Dernière minute :
RETOMBEES DE LA SIGNATURE DU PROTOCOLE D’ACCORD AVEC GREAT LAKE ENERGY
Bientôt une centrale sur les rapides de Kinsuka
lundi 5 février 2018

{{La société Great Lake Energy, investisseur-développeur du Projet Ruzizi III, a conclu jeudi 1er février, avec le ministère de l'Energie et Ressources hydrauliques, un accord de réalisation des études relatives à la construction et l'exploitation d'une centrale hydroélectrique sur les rapides de Kinsuka sur l'ile de Kuidi, d'une capacité de 200 MW. La partie congolaise était représentée par le ministre de l'Energie et Ressources hydrauliques, Ingele Ifoto.}} L'objectif de ce projet de nouvelle infrastructure hydro-électrique, consiste à accroître l'approvisionnement énergétique de la RDC, et notamment de sa capitale Kinshasa. Il permettra également de résorber le déficit chronique sur le réseau interconnecté de la Snel et de répondre à la croissance de la demande pour les habitants de la capitale. Le projet est développé en partenariat public-privé. Et c'est la partie privée qui est en tournée dans la sous-région des Grands-Lacs. C'est un consortium constitué de deux firmes, la société Industrial Promotion Services (IPS) du Kenya, filiale du groupe Aga Khan, et l'entreprise SN Power de la Norvège. A Kinshasa, l'investisseur-développeur de Ruzizi III a présenté au ministre Ingele un aspect très important du projet, à savoir la sécurisation du site du projet pendant la construction et l'exploitation. La délégation s'est dite très satisfaite de sa rencontre avec le ministre de l'Energie et Ressources hydrauliques, car elle a reçu le soutien du gouvernement congolais. Or sans cette assistance de la part de l'Exécutif de la RDC, explique-t-elle, ce projet ne peut pas se réaliser. Conformément aux discussions qu'ils ont eues, le projet peut commencer dans deux ans à dater de la date de signature du protocole d'accord. Dans l'entre-temps, ils vont faire les démarches pour boucler le financement du projet, dont le montant global n'a pas été révélé. Des sources à l'UCM, Unité de Coordination et de Management des projets du ministère, affirment que Great Lake Energie est en pourparlers avancés avec d'importants conglomérats industriels chinois en vue de former un partenariat capable de mobiliser rapidement les fonds nécessaires à la réalisation du projet, dès lors que les études projetées en auront établi la faisabilité technique, économique et environnementale. Après la RDC, la délégation de Great Lake Energy s'est rendue au Rwanda et au Burundi. {{Didier KEBONGO }}
Les missions non prévues au budget ne seront plus acceptées
lundi 18 novembre 2019

COMPTE-RENDU DE LA 10ème REUNION ORDINAIREDU CONSEIL DES MINISTRES Vendredi 15 novembre 2019 Sous la direction de Son Excellence le Professeur (...)
lire la suite
L’organisation d’un deuxième recensement des Congolais, une priorité de l’UNFPA
lundi 18 novembre 2019

L'organisation d'un deuxième recensement de la population en RDC constitue une priorité pour le Fonds des Nations-Unies pour la population (FNUAP). (...)
lire la suite
Une forte mobilisation autour de Fridolin Ambongo, le désormais "Grand conseiller de la nation"
lundi 18 novembre 2019

Une ambiance chaleureuse a régné au stade des Martyrs de la Pentecôte, hier dimanche 17 novembre, à l'occasion de la messe de prémices de son (...)
lire la suite
Cardinal Ambongo : "Tournons ensemble le regard vers l’avenir"
lundi 18 novembre 2019

*Au cours de son homélie, l'archevêque métropolitain de Kinshasa pousse à l'optimisme : "Malgré les difficultés du moment, nous devons espérer un Congo (...)
lire la suite
Les femmes africaines n’entendent plus être...
lundi 18 novembre 2019

Les femmes africaines n'entendent plus être reléguées à l'arrière-cour des instances de prise de décision de leurs Etats respectifs. Bien au contraire. (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting