Produits laitiers interdits : hausse des prix chez les marques concurrentes
jeudi 1er février 2018

La dernière mesure du Gouvernement congolais interdisant l’importation, la commercialisation et la consommation des produits laitiers conditionnés sur le site de la société Lactalis en France laisse peu de choix aux femmes allaitantes. Sur différentes places de commerce de la capitale particulièrement au Marché central, les marques concurrentes de ces produits infantiles et nutritionnels interdits connaissent une hausse des prix.

Un tour dans cette grande place de négoce de Kinshasa suffit pour comprendre que la gamme de ces produits énumérée par le ministre du Commerce extérieur, en l’occurrence le lait infantile de premier âge contaminé par des salmonelles ne sont plus visibles dans les étalages des marchés. Les supers marchés ne sont pas en reste. Les rayons ne comptent que les produits autorisés. « C’est bien pour notre santé. Il est mieux pour nous de nous retrouver devant un seul choix que d’avoir plusieurs produits qui ne sont pas sains », explique une ménagère rencontrée à la 7ème Rue Limete.
Si la décision du Gouvernement est saluée de deux mains, la plupart des parents souhaitent que le ministère de l’Economie nationale pèse de son poids pour que la baisse des divers produits laitiers sur le marché congolais « ne soit pas une occasion pour les commerçants ou les exportateurs de revoir à la hausse les prix des quelques produits restés sur le marché comme il en est le cas depuis que cette mesure gouvernementale a été prise ».
Depuis lundi dernier, des produits tels que Phosphantine, Lait de France, Blédine, Nutrias…se vendent un peu plus chers qu’avant. Les consommateurs sont obligés par exemple de débourser aujourd’hui 11.600 Fc pour acquérir une boite du lait Nursie au lieu de 9.400 Fc comme jadis. Ce qui n’arrange guère les acheteurs qui pointent d’un doigt accusateur les commerçants.
Dans un communiqué officiel publié lundi 29 janvier, , le ministre d’Etat chargé du Commerce extérieur a instruit les services habilités de procéder au retrait du marché et à la destruction des produits Lactalis suivant les normes. Selon le même document, tous les services d’ordre opérationnel oeuvrant aux frontières et sur toute l’étendue de la RDC sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution de ces mesures. Parmi ces produits figurent Picot, Céréales Céréline, Amlik, Procare, Santuri.
L’alerte sur la contamination de ces produits avait été donnée en France en décembre 2017, avec un décompte de 35 bébés contaminés.
Lire ci-contre , la liste des produits laitiers frappés d’interdiction d’importation.
Rachidi MABANDU

La BAD invite les Africains à amorcer la transformation structurelle de leur économie
jeudi 24 mai 2018

La jeunesse et l’environnement ont été au cœur des Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (BAD), dont les assises se tiennent à (...)
lire la suite
RDC : la Banque mondiale se mobilise pour booster le secteur agricole
mardi 22 mai 2018

La sécurité alimentaire en République démocratique du Congo a été au cœur d’un forum organisé le week-end dernier à Kinshasa. Au cours de ces assises (...)
lire la suite
Rumeur sur la grève des transporteurs : l’ACCO parle de l’intox
lundi 21 mai 2018

Il n’y aura pas de grève des transporteurs en commun à Kinshasa, car ce lundi 21 et mardi 22 mai, tel que l’a laissé entendre une folle rumeur qui a (...)
lire la suite
INSS : organisations patronales, partenaires sociaux et élèves édifiés sur la loi sur la sécurité sociale
lundi 21 mai 2018

Des organisations patronales, des partenaires sociaux ainsi que des élèves de Kinshasa ont découvert, à travers trois journées portes ouvertes, (...)
lire la suite
Le DG Jean-Louis Kayembe lance les opérations des remboursements des avoirs de déposants
vendredi 18 mai 2018

Comme annoncé la semaine dernière, la Banque Centrale du Congo a procédé hier jeudi 17 mai à la libération financière des déposants de la Banque (...)
lire la suite
Agents et cadres remercient le Chef de l’Etat
vendredi 18 mai 2018

L’ambiance a été totale le mardi 15 mai dans la cour intérieure du siège nationale de la Banque centrale du Congo (BCC). En cause, la reconduction, (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting