Dernière minute :

Qui osera encore parier ?
vendredi 16 mai 2014

Bookmakers de tous les pays, venez vous essayer en RDC ! Objet du pari : avènement du Gouvernement de cohésion nationale ! Une vraie gageure que de parier sur ce sujet. Tant, tous les pronostics ont été invariablement démentis. Et ce, depuis six mois ! De " bientôt " à " imminent " en passant notamment par " incessamment ", tout le lexique a été usité. A l'arrivée, toujours pas de gouvernement. Pour le coup, même le mot " suspense ", à force d'être mangé à toutes les sauces, a perdu de sa pertinence. Il s'en trouve galvaudé. Trop de suspense tuant le suspense ! Un tantinet fataliste et surtout prisonnier de la survie, le Congolais lambda a cessé de scruter la cheminée du Palais de la Nation. Qu'importe le moment où sortira la fameuse fumée blanche. Attitude parfaitement inverse pour les professionnels de la politique. Dans le microcosme kinois, le Gouvernement est fiévreusement attendu. Dans une classe politique, où faire de la politique relève plus de l'entretien du tube digestif que de l'accomplissement d'un idéal, la gestion d'un maroquin - quel que soit le portefeuille- est vital au sens premier du terme. L'on comprend dès lors que le Gouvernement aimante tout ce que la RDC compte d'acteurs politiques. L'on comprend surtout que les effets d'annonce en rapport avec la mise sur pied du cabinet mettent à rude épreuve les opérateurs politiques. Ceux qui sont en place font tout pour conjurer la venue de ce " fameux " Gouvernement. Ceux qui sont en réserve de la République implorent, en revanche, le Ciel - pas seulement- pour que le Raïs " accorde le bénéfice de l'urgence " à la recommandation n°1 des Concertations nationales. Avec le début des consultations, les nerfs des uns et des autres sont à vif. L'adrénaline va crescendo. La crise cardiaque en embuscade. Parions que le tout nouvel hôpital du Cinquantenaire recevra quelques patients peu ordinaires. L'épreuve risque d'être encore plus longue si Joseph Kabila fait perdurer les prolongations. Ce qui, connaissant le fils de Mzee, n'est guère exclu. . De quoi désorienter même le plus talentueux des parieurs. {{ J. NAWEJ }}
Gare à la balkanisation de fait !
mardi 14 janvier 2020

Pas un seul centimètre carré du territoire rd congolais ne sera aliéné. Comme ses prédécesseurs, Félix-Antoine Tshisekedi n'est pas soluble dans la (...)
lire la suite
La salubrité, une affaire de tous, par tous et pour tous
lundi 13 janvier 2020

Au seuil de cette décennie, une bonne résolution que les Kinois peuvent légitimement prendre en chœur et faire chorus pour la concrétiser. Il s'agit (...)
lire la suite
100 jours, une fausse note appelée ODEP
vendredi 10 janvier 2020

Le "programme de cent premiers jours " restera un marqueur du début de l'ère FATSHI. Le successeur de JKK ne s'est pas privé de frapper les esprits (...)
lire la suite
L’UNIKIN ou miroir du pays ?
jeudi 9 janvier 2020

Condamner les actes de vandalisme perpétrés, deux jours durant, à l'UNIKIN relève du minimum syndical. Tant personne de sensé ne peut applaudir ces (...)
lire la suite
L’intérêt hier comme aujourd’hui
mardi 7 janvier 2020

Un zeste de politique étrangère. Encore que le bras de fer entre les Etats-Unis et l'Iran fait courir un risque non seulement au Moyen-orient, mais (...)
lire la suite
Le mérite du tocsin d’Ambongo
lundi 6 janvier 2020

Balkanisation ? Pas l'ombre d'un scoop. Le stratagème que le Cardinal Ambongo dénonce aujourd'hui est vieux comme le cycle de guerres d'agression (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Cessons de vieillir sans grandir

Le seuil de l'année sied aux bonnes résolutions. Il ne saurait donc en être autrement pour 2020. Allez ! Et si collectivement la RDC -comme pays et nation en construction- prenait pour résolution (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting