DECLARATION DU NONCE APOSTOLIQUE
Le Pape François conditionne sa visite par les élections
jeudi 14 septembre 2017

Il revient d’une longue tournée sur fond humanitaire dans l’ancien Kasaï Occidental littéralement dévasté par la guerre entre la milice du Grand-chef Kamwina Nsapu et les FARDC. Lui, c’est Mgr Montemayor, Nonce apostolique, c’est-à-dire le Plénipotentiaire du Saint-Siège à Kinshasa qui s’est exprimé hier devant la presse, encore sous le choc de la détresse extrême que vivent les populations du Kasaï (Kasaï central et Kasaï) menacées de famine à cause de ces affrontements armés.

Mais avant toute chose, le Nonce apostolique a tenu d ‘abord à faire une mise au point sur le voyage que devrait entreprendre le Saint-Père en RDC. Mgr Montemayor avait longuement échangé avec le Souverain pontife. Ce dernier ne viendra pas. Car il conditionne toute venue en RDC par la tenue des élections conformément à la Constitution.
Le Pape exige que celle-ci soit respectée notamment par la tenue des élections comme prévue pour assurer l’alternance démocratique. C’est la clé de la stabilité politique et donc de la préservation de la paix en RDC, condition sine qua non du développement du pays. Pour le Souverain pontife, il n’y a pas d’autre voie pour que la RDC sorte de l’ornière actuelle.
On peut facilement comprendre cette position du Saint-Père qui est un homme de paix. C’est du reste cet aspect qui motive les conditions qu’il pose pour toute visite pastorale en RDC. Le Saint-Père apporte une pression de plus pour obtenir la tenue des élections conformément à la Constitution dont il exige respect. Ces pressions du Vatican viennent s’ajouter à celle que la Communauté internationale exerce chaque jour sur les autorités de Kinshasa pour obtenir la tenue des élections au plus tard le 31 décembre 2017 conformément à l’Accord de la Saint Sylvestre. C’est sa mise en œuvre qui pose problème jusqu’à ce jour.
C’est ce qui justifie une réunion sur la crise en RDC qui se tiendra en marge de l’Assemblée générale de l’ONU qui a commencé ses travaux le mardi dernier à New York. Deux semaines auparavant, le Vice-Premier ministre belge et ministre des Affaires étrangères Didier Reynders expliquait depuis Bruxelles les objectifs de cette rencontre à laquelle il prendrait part.
Il s’agit d’imposer la stricte application de l’Accord de la Saint-Sylvestre, seule planche de salut pour sortir la RDC de la situation de crise politique profonde. Ce qui suppose le respect des délais consignés dans ce document pour la tenue des élections qui tombe au 31 décembre.
On comprend dès lors qu’à New York, puisqu’il est question de lever l’impasse dans la mise en œuvre de l’Accord du Centre-interdiocésain, la Communauté internationale impose un nouveau round des négociations entre le « Rassemblement » et la MP. Au fait la solution au blocage actuel passe par un même entendement de l’Arrangement particulier par ces deux camps.
C’est donc de revenir là où il y a eu désaccord dans l’élaboration de l’Arrangement particulier qui était déjà arraché par la médiation catholique de la CENCO à 98% des points comme reconnu par tous les négociateurs. Ensuite d’imposer l’application de l’Accord à la vitesse du son. KANDOLO M.

Henri Yav installe un comité consultatif
vendredi 17 novembre 2017

*La mise en place de ce comité constitue un signal fort envoyé en direction des investisseurs et des Partenaires internationaux sur la (...)
lire la suite
La Société civile pour le renforcement du contrôle budgétaire
vendredi 17 novembre 2017

Des organisations de la société civile viennent de rendre public le rapport de contrôle citoyen sur l’analyse de l’exécution de la loi des finances (...)
lire la suite
Le geste de Serge Mayamba salué
vendredi 17 novembre 2017

Le député national Serge Mayamba Massaka est un élu responsable. Républicain même. Le fait est rare pour être souligné. Selon des sources à l’Assemblée (...)
lire la suite
Sénat : Martin Kabwelulu en difficulté
vendredi 17 novembre 2017

Il a arpenté hier les couloirs de la salle ces Conférences internationales, où se tiennent les plénières du Sénat. Lui, c’est Martin Kabwelulu, (...)
lire la suite
Le processus électoral au centre des discussions entre Aubin Minaku et des diplomates occidentaux
vendredi 17 novembre 2017

Les élections en RDC avec les différentes étapes contenues dans le calendrier électoral publié par la CENI ont été hier au cœur des échanges entre le (...)
lire la suite
L’UE préoccupée par les déclarations de certains responsables militaires et civils
vendredi 17 novembre 2017

* Les 27 exhortent, par ailleurs, les organisateurs des manifestations à adopter une attitude non-violente La Délégation de l’Union européenneà (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Et si les Kinois décrétaient la mort de la "Ville morte " ?

Bye bye " ville morte " et bienvenue à l’évaluation. Un exercice vieux de plus d’un quart de siècle. Succès, échec. Mot d’ordre suivi massivement, appel ignoré ou rejeté. A chaque chapelle son verdict. (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting