REAGISSANT AUX PROPOS DE LA CENCO
EIP : "Les Evêques s’érigent en Comité de suivi"
lundi 24 avril 2017

Les membres fondateurs, co-fondateurs et du Conseil des Représentants de l’Entente inter provinciale, taclent les évêques catholiques à la suite de leur déclaration sur la situation sociopolitique actuelle en RDC. Dans une déclaration rendue publique hier dimanche 23 avril, les communautés de base notent, non sans surprise désagréable, que " les Evêques s’érigent en Comité de suivi et reviennent sur l’implication de la communauté internationale alors que la mission des bons offices a été essentiellement congolaise ".

Pour l’EIP, la CENCO semble remettre en cause les efforts fournis par le chef de l’Etat et énoncés dans son adresse à la Nation via les deux chambres réunies en Congrès. Les Communautés, dont le rôle entre autres est de veiller à la paix et la bonne entente entre Congolais, rappellent aux Evêques la laïcité de l’Etat congolais, et donc qu’à ce titre, "l’implication de toutes les couches sociales de notre pays au processus sociopolitique est un devoir citoyen. "
Lire ci-dessous, la déclaration des communautés de base en réaction aux propos des Evêques. Didier KEBONGO

DECLARATION DES COMMUNAUTES DE BASE DE L’ENTENTE INTER PROVINCIALE (E.I.P) SUITE LA POSITION DE LA CONFERENCE EPISCOPALE NATIONALE DU CONGO (CENCO) SUR LA SITUATION SOCIO-POLITIQUE ACTUELLE EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

Nous, membres fondateurs, co-fondateurs et du Conseil des Représentants de l’Entente Inter Provinciale E.I.P en sigle, représentants les communautés de base réunies au sein des Associations socio-culturelles de la République Démocratique du Congo ;
Conscients du rôle historique joué par l’église catholique avant et après l’indépendance de notre pays, en passant par la Conférence Nationale Souveraineté jusqu’aux pourparlers du Centre Interdiocésain ;
Conscients de la situation politique de l’heure, avons suivi avec attention soutenue la déclaration des Evêques catholiques en date du 21 Avril 2017 et y relevons ce qui suit :
1. Les communautés de base constatent qu’ayant reçu a deux reprises le mandat du Chef de l’Etat Son Excellence Joseph KABILA KABANGE afin d’obtenir l’inclusivité de la classe politique congolaise au dialogue, la CENCO, après âpres négociations s’est dessaisie du dossier et a remis les conclusions partielles au Chef de l’Etat en dénonçant l’égoïsme de la classe politique congolaise au mépris de l’intérêt général.
2. Les communautés de base constatent que les Evêques catholiques, quoique représentant une frange de la population congolaise ne sont pas les seuls à se soucier de la vie sociale et politique du peuple congolais.
3. Les communautés de base rappellent que la CENCO n’ayant pas obtenu l’inclusivité exigée par le Chef de l’Etat et n’ayant pas atteint l’objectif de désignation du Premier ministre et du Président du Comité National de Suivi de l’Accord, il revenait alors au Garant de la Nation et de la paix de prendre ses responsabilités conformément à la Constitution.
4. Les communautés de base se réjouissent de la nomination constitutionnelle de Son Excellence Monsieur le Premier Ministre BRUNO TSHIBALA NZENZE issu du Rassemblement et attendons la formation du Gouvernement d’Union Nationale pour qu’il s’occupe du social des congolais et de l’organisation des élections, deux missions essentielles lui confiées par le Président de la République.
5. Les communautés de base sont étonnées et désagréablement surprises de constater que les Evêques s’érigent en Comité de suivi et reviennent sur l’implication de la Communauté Internationale alors que la mission des bons offices a été essentiellement congolaise.
6. De ce fait la CENCO semble remettre en cause les efforts fournis par le Président de la République et énoncés dans son discours à la Nation devant les deux chambres réunies en Congrès,
7. Les communautés de base voudraient rappeler aux Evêques que la République Démocratique du Congo est un Etat laïc et qu’à ce titre l’implication de toutes les couches sociales de notre pays au processus socio-politique est un devoir citoyen. Point n’est besoin de faire renaître dans le Chef des Congolais le sentiment de division.
8. Les communautés de base invitent ardemment :
- Le Chef de l’Etat à aller à l’essentiel pour la paix et la cohésion sociale dans notre pays ;
- Le Peuple congolais à faire confiance au Chef de l’Etat, à la retenue et au sentiment d’unité nationale afin de participer au processus politique engagé vers les élections crédibles et apaisées que nous souhaitons tous de nos vœux.
Fait à Kinshasa, le 22 Avril 2017

Pour les Communautés de base
1. BARTHELEMY OKITO OLEKA
2. Lambert LWAMBA Iwa NEMBA
3. TSHISUNGU LUBAMBU
4. JEAN DIUR MULAND
5. MULONGO N’SAIE ESAIE
6. PIERRE KASENGEDIA MUTOMBE
7. JOSE OKHONDA
8. ISAMENE ELIMA
9. MAONEWA MUZALIWA
10. KASEREKA WE LUBIRO
11. BESOKE ELESE
12. JEAN MARIE NTANTU MEY
13. VERONIQUE NDINGANI
14. ALBERT ZAMA
15. JOSE KABULO

Henri Yav installe un comité consultatif
vendredi 17 novembre 2017

*La mise en place de ce comité constitue un signal fort envoyé en direction des investisseurs et des Partenaires internationaux sur la (...)
lire la suite
La Société civile pour le renforcement du contrôle budgétaire
vendredi 17 novembre 2017

Des organisations de la société civile viennent de rendre public le rapport de contrôle citoyen sur l’analyse de l’exécution de la loi des finances (...)
lire la suite
Le geste de Serge Mayamba salué
vendredi 17 novembre 2017

Le député national Serge Mayamba Massaka est un élu responsable. Républicain même. Le fait est rare pour être souligné. Selon des sources à l’Assemblée (...)
lire la suite
Sénat : Martin Kabwelulu en difficulté
vendredi 17 novembre 2017

Il a arpenté hier les couloirs de la salle ces Conférences internationales, où se tiennent les plénières du Sénat. Lui, c’est Martin Kabwelulu, (...)
lire la suite
Le processus électoral au centre des discussions entre Aubin Minaku et des diplomates occidentaux
vendredi 17 novembre 2017

Les élections en RDC avec les différentes étapes contenues dans le calendrier électoral publié par la CENI ont été hier au cœur des échanges entre le (...)
lire la suite
L’UE préoccupée par les déclarations de certains responsables militaires et civils
vendredi 17 novembre 2017

* Les 27 exhortent, par ailleurs, les organisateurs des manifestations à adopter une attitude non-violente La Délégation de l’Union européenneà (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Et si les Kinois décrétaient la mort de la "Ville morte " ?

Bye bye " ville morte " et bienvenue à l’évaluation. Un exercice vieux de plus d’un quart de siècle. Succès, échec. Mot d’ordre suivi massivement, appel ignoré ou rejeté. A chaque chapelle son verdict. (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting