Du choc des extrêmes jaillit le feu
jeudi 7 septembre 2017

Intellectuel de haute volée, feu Z’Ahidi Arthur Ngoma aimait à dire qu’entre le pour et le contre, il y avait le sérieux. Une façon pour cet ancien fonctionnaire de l’UNESCO de refuser le fétichisme idolâtre inhérent à l’extrémisme. Ce credo trouve un terrain hyper fertile sur la scène politique congolaise.
Hier comme aujourd’hui, une bipolarisation, synonyme du choc des extrêmes, prive le plus souvent le pays du nécessaire consensus. Pourtant, Dieu seul sait si la RDC a besoin des hommes de synthèse. Pendant les années transition version 90, se battaient au couteau l’Union sacrée de l’opposition radicale et les Forces politiques du conclave. C’est-à-dire la coalition hétéroclite anti Mobutu et les partisans du Maréchal-président. D’un côté, ceux qui exigeaient le départ hic et nunc de Mobutu et, de l’autre, ceux qui se battaient pour la pérennité de son pouvoir.
On avait à choisir entre les deux offres, tout aussi maximales qu’irréalistes, voire surréalistes.
Car, dans les conditions de l’époque, on ne voyait pas comment, par la seule pression populaire, le Régime militariste et policier de Mobutu pouvait s’effondrer. De même qu’il était tout aussi illusoire d’imaginer le Maréchal s’éterniser au pouvoir. Entre les deux positions, il y avait place à un juste milieu.
Comme pour donner raison à l’historien athénien Thucydide, qui disait que l’histoire était un perpétuel recommencement, voilà que ce cas de figure se dessine une fois de plus.
L’appel de l’opposant Félix Tshisekedi à une vaste coalition anti Raïs n’est pas sans rappeler l’Union sacrée de l’époque. Face à cette espèce de "tout sauf Kabila" se dresse le "tout avec Kabila". Comme antidote à ces deux extrémismes potentiellement dangereux pour le pays, ce proverbe tirait de l’Antiquité gréco-latine. A savoir qu’en toute chose, il faut savoir raison garder. Alors, vivement le sérieux entre le pour et le contre ! José NAWEJ

Encore et toujours la transition
vendredi 25 mai 2018

Sous les tropiques rd congolaises, la transition a la peau dure. Très dure même. On la chasse, elle revient au galop. On lui tord le cou avec (...)
lire la suite
Kagamé joue et… gagne
jeudi 24 mai 2018

Tapis rouge à Paris pour Paul Kagamé. Tête-à-tête à l’Elysée avec son homologue français. Bien plus qu’un rituel protocolaire lorsqu’il s’agit du (...)
lire la suite
Derrière l’Union sacrée, le je t’aime moi non plus ?
mercredi 23 mai 2018

Et revoici le tandem Katumbi-Fatshi. Presque main dans la main arpentant les avenues de Washington DC. Deux hommes regardant dans la même (...)
lire la suite
En mode clair-obscur…
mardi 22 mai 2018

Parier un kopeck sur la lisibilité du processus politique en Rd Congo, un risque. Un grand risque. Les bookmakers d’ici et d’ailleurs sont avertis. (...)
lire la suite
En mode clair-obscur…
lundi 21 mai 2018

Parier un kopeck sur la lisibilité du processus politique en Rd Congo, un risque. Un grand risque. Les bookmakers d’ici et d’ailleurs sont avertis. (...)
lire la suite
Un mariage princier aux saveurs...africaines
vendredi 18 mai 2018

Le Royaume Uni s’apprête à vivre un big event. Il s’agit du "Royal wedding". Un mariage princier dont le retentissement ira bien au- delà des (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting