièrement financées par le Gouvernement congolais. (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting