Un dauphin à l’angolaise ?
vendredi 29 septembre 2017

Un Lourenço rd congolais ? Imaginable ? Envisageable ? Possible ? Et même probable ? Bien sûr qu’en kabilie la question est -encore- taboue. Tant un halo de mystère entoure le sujet relatif au candidat à la présidentielle. En la matière, une espèce d’omerta bien partagée est observée. Strictement.
Pourtant, le temps presse. Et qu’au bout du bout des transitions, il y aura bien les élections. En tête desquelles la présidentielle. Si la Constitution reste en l’état, il va bien falloir que le chef de la Majorité encore au pouvoir se fasse à l’idée d’aborder la question. Et que finalement la kabilie se choisisse un joker. Avec pour mission de conserver le pouvoir par des voies démocratiques.
Tiens ! C’est cela même la vocation d’une formation politique : la conquête, l’exercice et la conservation -le plus longtemps possible - du pouvoir via les urnes. Le MPLA au pouvoir à Luanda depuis 1975 n’a rien fait d’autre qu’appliquer cet abc de la vulgate démocratique.
Loin des tropiques, les démocrates-chrétiens allemands-CDU/CSU- viennent de renouveler leur bail de quatre ans en maintenant Angela Merkel au pouvoir. Un quatrième mandat d’affilée pour la chancelière ! Que dire de Vladimir Poutine qui avait même propulsé son Premier ministre Medvedev, le temps d’un mandat. Question de se conformer à la loi fondamentale russe. Quitte à revenir au Kremlin.
Alors, pourquoi ne pas rêver pareil scénario en RDC ? Autrement dit, imaginer un dauphin qui porterait les couleurs de la kabilie à la prochaine élection présidentielle. Un oiseau rare dont le challenge serait de permettre à la majorité sortante de garder les manettes de l’Etat.
Penser à ce scénario ne relève plus ni d’une vue de l’esprit, ni de la politique-fiction. Car, d’une hypothèse d’école, le cas de figure d’une présidentielle avec un autre candidat pour la coalition aux affaires paraît s’imposer de plus en plus. Ce, au regard de la Constitution dont les fondamentaux n’ont guère été modifiés. Alors, ce sera qui ce Lourenço congolais ? José NAWEJ

Vivement le parler vrai
vendredi 20 octobre 2017

Entre deux courses pour la survie quotidienne, des chiffres, des formules, des slogans… reviennent comme en écho dans les oreilles du Congolais. (...)
lire la suite
Le revers de la personnification des enjeux du pays
jeudi 19 octobre 2017

Une question qui ne devrait pas en être une, mais qui en devient une, contexte zaïro-congolais oblige : qui a été élu au Conseil onusien des droits (...)
lire la suite
Un congrès à enjeu planétaire
mercredi 18 octobre 2017

Au moins autant que celle des Etats-Unis, la politique intérieure chinoise intéresse le vaste monde. Aujourd’hui plus qu’hier. D’où, l’intérêt (...)
lire la suite
En attendant …Nikki Haley
vendredi 13 octobre 2017

Faudrait-il s’en formaliser, en pleurer ou… en rire ? « Juger, c’est refuser de comprendre » disait l’écrivain doublé d’académicien français, Jean (...)
lire la suite
En attendant …Nikki Haley
jeudi 12 octobre 2017

Faudrait-il s’en formaliser, en pleurer ou… en rire ? « Juger, c’est refuser de comprendre » disait l’écrivain doublé d’académicien français, Jean (...)
lire la suite
Encore et toujours l’Est
mercredi 11 octobre 2017

Kinshasa n’est pas le Zaïre, aimait à dire Mobutu dans toutes les langues. Cette citation culte du Maréchal-Président n’avait pas que son côté (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting